Une tornade de très faible intensité (haut de l'échelon EF0) a traversé la commune de Fessenheim (Haut-Rhin), le 2 janvier 2014 aux alentours de 14h40 locales. Le phénomène, confirmé par deux témoins directs qui ont pu nous décrire avec précision les événements, a provoqué de très faibles dégâts matériels au sein de la commune.
 

Principales caractéristiques de la tornade

Localisation de la tornade EF0 de Fessenheim (68) du 2 janvier 2014.intensité maximale :  EF0 soit des vents estimés de 105 km/h à 135 km/h
* distance parcourue : 1,3 kilomètre (trajectoire minimale reconnue à ce jour)
* largeur moyenne : 50 mètres

* commune traversée : FESSENHEIM
* département : HAUT-RHIN (68)
* altitude moyenne du terrain : 208 mètres
* type de terrain : tissu urbain discontinu

* principaux dégâts : toitures d'habitations faiblement atteintes (tuiles enlevées principalement), arbres feuillus et conifères de faible dimension déracinés (peu de racines et sols saturés en eau), une portion de pignon de toiture d'un hangar effondrée (bâtiment vétuste), véhicules endommagés par des chutes de tuiles, dommages mineurs sur la toiture de l'église
 
NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
 

Trajectoire de la tornade

 Cliquer sur la carte suivante pour l'agrandir :
 
Trajectoire de la tornade EF0 de Fessenheim (Haut-Rhin) du 2 janvier 2014. © Keraunos (fond de carte : Géoportail)
© Keraunos (fond de carte : Géoportail)
 
 

Une colonne dont le cœur tournoyait à vive allure

Mme Nicolas, habitante de la commune (rue des Joncs), nous livre le témoignage suivant:
 
"Le ciel s'est assombri et il s'est mis à pleuvoir. D'un seul coup, un bruit très important, comparable à celui d'un réacteur d'avion, est passé au-dessus de nos têtes. J'ai aperçu, entre mon habitation et celle du voisin, comme de la fumée blanche qui se déplaçait à vive allure. En y regardant de plus près, j'ai en fait aperçu une colonne, une sorte de fuseau blanc et mince qui remontait jusqu'au nuage. Les bords de la colonne semblaient plutôt immobiles alors que le coeur tournoyait à vive allure. Nous avons de la chance d'avoir été épargnés, ce qui n'est pas le cas de nos voisins. Sur le trottoir d'en face, quelques maisons sont également touchées. Nous avons aussi appris que la tornade avait provoqué des dégâts dans le village qui a été traversé de part en part: au sud de la rue des Seigneurs, au niveau de l'école Arc-en-Ciel, près du cimetière et de l'église, enfin dans notre rue. J'ai vu la tornade partir vers le nord-est, mais j'ignore si d'autres dégâts ont été relevés ailleurs que dans la commune".
 
Ce témoignage permet d'attester du passage d'un phénomène tourbillonnaire sur la commune. Il est confirmé par un second témoignage concordant émanant d'un témoin qui a assisté à la scène depuis la poste.
 
Aucun dommage n'a pu être identifié en amont et en aval de la commune, et aucun signalement complémentaire ne nous a été transmis en ce sens à ce jour. Dès lors, d'après les informations recueillies par la presse locale et par les témoins que nous avons pu interroger lors de notre enquête, une trajectoire d'un peu plus d'1 kilomètre peut être validée, selon une trajectoire OSO-ENE. Une largeur de 50 mètres est retenue sur la base des dégâts provoqués au niveau de la rue des Joncs.
 
L'intensité du phénomène relève du niveau EF0 (haut de l'échelon). En effet, les arbres couchés présentent des racines peu profondes et peu adhérentes. La saturation des sols en eau a par ailleurs facilité leur chute. Quant à la portion du mur-pignon de la grange effondrée, elle semble appartenir à une structure plutôt vétuste et présentant une prise au vent assez importante. 
 
 
Tornade de Fessenheim du 2 janvier 2014 - Arbres conifères déracinés, rue des Airelles. © Dernières Nouvelles d'Alsace    Tornade de Fessenheim du 2 janvier 2014 - Habitations faiblement atteintes près du cimetière. © Dernières Nouvelles d'Alsace    Tornade de Fessenheim du 2 janvier 2014 - Mur-pignon d'une grange partiellement écroulé près du cimetière. © Dernières Nouvelles d'Alsace    Tornade de Fessenheim du 2 janvier 2014 - Détail d'une habitation détuilée. © Dernières Nouvelles d'Alsace
 

Coupure de presse

Les Dernières Nouvelles d'Alsace relatent le phénomène dans leur édition du 2 janvier 2014 :
 
Ca a commencé vers 15h par une forte pluie et puis on a entendu un bruit énorme, c’est comme une tornade qui a balayé en quelques minutes la rue du Rhin et la rue des Seigneurs. Entre l’église et l’école Arc-en-ciel, les dégâts sont très importants, des toitures ont été endommagées ou se sont écroulées, des arbres ont été déracinés. Par chance il n’y a pas eu de blessés » expliquait sur place hier en fin d’après-midi, Fabienne Stich, le maire de Fessenheim alors qu’une chaîne de solidarité se mettait en place et s’activait avec habitants et sapeurs-pompiers pour notamment couvrir les toitures dans l’urgence en attendant l’intervention d’entreprises spécialisées. Une quarantaine de sapeurs-pompiers de Fessenheim, Ensisheim, Ottmarsheim, Neuf-Brisach et Mulhouse étaient sur les lieux et sont intervenus à près de 45 reprises sur des habitations et édifices du village. De son côté, le maire de Fessenheim indiquait que sa commune devrait solliciter un classement en état de catastrophe naturelle auprès du préfet. 
 

Analyse des conditions météorologiques

La tornade de Fessenheim s'est formée au sein d'une cellule convective de très petite dimension et de nature monocellulaire, qui n'a généré aucune activité électrique détectable.
 
Cette dernière s'est constituée à l'arrière immédiat de l'axe principal d'un thalweg d'altitude bien dessiné. Ce dernier circulait alors rapidement d'ouest en est et était associé à un flux modérément divergent en haute altitude (voir ci-dessous à gauche). A l'étage moyen, ce thalweg drainait de l'air bien froid (jusqu'à -28°C à 500 hPa), qui commençait à peine à s'évacuer en direction de l'Allemagne (voir ci-dessous à droite).
 
 
Vent moyen 250 hPa et Z250, le 2 janvier 2014 à 16h locales. Modèle WRF 16 km Europe. Run du 02.01.2014 06Z. (c) KERAUNOS       Température à 500 hPa et Z500, le 2 janvier 2014, à 16h locales. Modèle WRF 16 km Europe. Run du 02.01.2014 06Z. (c) KERAUNOS
 
 
Ces intrusions froides en altitude ont instabilisé les profils verticaux mais de manière modeste, avec des valeurs de MUCAPE qui ont peiné à dépasser 100 J/kg, et des MULI proches de 0 K (voir ci-dessous à gauche).
Des cisaillements de basses couches assez marqués ont accompagné cette situation. Le modèle WRF 16 km Europe simule ainsi des valeurs supérieures à 10 m/s sur l'épaisseur 0-1 km, avec un noyau de fortes valeurs centré sur la zone frappée par la tornade (voir ci-dessous à droite).
 
MUCAPE et MULI, le 2 janvier 2014, à 16h locales. Modèle WRF 16 km Europe. Run du 02.01.2014 06Z. (c) KERAUNOS       Cisaillements 0-1 km, le 2 janvier 2014, à 16h locales. Modèle WRF 16 km Europe. Run du 02.01.2014 06Z. (c) KERAUNOS