Débuté dans la nuit du 28 au 29 septembre entre Pyrénées-Orientales et Aude, un épisode pluvio-orageux intense a concerné l'Hérault le 29 septembre 2014. Des orages diluviens ont frappé le centre du département en matinée et milieu de journée avant de gagner la région de Montpellier et le Vidourle dans l'après-midi.
Les lames d'eau observées sur Montpellier sont exceptionnelles et battent tous les records depuis l'ouverture de la station après-guerre. Cet épisode relève dès lors de la catégorie R4 et peut ainsi être considéré comme sévère sur la région de Montpellier. 
 
 Inondations à Montpellier suite aux violents orages - Marie GOLDSTEIN / Midi Libre
Inondations consécutives aux orages diluviens du 29 septembre 2014 à Montpellier. © Marie GOLDSTEIN / Midi Libre
 
 

Principales caractéristiques de l'épisode orageux

Orages diluviens sur le Languedoc les 17 et 18 septembre 2014* phénomènes observés : pluies diluviennes
 
* structures convectives : systèmes convectifs de méso-echelle linéaires

* région concernée : LANGUEDOC-ROUSSILLON

* principaux dégâts : crues éclairs, inondations
 
 
 
 

Résumé de l'épisode

L'épisode méditerranéen du 28 au 30 septembre 2014 a été peu durable mais intense. Il a démarré dans la nuit du 28 au 29 septembre par l'arrivée de pluies fortes non orageuses sur les Pyrénées-Orientales et l'Aude. En 12 heures environ, des cumuls de pluie très importants se sont abattus sur le sud des Pyrénées-Orientales, les Corbières et le Minervois. Des lames d'eau de 80 à 85 mm en 1h ont été relevées (à Moussan par exemple) et les cumuls dépassaient 150 mm sur cette première salve pluvieuse à Villeneuve-les-Corbières (11).
 
Ces précipitations se sont par la suite organisées le long d'un axe de convergence très humide qui est devenu peu mobile en gagnant l'Hérault. Ainsi, en matinée du lundi 29 septembre, un système convectif linéaire stationnaire, devenu plus orageux, a copieusement arrosé le centre de l'Hérault. Des inondations significatives ont notamment été observées à Montagnac ou Saint-Pargoire où des cumuls proches de 180 à 200 mm ont été relevés dont 80 à 90 mm en 1h.
 
C'est dans l'après-midi du 29 septembre que la convergence de basse couche s'est très lentement décalée vers l'est avant de se bloquer plusieurs heures entre l'est de l'Hérault et le Vidourle. Montpellier a alors connu un épisode pluvio-orageux exceptionnel puisque près de 250 mm ont été relevés en 3h pour une lame totale de 300 mm sur l'ensemble de l'épisode à Fréjorgues. Par ailleurs, la station de l'Association Climatologique de l'Hérault (commune de Plaissan) a relevé une exceptionnelle valeur de 343 mm sur l'épisode, dont 300 mm en 3h30 environ. Ces valeurs constituent des records de pluie aussi bien en 1h (précédent record en octobre 2002), en 24h que pour un mois de septembre (précédent record en 2003).
 
En fin d'après-midi, l'activité pluvio-orageuse s'est affaiblie sur la région avant l'arrivée de nouvelles pluies orageuses qui ont persisté dans la nuit du 29 au 30 septembre sur l'ouest de l'Hérault, le narbonnais et la frontière franco-espagnole des Pyrénées-Orientales. 
 
 
 

Carte de synthèse des cumuls pluviométriques

Carte des cumuls de pluie observés sur l'épisode - Données Météo-France & Hydroreel
Carte des cumuls de pluie observés sur l'épisode - Données Météo-France & Hydroreel
 

 

Vidéos et photos des dégâts dans l'Hérault

La vidéo du Midi-Libre ci-dessous montre les environs de Montpellier, concernés par des inondations filmées depuis un hélicoptère :
 
 
 
Les clichés de Montpellier sont nombreux, disponibles sur le site du Midi-Libre comme celui-ci, pris par Marie Goldstein :
 
Inondations à Montpellier - Marie GOLDSTEIN / Midi Libre
 

Le cliché suivant a été capturé à Montagnac (34) par Nicolas Pradeilles pour Midi Libre :

Inondations à Montagnac - Nicolas PRADEILLES / Midi Libre
 
 
Cet autre cliché a été pris par Laurent Dardennes à Saint-Pargoire (34) pour le Midi Libre :

Inondations à Montagnac - Laurent DARDENNES / Midi Libre
 

 

La commune de Lattes (34) a également connu des inondations significatives, suite à la crue du Lez, comme en témoigne le cliché de Laurent Bertazzo pour Midi Libre :

Inondations à Lattes - Laurent BERTAZZO / Midi Libre

 


Aniane (34) a subi des inondations localement sévères, en témoigne le cliché de Stéphanie Dormael pour Midi Libre :

Inondations à Aniane - Stéphanie DORMAEL / Midi Libre

 

 

Conséquences hydrologiques

Les hydrogrammes de crue présentés ci-après témoignent de la virulence des ondes de crue formées sur le Lez, son affluent le Lirou, le Vidourle ou la Mosson.
 
+ A Montferrier-sur-Lez, le Lez a atteint un débit de 360 m3/s, ce qui dépasse largement la crue vicennale. Le débit de période de retour 50 ans s'élève à 390 m3/s. En tout état de cause, la crue observée sur le Lez aussi bien en amont qu'en aval est exceptionnelle et est en partie responsable des inondations observées à Montpellier et Lattes, entre autres.
 
+ A Marsillargues, les débits du Vidourle ont dépassé 700 m3/s pour la deuxième fois en dix jours. La crue observée en aval du fleuve est un peu plus significative que celle du 19 septembre dernier mais reste inférieure à la côte décennale.
 
+ A Saint-Jean-de-Védas, la Mosson a atteint 150 m3/s en débit de pointe, ce qui correspond à une crue quasiment décennale.
 
D'autres crues, plus modérées ont été observées sur l'IOrb (34), la Berre (11) ou le Vistre (30) pour ce qui concerne les cours d'eau principaux. Des crues marquées se sont par ailleurs produites sur les cours d'eau secondaires ou très secondaires.
 
Hydrogramme de crue du Lez à Montferrier-sur-Lez (34) - Hydroreel    Hydrogramme de crue du Vidourle à Marsillargues (30) - Hydroreel    Hydrogramme de crue de la Mosson à Saint-Jean-de-Védas (34) - Hydroreel
Hydrogrammes de crue du Lez, du Vidourle et de la Mosson
 

 

 

Analyse de la situation météorologique

A venir.

Cette animation satellite retrace l'ensemble de l'épisode, de dimanche 28 septembre en soirée à mardi 30 septembre au petit matin :

 
Animation satellite depuis 23h locales le 28 septembre - Par pas de 1h © NRL
Animation satellite depuis 23h locales le 28 septembre - Par pas de 1h © NRL