Une tornade de très faible intensité est observée à Ghyvelde (Nord), le 20 juillet 2012 vers 10h50 locales. Le tourbillon, qui a duré plusieurs minutes, a fini par toucher très brièvement le sol au niveau du lac des Hérons. Si aucun dégât significatif n'a été observé sur place, l'influence au niveau du sol, suffisante pour provoquer une agitation au niveau de la végétation, permet de classer le phénomène en tornade d'intensité EF0.  

Principales caractéristiques de la tornade

* intensité maximale : EF0, soit des vents estimés de 105 km/h à 135 km/h
* distance parcourue : 600 mètres
* largeur moyenne : inconnue (point d'impact probablement localisé sur un lac)

* commune traversée : GHYVELDE (lac des Hérons)
* département : NORD (59)
* altitude moyenne du terrain : 3 mètres
* type de terrain : équipements sportifs et de loisirs

* principaux dégâts : végétation agitée, petites branches cassées

NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
 

Parcours de la tornade

 
© Keraunos (fond de carte : Géoportail)

Détermination du phénomène

Une vidéo et une enquête de terrain ont permis de conclure sur la nature tornadique du phénomène, qui s'apparentait dans un premier temps à un tuba très développé compte tenu des photographies fournies par les témoins :
 
 
Quelques instants après le cliché ci-dessus, une vidéo a pu être réalisée par un témoin. Plusieurs séquences montrent soudain des aspirations visibles depuis le sol à proximité d'un plan d'eau ; la végétation est vivement agitée et le phénomène se déplace de l'Ouest/Sud-Ouest vers l'Est/Nord-Est :
 
     
 
C'est précisément dans cette zone qu'une enquête de terrain, réalisée par Keraunos, a permis de retrouver quelques branches de très faible dimension brisées à proximité de la D947, sur le secteur dit des Moulins:
 
© P. MAHIEU / E. WESOLEK - KERAUNOS
 
La carte de synthèse ci-dessous présente au point A le lieu de prise de vue de la vidéo, au point B le lieu approximatif où le tuba a été photographié, au point C la première zone d'impact visible à partir de la vidéo, au point D la fin de la vidéo, au point E le lieu où des branches brisées ont été retrouvées:
 
© Keraunos (fond de carte : Géoportail)

Durant cette séquence qui relie le point B au point C, la végétation présente une vive agitation sous le tourbillon alors que les arbres éloignés du phénomène demeurent immobiles. L'influence au sol est établie à cet instant:
 
   
 
Il n'est pas impossible que le vaste plan d'eau (Lac des Hérons) ait influencé le comportement du tourbillon. En effet, l'apport en humidité qu'il assure a sans doute favorisé la condensation à proximité du sol au sein de la tornade, qui est ainsi devenue visible dans sa totalité.