Le 30 juin 2009, vers 16h00 locales, une tornade de très faible intensité (EF0) frappe la commune de Vivonne, dans la Vienne. Le phénomène, qui a fait l'objet d'une enquête de terrain, provoque de très faibles dommages sur la végétation et les habitations.
 

Principales caractéristiques de la tornade

Localisation de la tornade EF0 de Vivonne (86) du 30 juin 2009* intensité maximale : EF0 soit des vents estimés de 105 à 135 km/h
* distance parcourue : 2 kilomètres
* largeur moyenne : 30 mètres

* commune traversée : VIVONNE (Chassais, Danlot)
* département : VIENNE (86)
* altitude moyenne du terrain : 110 mètres
* type de terrain : tissu urbain discontinu, terres arables hors périmètres d'irrigation, prairies

* principaux dégâts : vitres brisées (indirectement), grosses branches cassées sur un pommier, arbres de faible dimension couchés, tuiles déplacées
 
NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
 

Parcours de la tornade

 
Trajectoire de la tornade EF0 de Vivonne (Vienne) du 30 juin 2009. © Keraunos (fond de carte : Géoportail)
© Keraunos (fond de carte : Géoportail)
 

Une tornade qui longe la rive gauche du Clain

Une enquête de terrain a été effectuée par J-P. Forestier pour KERAUNOS. Elle fait apparaître un couloir de dégâts sur une trajectoire de 2 kilomètres et une largeur de 30 mètres. Un témoin direct, qui était dans son jardin lorsqu'il a aperçu le tourbillon, a juste eu le temps de se réfugier dans sa voiture et de s'écarter de sa trajectoire.
 
 
Vivonne - Arbre vrillé en début de parcours de la tornade à proximité du cimetière. © JP FORESTIER       Vivonne - Sacs plastiques éparpillés en face du cimetière. © JP FORESTIER       Vivonne - Hameau de Danlot - Peupliers déracinés en direction de l'Est (les branches sont tombées sur les caténaires de la ligne TGV). © JP FORESTIER
© JP FORESTIER
 

Coupure de presse

Le quotidien régional Ouest-France évoque la tornade dans son édition du 9 juin 2009:

Vivonne essuie un gros coup de vent

Plus de peur que de mal à l’heure de la sortie des écoles. Et des TGV bloqués sur la ligne Paris-Bordeaux

Il était 16 heures hier lorsque le temps lourd et orageux s’est détraqué. Quinze minutes de fortes pluies, de vent violent et une belle frayeur pour ce que certains ont vite qualifié de « mini-tornade », un phénomène très localisé sur un secteur s’étirant de l’avenue de Paris au lotissement de Chassais en passant par l’avenue de Bellevue.

Bilan : un spectacle par endroits de désolation avec des arbres fendus, des branches cassées, des vitres brisées ou des tuiles déplacées. La mini-tempête s’est également accompagnée de diverses inondations ou infiltrations d’eau dans des maisons d’habitations. D’où l’intervention des services techniques sur la voirie ainsi que des sapeurs pompiers.

Vers 16h45, les sapeurs-pompiers de Vivonne ont par ailleurs été engagés le long de la ligne Paris-Bordeaux. Au Danlot et à proximité de la gare, plusieurs arbres menaçant le trafic ferroviaire ont nécessité l’intervention rapide de la SNCF. Les pompiers sont intervenus pour dégager l’accès aux voies et permettre aux agents de la SNCF d’intervenir sur les caténaires alors que le trafic a été réduit à une seule voie. En début de soirée, trois TGV circulant vers Paris et deux autres descendant vers Bordeaux accusaient toujours «entre une heure et trois heures de retard », indiquait la SNCF qui prévoyait un rétablissement de la circulation vers 21 heures.