Une tornade de très faible intensité (EF0) s'est abattue sur le secteur de Marcenat (Cantal) le 11 juin 2008Le phénomène, qui a été vu et photographié, a été confirmé par la presse locale. Une première tornade avait déjà touché les contreforts du Massif Central la veille.

Principales caractéristiques de la tornade

* intensité maximale : EF0, soit des vents estimés de 105 km/h à 135 km/h
* distance parcourue : indéterminée
* largeur moyenne : indéterminée

* commune traversée : MARCENAT (le Godde)
* département : CANTAL (15)
* altitude moyenne du terrain : 1100 mètres
* type de terrain : prairies

* principaux dégâts : dégâts sur de la végétation basse

NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
 

Parcours de la tornade

 
© Keraunos (fond de carte : Géoportail)
 
Le point d'impact au sol se situe approximativement dans la zone délimitée par les pointillés rouges.

Photographie de la tornade

La tornade a été photographiée par R. Piccoli depuis le bourg de Marcenat lors d'une chasse à l'orage. On y aperçoit un long tuba qui semble ne pas toucher le sol : 

   
© R. PICCOLI

Temporairement, le tourbillon principal s'accompagne d'un second tuba périphérique: 

  
© R. PICCOLI

Après investigations, R. Piccoli est parvenu à retrouver la localisation exacte du phénomène, qui a très brièvement touché le sol en endommageant faiblement de la végétation basse. Il s'agit donc d'une tornade de très faible intensité (EF0) qui s'est manifestée à l'Est de Marcenat, vers 1100 mètres d'altitude

Le récit de R. Piccoli est repris ci-après : "De nouvelles investigations plus poussées ce matin m'ont permis d'évaluer la zone affectée qui mesure environ 110 mètres de longueur sur une bonne quinzaine de mètres de largeur. Herbe couchée, quelques buissons de genêts "déplumés" et pas mal de tiges de ces mêmes buissons un peu dispersées. La zone est semi-vallonnée. [...] Nous pouvons considérer dans l'absolu que nous avons bien affaire à une tornade de type EF0, d'une part par sa structure visuelle, et d'autre part, du fait que la surface au sol, même si elle est faible, a été parcourue."

Article de presse

Le journal La Montagne (Cantal) fait part de ce phénomène dans son édition du 19 juin 2008: