Une tornade de faible intensité (EF1) s'est abattue sur la commune de la Londe-les-Maures (Var) près des Salins d'Hyères, le 21 avril 2008 à 7h45 locales. Le phénomène, qui a été vu, a été filmé de très près par un témoin stationné à proximité d'une jardinerie qui a subi de gros dommages. 

Il est à noter que la commune de la Londe-les-Maures sera de nouveau frappée par une tornade d'intensité EF1 le 29 novembre 2009, lors d'un outbreak. 

Principales caractéristiques de la tornade

* intensité maximale : EF1, soit des vents estimés de 135 km/h à 175 km/h
* distance parcourue : 2,5 kilomètres
* largeur moyenne : 50 mètres

* communes traversées : HYÈRES (les Vieux Salins), LA LONDE-LES-MAURES (le Bas-Jardin, la Pascalette)
* département : VAR (83)
* altitude moyenne du terrain : 3 mètres
* type de terrain : marais salants, vignobles, systèmes culturaux et parcellaires complexes

* principaux dégâts : arbres adultes déracinés, toiture en tôle envolée, serre dont la toiture en verre a été soufflée aux deux-tiers
 
NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
 

Parcours de la tornade

La trajectoire a été évaluée grâce à l’apport de nombreuses observations de témoins. 

Le début de la trajectoire n’a pas pu être déterminé avec exactitude. En effet, d’après certains témoignages, la tornade se serait formée au nord du lotissement « les cabanes du Gapeau » pour ensuite longer la D12. Une des photographies du phénomène montre d’ailleurs les mâts de plusieurs bateaux en avant-plan stationnés dans le petit estuaire du Gapeau. Cependant, une telle trajectoire avec un virage à presque 90° au niveau de l’échangeur paraît relativement douteuse. La possibilité qu’il y ait eu un second phénomène a donc été abordée mais aucun élément tangible ne vient conforter cette hypothèse. 

Dans l’état actuel des choses, seule la partie avérée de la trajectoire a donc été reconstituée, soit sur un parcours de 2,5 kilomètres. Celle-ci correspond à l’aller-retour sur la N98 puis à la traversée des serres dans le quartier du Bas-Jardin : 
 
© Keraunos (fond de carte : Géoportail)

Une vidéo spectaculaire à proximité d'une serre

La tornade de la Londe-les-Maures du 21 avril 2008 a été filmée par un témoin positionné à l'entrée d'une jardinerie du quartier du Bas-Jardin. Le phénomène, qui présente une rotation caractéristique, menace dangereusement l'observateur, mais le frôle finalement par le sud en s'abattant sur une serre. Voici plusieurs extraits de la vidéo de la tornade :
 
   
   
   
   
 
Les premiers débris apparaissent sur la vue n°6. La toiture de l'établissement est emportée en partie. Plusieurs arbres en pot sont couchés. A noter qu'au moment du passage de la tornade, des précipitations se déclenchent.

La photographie suivante, prise d'un autre angle, offre une vue d'ensemble sur la base nuageuse, particulièrement basse:

© S. Corti
 

Témoignages

Voici trois témoignages qui ont pu être recueillis durant le phénomène:

Un premier automobiliste, sur la RN98 :

"J'étais en voiture en plein milieu des événements! Donc au départ de Hyères à 7h30, il y a eu une grosse averse puis le nuage est monté vers la colline, c'était noir, énorme et au ras du sol. Je me suis dit qu’un nuage comme ça n’était pas normal. Ensuite, il a longé la colline et est redescendu dans la plaine des salins, j'étais sur la voie Olbia (face à l'est) pile en face et j'allais dedans, le nuage était noir et jaune à l'horizontale. Je suis arrivé a proximité de la jardinerie (avant il y a un pont qui traverse) il s'est mis a pleuvoir et sur le coté de la route j'ai vu une petite tornade se former (…) dans les salins, avec de l'eau et des branches, elles zigzaguait le long de la route, on avançait a son rythme et puis elle s'est dirigée vers la route pour traverser et là c'était moi. J'ai accéléré et elle est passé à l'arrière de la voiture. J'ai était un peu secoué et il y a eu un clac, puis je la voyais derrière moi dans le retro, elle prenait de l'ampleur."

Un employé des pépinières Rey :

"Je travaille aux pépinières Rey. La tornade a provoqué de nombreux dégâts ce matin vers 7h40. Sur la route du travail il pleuvait fort mais au loin à l'ouest on distinguait pourtant le beau temps. Cette pluie s'est arrêtée pour un bref instant de calme, j'étais dehors avec des collègues puis d'un coup on s'est demandé quel pouvait être ce bruit si soudain, un avion, de la grêle qui arrive ? Puis, d'un coup on a compris quand on a vu débouler une quinzaine d'employés courant pour se mettre à l'abri, avec des cris "elle arrive", on s'est mis a l'abri dans un bureau et on a vu cette tornade passer devant nous, pas eu l'impression d'une tornade, d'où on était on a vu un gros coup de vent, tout volait; palettes, plaques d'ondex, pots etc... D’autres employés étaient mieux placés, la largeur de la tornade au sol était d'environ 50 m. Comme cité précédemment, un chariot élévateur manitou de 2T s'est bien envolé d'une vingtaine de centimètres, une serre de production a perdu 2/3 de sa couverture en verre, les ouvrants des serres se sont retrouvés à la perpendiculaire, la dernière serre construite cette année sensée tenir à 150 km/h a toute sa façade ouest légèrement pliée. Des arbres de belle taille (8/10 m) ont été arrachés, une toiture en tôle pourtant bien fixée, envolée. Des plots en béton, ferraillés fixant les poteaux des serres, descellés."

Un second automobiliste, sur la RN98 :

"J'étais en voiture lundi matin aux alentours de 7h30. J'ai quitté la Londe pour Hyères. J'ai passé la jardinerie REY sur ma gauche et là les voitures étaient à l'arrêt, le ciel était particulièrement noir puis j'ai vu à droite du pont qui surplombait la route, la tornade! Elle était blanche et à l'intérieur on distinguait des branches et une grande bâche noire. Le tout montait rapidement et avec facilité voir une certaine grâce. La base devait faire 50m de diamètre et je me suis dit que ma voiture n'allait pas me protéger. Elle a ensuite pris la direction du pont pour se retrouver de l'autre côté de la route, côté des pépinières. Et là, je suppose qu'elle a dû toucher un transfo ou des câbles car j'ai vu des flammes, un feu d'une dizaine de mètres minimum et qui ne ressemblait pas à un arc électrique. (…) La tornade était dans mon rétro et nous fonçait dessus (…). De la grêle tombait et le ciel était noir. J'étais terrifiée! J'ai coupé le compteur! J'ai attendue 10mn puis téléphoné aux gendarmes qui m'ont dit qu'ils étaient au courant et qu'elle était passée! Quelle frayeur et quelle expérience!"
 

Coupure de presse

Le journal Var Matin fait part du phénomène dans son édition du 22 avril 2008:
 
La Londe : Une mini-tornade fait de gros dégâts

Il n'aura fallu que trois petites minutes à une tornade pour dévaster plusieurs propriétés agricoles à La Londe. Peu avant 8 heures, hier matin, l'orage s'est transformé en tempête tourbillonnante. Limitée à un petit périmètre-essentiellement le quartier du Palluel, entre l'échangeur de Saint-Nicolas, les vieux Salins et les Pépinières Rey-le tourbillon a tout emporté sur son passage. En moins d'un quart d'heure, plus de soixante millimètres d'eau sont tombés sur le secteur.

Les vitres des serres ont explosé

Sous l'effet de la tornade, rien n'a résisté. Les surfaces vitrées de plusieurs exploitations agricoles ont volé en éclat condamnant, en partie, les cultures situées à l'intérieur des tunnels. Des arbres, parfois très anciens, ont cédé. Les tuiles d'une habitation ont littéralement été projetées à plusieurs dizaines de mètres. Des pylônes en bétons ont même été soulevés sous la force du vent.

Pour les agriculteurs concernés, ce phénomène naturel est une véritable catastrophe. « Les dégâts occasionnés aux matériels et aux cultures se montent à plusieurs milliers d'euros. On se demande comment certains vont pouvoir s'en sortir sans aide, expliquent, sur place, Andrée Pellegrino, président du syndicat agricole et horticole du Var, et Pierre Brunetto, délégué du secteur londais. Les deux responsables ont aussi évoqué des dommages recensés sur un domaine viticole. Nous allons demander la procédure d'état de catastrophe naturelle. La chambre d'agriculture et la commune de la Londe pourront également soutenir cette action visant à l'indemnisation des victimes pour les préjudices subis. »
Propriétaire d'une surface de 4 800 m2 de serres, Robert Vienco n'a pu que constater l'ampleur des dégâts. « Les serres sont désormais inutilisables. Je suis dans une situation difficile. Non seulement il m'est financièrement impossible de remplacer les surfaces vitrées mais, en plus, le montant du démontage est considérable. »

Coulées de boue à Valcros

De son côté, François de Canson, le maire de la commune, a dépêché très rapidement des techniciens municipaux sur les lieux pour procéder à l'enlèvement de plusieurs arbres qui entravaient la circulation sur la piste cyclable. Des interventions ont été nécessaires sur les routes de Valcros et Collobrières à la suite de coulées de boues.