Dans la nuit du 25 au 26 août 2002, une tornade de faible intensité (EF1) frappe la commune de Villeneuve-Loubet (Alpes-Maritimes). Le phénomène, issu d'une trombe marine, touche terre au niveau du port de plaisance avant de se dissiper près du village historique.
 

Principales caractéristiques de la tornade

* intensité maximale : EF1, soit des vents estimés entre 135 km/h et 175 km/h
* distance parcourue : 2,9 kilomètres
* largeur moyenne : 150 mètres

* commune traversée : VILLENEUVE-LOUBET (Marina Baie des Anges, les Bouches du Loup, gymnase)
* département : ALPES-MARITIMES (06)
* altitude moyenne du terrain : 15 mètres
* type de terrain : tissu urbain discontinu, zones industrielles et commerciales, réseaux routier et ferroviaire et espaces associés, forêt et végétation arbustive en mutation, systèmes culturaux et parcellaires complexes

* principaux dégâts : arbres déracinés (pins d'Alèp, figuiers), dont certains de bonne taille ; branches emmenées à distance ; habitations endommagées (chute de cheminées et d'antennes) ; vitres brisées ; une caravane soulevée ; panneaux publicitaires arrachés ; plusieurs réverbères couchés ou lampadaires brisés ; un individu soulevé ; avant d'un bateau de 17 tonnes soulevé ; plusieurs bateaux de plaisance (en carénage ou à la vente) soulevés et projetés

NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
 

Trajectoire de la tornade

 
Trajectoire de la tornade EF1 de Villeneuve-Loubet (Alpes-Maritimes) du 26 août 2002
© Keraunos (fond de carte : Géoportail)
  

Une trombe marine de 300 mètres de large

Le 26 août 2002, à 3h20 locales, une trombe marine rentre dans les terres au niveau du port de Marina Baie des Anges, à Villeneuve-Loubet. Selon un sens de déplacement orienté du Sud/Sud-Est au Nord/Nord-Ouest, la tornade persiste sur une trajectoire globale de près de 3 kilomètres, jusqu'à l'entrée du village historique de Villeneuve-Loubet

Les premiers dommages sur le littoral sont constatés sur une bande de 300 mètres de large entre la piscine du Lagon (point 1) et la capitainerie ainsi qu'aux abords de la plage de la Batterie (2 et 3). Ensuite, le couloir semble plus restreint et ne pas dépasser 100 mètres. Nous retenons donc une largeur moyenne de 150 mètres pour ce phénomène. Les ultimes dégâts, signalés près de la RD2085, permettent de prolonger la distance parcourue par le phénomène et d'aboutir à une trajectoire totale de 2,9 kilomètres

La tornade de Villeneuve-Loubet a provoqué de nombreux dégâts en raison de la grande densité urbaine des lieux. Pour autant, seule une intensité EF1 est retenue pour cette tornade, à l'appui des dégâts suivants : arbres déracinés (pins d'Alèp, figuiers), dont certains de bonne taille ; branches emmenées à distance ; habitations endommagées (chute de cheminées et d'antennes) ; vitres brisées ; une caravane soulevée ; panneaux publicitaires arrachés ; plusieurs réverbères couchés ou lampadaires brisés ; un individu soulevé ; avant d'un bateau de 17 tonnes soulevé ; plusieurs bateaux de plaisance (en carénage ou à la vente) soulevés et projetés.

La carte ci-dessous synthétise les dommages provoqués par la tornade de Villeneuve-Loubet : 

Dégâts causés par la tornade EF1 de Villeneuve-Loubet (Alpes-Maritimes) du 26 août 2002
© Keraunos (fond de carte : Géoportail)
 
 
1 -    Marina Baie des Anges : piscine du Lagon et établissements de thalassothérapie Biovimer 
2 -    Marina Baie des Anges: capitainerie et quai de l'Est (quai des Grands yachts)
3 -    Plage de la Batterie
4 -    Avenue de la Batterie: chantier « Aris yachting
5 -    Hypermarché Géant-Casino
6 -    Camping de l'Hippodrome
7 -    Avenue du Général Jouhaud
8 -    Gymnase à proximité de la RD 2085

Coupure de presse

Le quotidien régional Nice-Matin évoque longuement la tornade dans son édition du 27 août 2002. En voici un bref extrait: 
 
Villeneuve-Loubet dans la tourmente

Villeneuve-Loubet a vécu dans la nuit de dimanche à lundi un remake de « Twister ». Certes, ce n’était pas les tourbillons effrayant du succès au box-office mais la mini-tornade qui, l’espace d’une poignée de minutes, a traversé la commune a causé d’importants dégâts.

Vers 3h20, le phénomène a d’abord frappé le port de plaisance de Marina Baie des Anges où huit voiliers et bateaux à moteur ont été renversés de leur ber. Sur la plage de la Batterie, les commerces ont été durement touchés avec du matériel envolé ou tordu tout comme les établissements du port.

La végétation de la résidence villeneuvoise a payé son tribut à la tempête : branches arrachées, cyprès bleus, figuiers, pins d’Alep brisés ou déracinés, les arbres tombant parfois sur les véhicules en stationnement.

Même spectacle de désolation sur la RN98 – momentanément coupée peu après 4 heures du matin – et en direction de Villeneuve-village. Antennes et cheminées n’ont pas résisté non plus au passage de la tornade, remontant vers le nord pour mourir le long de la RD 2085.

Au camping de l’hippodrome, avenue des Rives, une famille en a été quitte pour une belle frayeur : leur caravane s’est soulevée, avant d’avoir le toit plié par la chute d’un arbre. Ici comme ailleurs, aucun blessé heureusement à déplorer mais Villeneuve-Loubet a vécu une nuit de cauchemar.