Une tornade de faible intensité (EF1) frappe une exploitation agricole de Saint-André-sur-Sèvre (Deux-Sèvres) le 31 octobre 2003. Le phénomène a été vu par le propriétaire des lieux. 
 

Principales caractéristiques de la tornade

* intensité maximale : EF1, soit des vents estimés entre 135 km/h et 175 km/h
* distance parcourue : indéterminée
* largeur moyenne : indéterminée

* commune traversée : SAINT-ANDRÉ-SUR-SÈVRE (le Puy Bouet)
* département : DEUX-SÈVRES (79)
* altitude moyenne du terrain : 190 mètres
* type de terrain : prairies, systèmes culturaux et parcellaires complexes

* principaux dégâts : toiture d'une serre de 400 m² (état neuf) entièrement soufflée avant de s'écraser au sol ; poteaux de soutènement soulevés

NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
 

Localisation de la tornade

 
Trajectoire de la tornade EF1 de Saint-André-sur-Sèvre (Deux-Sèvres) du 31 octobre 2003
© Keraunos (fond de carte : Géoportail)
 

Un gigantesque cylindre de feuilles

La tornade de Saint-André-sur-Sèvre se manifeste durant une journée instable et fortement dépressionnaire, ce qui écarte l'hypothèse d'un dustdevil.

Le phénomène, qui survole le Puy Bouet au Sud-Ouest de la commune, est vu par Jean-Michel Pelletier, agriculteur : « J'étais dans mon bureau, tranquillement en train de faire mes papiers. J'ai entendu un bruit inhabituel, et j'ai regardé par la fenêtre : un gigantesque cylindre de feuille arrivait droit sur nous ! [...] Puis j'ai vu que la tornade allait sur la serre. Dans un premier temps, j'ai pensé qu'elle tiendrait le coup. J'ai regardé derrière moi, vers la grange, puis je me suis retourné : en quelques dixièmes de seconde, la serre avait disparu » [la Nouvelle République du 6 novembre 2003].

Après le passage de la tornade, il ne reste qu'un amas de ferraille de cette serre neuve, qui couvrait une superficie de 400 m². Les poteaux, pourtant bien ancrés dans le sol, ont été arrachés et soulevés de terre, avant de s'écraser en retombant sur le sol. Nous pouvons considérer qu'une tornade d'intensité EF1 est en mesure de produire ce type de dommages.