Une tornade d'intensité modérée (EF2) frappe une zone d'activités de Biscarrosse (Landes) dans la nuit du 20 septembre 1995. Le phénomène endommage sérieusement plusieurs entreprises et certains véhicules. Faute d'enquête de terrain, la trajectoire minimale reconnue pour ce cas est de 1 kilomètre. 

Principales caractéristiques de la tornade

* intensité maximale : EF2, soit des vents estimés entre 175 km/h et 220 km/h
* distance parcourue : 1,0 kilomètre (distance minimale certaine)
* largeur moyenne : 100 mètres

* commune traversée : BISCARROSSE (Z.I de la Montagnotte, rue des Métiers, rue de la Ferronnerie, route de Parentis)
* département : LANDES (40)
* altitude moyenne du terrain : 30 mètres
* type de terrain : zones industrielles et commerciales

* principaux dégâts : toiture d'un hangar arrachée; caravane soulevée et déplacée sur trente mètres; hangar à véhicules de 700 m² presque entièrement détruit: toit enlevé, murs écroulés; tracteur routier avec remorque (15 tonnes au total) retourné après avoir été déplacé de quelques mètres; tôles retrouvées à 400 mètres de distance

NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
 
 

Trajectoire de la tornade

 Cliquer sur la carte pour l'agrandir :
 
Trajectoire de la tornade EF2 de Biscarrosse (Landes) du 20 septembre 1995. © Keraunos (fond de carte : Géoportail)
© Keraunos (fond de carte : Géoportail) 
 

Un tracteur routier retourné

La tornade de Biscarrosse s'est produite sur le flanc ouest d'un minimum dépressionnaire peu mobile, positionné sur l'est de la France le 20 septembre 1995.
 
La trajectoire a pu être reconstituée grâce à une analyse détaillée des entreprises sinistrées. Les dégâts sont organisés au sein d'un couloir d'une centaine de mètres de largeur, et selon une trajectoire du Nord-Ouest vers le Sud-Est, ce qui est conforme au flux atmosphérique reconstitué.
 
Les dégâts sont localement spectaculaires : toitures et murs de hangars industriels arrachés, un hangar à véhicules de 700 m² en grande partie détruit avec écroulement des murs, un véhicule de plusieurs tonnes retourné, une caravane déplacée et écrasée contre un mur, et projections de tôles de 250 m² de superficie à grande distance (jusqu'à 400 mètres).
 
 
* * *
 
Le quotidien régional Sud-Ouest évoque la tornade dans son édition du 21 septembre 1995:
 
Coup de tabac sur le Born

INTEMPÉRIES

Une mini tornade provoque de sérieux dégâts matériels en zone industrielle de Biscarrosse

Dans la nuit du 19 au 20 septembre, la partie est de la zone industrielle de Biscarrosse Ville en direction de Parentis-en-Born a essuyé une mini tornade d'une rare intensité et qui a provoqué de sérieux dégâts. C'était en deuxième partie de la nuit, à une heure difficile à préciser. Car de fortes pluies s'étant abattues toute la soirée ainsi que de puissantes rafales de vent quasiment permanentes. Les quelques riverains logeant sur la zone n'ont pu situer le passage de ce coup de tabac parfaitement délimité géographiquement et large par endroits d'une centaine de mètres sur plus d'un kilomètre de long.

Sur ce territoire, toitures arrachées, bâtiments endommagés, véhicules écrasés et renversés présentaient un spectacle de désolation que n'ont pu que constater patrons et personnel venus prendre leur travail aux premières heures de la matinée. Les serres de l'entreprise horticole Moreau ont été les premières touchées sans trop de dégâts cependant mais quelques mètres plus loin, la toiture du hangar de l'entreprise de maçonnerie Sevilla a été en grande partie arrachée ; le garage Morpan a également vu sa toiture endommagée, la clôture détruite et une dizaine de voitures sont quasiment hors service, une caravane ayant même été déplacée de plus de trente mètres avant de s'écraser contre un mur.

A deux pas de là, dans le parking de la société Bisca-Trans appartenant à M. Fauthoux, se trouvait garé un tracteur routier attelé à une remorque. Soit près de 15 tonnes au total. Cet ensemble, propriété des établissements Rodière de Bordeaux, dont le directeur M. Serra était sur place, a été littéralement retourné tel une crêpe ; tracteur et remorque auraient décollé sur plusieurs mètres. Bisca-Trans a également subi de nombreux autres dégâts en particulier aux toitures. Quant à la société Aéro-Transport, le responsable M. Urruty ne cachait pas son désarroi. En effet, dernier bâtiment de la zone, le hangar à véhicules de près de 700 m² a été en grande partie détruit, toiture arrachée, murs écroulés ayant endommagé les camions garés et la marchandise entreposée.

A souligner que des tôles provenant de ces diverses toitures et dont certaines avaient de deux à trois mètres carrés de superficie ont été ramassées à plus de 400 mètres juste à côté d'une maison d'habitation, qui a également subi des dégâts mais qui fort heureusement se trouvait au centre du cyclone. Toutefois, le propriétaire, M. Boz, reconnaît avoir passé une fort inconfortable nuit sans pouvoir cependant préciser l'heure de la tornade. « Ça a cogné toute la nuit ».

Dès la nouvelle connue, on remarquait sur place le maire, le docteur Pierre Junca, le capitaine Daugerias commandant la compagnie de Parentis, accompagné de la brigade de gendarmerie locale ainsi que le capitaine Piet et les pompiers. Fort heureusement, aucun blessé n'est à déplorer, tous ces bâtiments étant vides la nuit.