Le 13 octobre 1982, une tornade d'intensité modérée (haut de l'échelon EF2) traverse le forêt domaniale de Bercé (Sarthe) sur une trajectoire totale de 10 kilomètres. La commune de Marigné-Laillé est particulièrement touchée. Une publication de cette tornade a été effectuée dans la revue Norois par Jacques Gravier (1946-1994), de l'Université du Maine, à qui l'on doit de nombreuses publications pour la région Pays-de-la-Loire.
 

Principales caractéristiques de la tornade

Localisation de la tornade de Marigné-Laillé (72) du 13 octobre 1982* intensité maximale : EF2, soit des vents estimés entre 175 km/h et 220 km/h
* distance parcourue : 10 kilomètres
* largeur moyenne : 100 mètres (entre 80 et 150 mètres)

* commune traversée : MARIGNÉ-LAILLÉ (LAILLÉ: le Ruisseau, forêt domaniale de Bercé), JUPILLES (forêt domaniale de Bercé), SAINT-VINCENT-DU-LOROUËR (forêt domaniale de Bercé)
* département : SARTHE (72)
* altitude moyenne du terrain : 140 mètres
* type de terrain : territoires artificialisés, territoires agricoles, forêts et milieux semi-naturels

* principaux dégâts : caravane emportée (nature de la structure non précisée); des milliers d'arbres arrachés, tordus, ou dont les troncs ont éclaté; toitures soufflées; projection de multiples débris

NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
 

Parcours de la tornade

Cliquer sur la carte pour l'agrandir:
 
Trajectoire de la tornade EF2 de Marigné-Laillé (Sarthe) du 13 octobre 1982. © Keraunos (fond de carte : Géoportail)
© Keraunos (fond de carte : Géoportail)
 

Une tranchée dans la forêt domaniale de Bercé

La tornade de Marigné-Laillé a essentiellement produit des dommages dans la forêt domaniale de Bercé, où plusieurs milliers d'arbres sont arrachés, brisés ou tordus. Selon les observations effectuées sur place, le sens de chute des arbres abattus pourrait indiquer une rotation cyclonique.
 
Le phénomène a fait l'objet d'une publication complète dans la revue Norois par Jacques Gravier. Voici l'extrait consacré à la tornade :
 
Un orage isolé a provoqué de très gros dégâts dans la région de Laillé (Sud du département de la Sarthe), au cours de l'après-midi du 13 octobre 1982. Les ravages sont liés au passage rapide d'une trombe.

Un tourbillon de vent d'une intensité exceptionnelle

La nature et l'ampleur des destructions, les témoignages recueillis, prouvent qu'il s'agit bien d'une trombe :

- localisation des dégâts dans un couloir très étroit : 10 km de long, 80 à 150 m de largeur.

- des milliers d'arbres déracinés ou cassés (dans la campagne et surtout en forêt de Bercé). Les fûts abattus ne sont pas alignés dans l'axe de la trajectoire du météore mais sont disposés sur sa gauche, selon un angle variant de 30° à 90° (rotation cyclonique).

- des particularités qui ne peuvent s'expliquer que par un puissant effet de torsion et de succion : tôles vrillées, troncs d'arbres torsadés près de la cassure ou éclatés ; débris projetés à de grandes distances (une caravane en particulier), toitures soufflées.

- discontinuité des dégâts dans le sens longitudinal : certains secteurs sont totalement épargnés, le météore a "rebondi".

- bruit formidable et colonne dense de "poussières" tourbillonnantes (le "buisson") au passage du phénomène (d'après les témoins).
 
 
NB : Ce cas a pu être documenté grâce à une collaboration entre Keraunos, François Paul (Climat-Energie-Environnement) et Jean Dessens (Anelfa).