Le 10 août 1976 vers 14h40 locales, une tornade d'intensité modérée (EF2) frappe un quartier situé au sud-est de la commune de Grasse (Alpes-Maritimes). Le phénomène, qui a été vu, est confirmé par la presse locale.
 

Principales caractéristiques de la tornade

Localisation de la tornade de Grasse (06) du 10 août 1976* intensité maximale : EF2, soit des vents estimés de 175 km/h à 220 km/h
* distance parcourue : 1 kilomètre (distance minimale reconnue à ce jour)
* largeur moyenne : indéterminée

* commune traversée : GRASSE (la Tourache)
* département : ALPES-MARITIMES (06)
* altitude moyenne du terrain : 160 mètres
* type de terrain : territoires artificialisés, territoires agricoles

* principaux dégâts : une trentaines de toitures endommagées; voitures soulevées et propulsées sur une route située en contrebas; arbres centenaires arrachés comme fétus de paille et projetés (distance inconnue)
 
NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
 

Parcours de la tornade

 
Trajectoire de la tornade EF2 de Grasse (Alpes-Maritimes) du 10 août 1976. © Keraunos (fond de carte : Géoportail)
© Keraunos (fond de carte : Géoportail)
 
Cette trajectoire approximative a été établie en fonction des informations disponibles (longueur, largeur, flux dominant du 10 août 1976)

 

Des voitures projetées par la tornade

La tornade de Grasse s'est constituée au sud de la ville, près du quartier de la Tourache : "Il était environ 14h40. M. et Mme Torres, habitant l’ensemble immobilier de la Tourache, étaient à leur fenêtre, lorsqu’ils distinguèrent droit devant eux, à quelques centaines de mètres à peine, un peu en retrait du grand stade Perdigon, un tourbillon qui se formait et s’élevait rapidement, tout en se déplaçant vers un cabanon situé à quelques dizaines de mètres. Le cabanon a été complètement rasé et dans un fracas de bois cassé, de tôles arrachées et de verre brisé, la tornade a tout balayé sur son passage." (Nice-Matin du 11 août 1976).

Le phénomène, visiblement peu mobile, a frappé un périmètre délimité par la route de Pégomas et les Bois Murés situés en contrebas. Une trajectoire approximative d'un kilomètre peut donc être retenue pour cet événement, même si la distance parcourue semble réellement supérieure, car une trentaine de toitures ont été endommagées dans un périmètre caractérisé par un habitat plutôt extensif. 
 
Sur cette faible superficie, les dégâts sont importants. Le même article de Nice-Matin en fait l'inventaire : "Le terme ne souffre d’aucune exagération : deux voitures qui se trouvaient sur le parking des immeubles de la Tourache ont été proprement soulevés et propulsés sur la route, plusieurs mètres en contrebas. Dans les immeubles eux-mêmes où chacun fermait précipitamment portes et fenêtres, les vitres et cloisons tremblèrent longuement, l’une d’entre elles devait d’ailleurs céder, une autre n’étant retenue que par des meubles lourds."

Tornade EF2 de Grasse du 10 août 1976 - Cette voiture stationnée sur le parking d'un immeuble a été littéralement enlevée et s'est retrouvée sur la route à une dizaine de mètres en contrebas. © Archives Nice-MatinDans la forêt voisine, la tornade creusait un véritable petit cratère, arrachant comme fétus de paille des arbres séculaires, projetés sur les toitures et sur la route. Deux voitures circulant sur la route de Pégomas furent d’ailleurs atteintes, sans dommage corporel, heureusement pour les occupants. Au sol, tôles, branches, fils électriques, s’entremêlaient. La porte de bois (pourtant épaisse de cinq bons centimètres) d’une villa habitée par des allemands fut littéralement transpercée par une grosse branche de cèdre. C’est miracle que Mme Hannelore Ludwig, l’une des occupantes de l’habitation, n’ait pas été blessée. « Le fracas semblait celui d’un réacteur d’avion. Nous avons cru que toute la maison allait s’écrouler ! »

Des dizaines de serres ont été endommagées, ainsi que de nombreuses cultures…"
 
Compte-tenu de ces éléments, une intensité EF2 peut être retenue pour cette tornade.