Le 24 juin 1967, à 21h00 locales, une tornade meurtrière de très forte intensité (EF4) dévaste plusieurs communes du Cambrésis et de l'Avesnois, dont Pommereuil (Nord) qui est sinistrée à 100%. L'enquête de terrain menée à l'époque par Jean Dessens a permis de recueillir des clichés remarquables des dégâts causés par l'événement. 
 
La tornade de Pommereuil s'inscrit dans l'outbreak de tornades le plus intense du XXe siècle en France et en Europe. Durant les 24 juin et 25 juin 1967, pas moins de huit tornades (dont quatre en France) sont recensées et tuent une quinzaine de personnes. Pour sa part, la tornade de Pommereuil a tué 2 personnes.
 
L'épisode orageux des 23, 24 et 25 juin 1967 a également fait l'objet d'une publication complète dans La Météorologie (Trombes et phénomènes exceptionnels des 23, 24 et 25 juin 1967 sur le Nord de la France, A. Bordes, 1968, pages 373-398).
 

Principales caractéristiques de la tornade

Localisation de la tornade de Pommereuil (59) du 24 juin 1967* intensité maximale : EF4, soit des vents estimés entre 270 km/h et 320 km/h
* distance parcourue : 23 kilomètres
* largeur moyenne : 500 mètres

* communes traversées : BUSIGNY, SAINT-SOUPLET (Escaufourt), SAINT-BENIN, LE CATEAU-CAMBRÉSIS, BAZUEL, POMMEREUIL, ORS (forêt domaniale de Bois-l'Evêque), FONTAINE-AU-BOIS, LOCQUIGNOL (forêt domaniale de Mormal, canton de Pierre-Révisoire)
* département : NORD (59)
* altitude moyenne du terrain : 135 mètres
* type de terrain : territoires artificialisés, territoires agricoles, forêt et milieux semi-naturels

* principaux dégâts : granges, étables et dépendances démolies, avec projections de débris à plusieurs centaines de mètres; hangars agricoles de grande taille (structures métalliques) pliés, voire partiellement effondrés; arbres de toutes tailles (feuillus), déracinés et transportés à distance, brisés net ou dépouillés; arbres fruitiers déracinés, brisés et emportés; des centaines de maisons d'habitations endommagées (toits enlevés), effondrées ou détruites avec maintien des murs extérieurs; clocher de l'église de Pommereuil effondré; voûte de cette même église aspirée et retombée sur les murs; une voiture emmenée à 20 mètres en passant par-dessus une maison

NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
 

Trajectoire de la tornade

 Cliquer sur la carte suivante pour l'agrandir:
 
Trajectoire de la tornade EF4 de Pommereuil (Nord) du 24 juin 1967. © Keraunos (fond de carte : Géoportail)
© Keraunos (fond de carte : Géoportail)
 

Maisons détruites et cultures intactes

La tornade de Pommereuil a fait l'objet d'une enquête de terrain par Jean Dessens, et d'une reconnaissance aérienne par le commandant Loisel (Inspecteur Départemental des Services d'Incendie et de Secours du Nord). Le tourbillon, qui a parcouru une distance totale de 23 kilomètres et traversé neuf communes, se distingue par une largeur maximale exceptionnelle du couloir de dégâts et par une trajectoire d'une grande rectitude. Si l'essentiel des dommages est observé sur une bande concentrée de 500 mètres de largeur environ, il n'est pas rare de constater des dégâts sur un front de 1,5 km à 2 km. Ce fait exceptionnel se rencontre habituellement dans des supercellules durables et virulentes, dans la mesure où cela suppose un mésocyclone particulièrement bien développé. Cette observation peut donc corroborer l'hypothèse d'une supercellule unique qui aurait déjà affecté, 1h30 auparavant, plusieurs communes de Picardie, dont Davenescourt frappée par une tornade d'intensité EF3.
 
A la différence de Palluel où le contact au sol est durablement établi, la tornade de Pommereuil semble avoir agi avec le plus d'intensité à quelques mètres du sol, épargnant ainsi les cultures (ce fait a été observé par le commandant Loisel qui a vu des parcelles de champs intactes). Sans pouvoir être en mesure de généraliser cette situation à l'ensemble de la trajectoire, ce comportement pourrait expliquer que bon nombre d'habitations de Pommereuil, sapées au niveau du premier étage, aient conservé leur rez-de-chaussée (sauf pour certaines d'entre elles où les murs extérieurs ont partiellement cédé).
 
Les photographies suivantes montrent les dégâts causés par la tornade, en divers points de sa trajectoire:

Tornade EF4 de Pommereuil (Nord) du 24 juin 1967 - Toiture partiellement arrachée, rue du Cateau à Bazuel. © Jean Dessens     Tornade EF4 de Pommereuil (Nord) du 24 juin 1967 - Habitation effondrée, rue du Cateau à Pommereuil. © Keraunos     Tornade EF4 de Pommereuil (Nord) du 24 juin 1967 - Aperçu de ruines à Pommereuil. © Keraunos
© Jean Dessens / Keraunos - Reproduction interdite
 
 
Tornade EF4 de Pommereuil (Nord) du 24 juin 1967 - Vue générale de Pommereuil au lendemain de la tornade. © Jean Dessens       Tornade EF4 de Pommereuil (Nord) du 24 juin 1967 - Cette caravane a été aspirée par la tornade. © Jean Dessens      Tornade EF4 de Pommereuil (Nord) du 24 juin 1967 - Une rue de Pommereuil. © Jean Dessens
© Jean Dessens - Reproduction interdite

 
Tornade EF4 de Pommereuil (Nord) du 24 juin 1967 - Vue aérienne de Pommereuil - Plusieurs habitations sont détruites aux trois-quarts - L'église semble miraculeusement épargnée. © Keraunos      Tornade EF4 de Pommereuil (Nord) du 24 juin 1967 - Hangar effondré à Fontaine-au-Bois. © Keraunos      Tornade EF4 de Pommereuil (Nord) du 24 juin 1967 - Forêt dévastée à Locquignol, canton de Pierre Révisoire. © Keraunos
© Keraunos - Reproduction interdite


Les clichés comparatifs suivants montrent l'évolution de la rue de Forest à Pommereuil entre 1967 et 2009. Les traces de la tornade sont encore visibles dans le paysage urbain:
 
 
Tornade EF4 de Pommereuil (Nord) du 24 juin 1967 - Rue de Forest à Pommereuil après la tornade. © Keraunos     Tornade EF4 de Pommereuil (Nord) du 24 juin 1967 - Rue de Forest à Pommereuil en 2009 - Les plages de couleur rouge représentent les reconstructions effectuées après la tornade. © Keraunos (image : Google Street View)
 © Keraunos -Reproduction interdite
 

Un outbreak d'une ampleur historique

L'outbreak des 24 et 25 juin 1967 constitue l'épisode tornadique le plus intense du XXe siècle en Europe. En moins de 24 heures consécutives, huit tornades sont recensées dans le nord de la France, le Bénélux et le nord de l'Allemagne. Le bilan humain est lourd: 15 morts, et des centaines de blessés dont certains atteints grièvement et probablement décédés par la suite. Les pertes matérielles sont incalculables.
 
Le tableau ci-dessous récapitule les huit tornades recensées pour cet outbreak, sachant que d'autres phénomènes tourbillonnaires probables peuvent s'ajouter à cette liste:
 
Pays Commune Jour Intensité Décès
    FRANCE     Palluel 24.06.1967 EF5 6
    FRANCE     Pommereuil 24.06.1967 EF4 2
    FRANCE     Davenescourt 24.06.1967 EF3 _
    BELGIQUE     Oostmalle 25.06.1967 EF3 _
    PAYS-BAS     Tricht 25.06.1967 EF3 5
    PAYS-BAS     Chaam 25.06.1967 EF3 2
    FRANCE     Argoules 25.06.1967 EF2 _
    ALLEMAGNE     Jüterbog 24.06.1967 ND _
 
Pour la France, deux tornades probables peuvent effectivement être citées: Merck-Saint-Liévin (EF2, Pas-de-Calais) et Bergues (EF2, Nord) survenues le 25 juin.
 
 
NB : Ce cas a pu être documenté grâce à une collaboration entre Keraunos et Jean Dessens (Anelfa).