Le 24 juin 1967, à 20h35 locales, une tornade meurtrière d'intensité extrême (EF5) ravage plusieurs communes de l'Artois et du Cambrésis, dont Ecourt-Saint-Quentin et Palluel (Pas-de-Calais) qui sont les plus sinistrées. L'enquête de terrain menée à l'époque par Jean Dessens a permis de recueillir des clichés remarquables des dégâts causés par l'événement. 
 
La tornade de Palluel s'inscrit dans l'outbreak de tornades le plus intense du XXe siècle en France et en Europe. Durant les 24 juin et 25 juin 1967, pas moins de huit tornades (dont quatre en France) sont recensées et tuent une quinzaine de personnes. La tornade de Palluel, d'une intensité maximale EF5, concentre à elle-seule près de la moitié des victimes décédées (6 morts en tout).
 
L'épisode orageux des 23, 24 et 25 juin 1967 a également fait l'objet d'une publication complète dans La Météorologie (Trombes et phénomènes exceptionnels des 23, 24 et 25 juin 1967 sur le Nord de la France, A. Bordes, 1968, pages 373-398).
 

Principales caractéristiques de la tornade

Localisation de la tornade de Palluel (62) du 24 juin 1967* intensité maximale : EF5, soit des vents estimés supérieurs à 320 km/h
* distance parcourue : 25 kilomètres
* largeur moyenne : 250 mètres

* communes traversées : ERVILLERS (le Paradis, N17), MORY (la Couture), BULLECOURT (la Solette), ÉCOUST-SAINT-MEIN, RIENCOURT-LÈS-CAGNICOURT, CAGNICOURT (Entre Deux Villes), VILLERS-LÈS-CAGNICOURT (village, la Brioche), SAUDEMONT, ECOURT-SAINT-QUENTIN, PALLUEL, OISY-LE-VERGER (marais du Haut-Pont), ARLEUX (Grand Marais)
* départements : PAS-DE-CALAIS (62), NORD (59)
* altitude moyenne du terrain : 70 mètres
* type de terrain : territoires artificialisés, territoires agricoles, zones humides, surfaces en eau

* principaux dégâts : granges, étables et dépendances démolies, avec projections de débris à plusieurs centaines de mètres; constructions basses, de type chalets (grande superficie), détruites ou sapées à leurs fondations; arbres de toutes tailles (feuillus), déracinés et transportés à distance, brisés net et emportés, dépouillés, dont certains écorcés par des projectiles importants; résineux brisés net ou dépouillés; véhicules emmenés dans les airs et projetées à 200 mètres; une grue de 15 tonnes projetée à 20 mètres; des centaines de maisons d'habitations endommagées (toits enlevés), effondrées, ou détruites avec ou sans restes de murs extérieurs; individus et animaux emmenés à distance par le tourbillon

NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
 

Trajectoire de la tornade

 Cliquer sur la carte pour l'agrandir:
 
Trajectoire de la tornade EF5 de Palluel (Pas-de-Calais) du 24 juin 1967. © Keraunos (fond de carte : Géoportail)
© Keraunos (fond de carte : Géoportail)
 

Projectiles de voitures et arbres écorcés

La tornade de Palluel, qui a fait l'objet d'une enquête de terrain par Jean Dessens, a parcouru une distance totale de 25 kilomètres et traversé douze communes. Le phénomène semble avoir acquis le maximum d'intensité entre Ecourt-Saint-Quentin et Palluel, où les dégâts extraordinaires relèvent de l'intensité EF5:
 
- véhicules garés le long d'une route soulevés et rejetés à 100 ou 200 mètres de l'endroit où ils stationnaient (l'un d'entre eux est même passé au-dessus d'une maison),
- grue de 15 tonnes projetée à 20 mètres,
- vache soulevée par le tourbillon et retrouvée morte dans une prairie,
- voiture d'une tonne soulevée et retombée 50 mètres plus loin,
- charpente d'une habitation retrouvée à 1 kilomètre,
- barque de 120 kg qui a survolé une maison,
- individus aspirés et projetés jusqu'à 25 mètres,
- habitations solides et fermes éventrées ou rasées, dont certaines entièrement (à Ecourt-Saint-Quentin, des caves d'habitations sont même mises à découvert)
 
Les photographies suivantes montrent les dégâts en plusieurs points de la trajectoire parcourue par la tornade:

Tornade EF5 de Palluel (Pas-de-Calais) du 24 juin 1967 - Pylônes électriques et arbres sectionnés à Ervillers. © Jean Dessens     Tornade EF5 de Palluel (Pas-de-Calais) du 24 juin 1967 - Arbres brisés ou dépouillés et fabrique dévastée à Villers-lès-Cagnicourt. © Jean Dessens     Tornade EF5 de Palluel (Pas-de-Calais) du 24 juin 1967 - Habitations éventrées et hangars détruits à Riencourt-lès-Cagnicourt. © Jean Dessens
© Jean Dessens - Reproduction interdite
 
 
Tornade EF5 de Palluel (Pas-de-Calais) du 24 juin 1967 - Ce qu'il reste d'un solide corps de ferme à Ecourt-Saint-Quentin, rue du Faubourg. © M. et Mme Varlet      Tornade EF5 de Palluel (Pas-de-Calais) du 24 juin 1967 - Vue générale de la rue du Faubourg à Ecourt-Saint-Quentin. © M. et Mme Varlet      Tornade EF5 de Palluel (Pas-de-Calais) du 24 juin 1967 - Ruines en partie déblayées à Ecourt-Saint-Quentin, rue du faubourg. © M. et Mme Varlet
© M. et Mme Varlet - Reproduction interdite

 
Tornade EF5 de Palluel (Pas-de-Calais) du 24 juin 1967 - Voiture emmenée dans les airs et retombée 60 mètres plus loin à Palluel. © Jean Dessens      Tornade EF5 de Palluel (Pas-de-Calais) du 24 juin 1967 - Débris d'arbres dépouillés et écorcés à Palluel. © Jean Dessens      Tornade EF5 de Palluel (Pas-de-Calais) du 24 juin 1967 - Résidus de chalets et de végétation projetés à distance au marais de Palluel. © Jean Dessens
© Jean Dessens - Reproduction interdite

 
Le triptyque suivant montre l'évolution de la rue du Faubourg à Ecourt-Saint-Quentin, avant, pendant et après la tornade où les ruines laissent place à de nouvelles constructions. Les clichés sont pris depuis le château d'eau en direction de l'est:
 
 
Tornade EF5 de Palluel (Pas-de-Calais) du 24 juin 1967 - Vue de la rue du Faubourg en 1966 - Les plages rouges représentent les constructions qui seront rasées par la tornade. © M. et Mme Varlet     Tornade EF5 de Palluel (Pas-de-Calais) du 24 juin 1967 - Vue de la rue du Faubourg après la tornade - La superficie sinistrée est délimitée par les pointillés - Plusieurs constructions sont rayées de la carte. © M. et Mme Varlet     Tornade EF5 de Palluel (Pas-de-Calais) du 24 juin 1967 - La rue du Faubourg quelques années plus tard, où de nouvelles habitations ont été construites. © M. et Mme Varlet
 
Nous remercions M. et Mme Varlet, témoins de la tornade, qui ont eu la gentillesse de nous communiquer certains clichés. 
 

Un outbreak d'une ampleur historique

L'outbreak des 24 et 25 juin 1967 constitue l'épisode tornadique le plus intense du XXe siècle en Europe. En moins de 24 heures consécutives, huit tornades sont recensées dans le nord de la France, le Bénélux et le nord de l'Allemagne. Le bilan humain est lourd: 15 morts, et des centaines de blessés dont certains atteints grièvement et probablement décédés par la suite. Les pertes matérielles sont incalculables.
 
Le tableau ci-dessous récapitule les huit tornades recensées pour cet outbreak, sachant que d'autres phénomènes tourbillonnaires probables peuvent s'ajouter à cette liste:
 
Pays Commune Jour Intensité Décès
    FRANCE     Palluel 24.06.1967 EF5 6
    FRANCE     Pommereuil 24.06.1967 EF4 2
    FRANCE     Davenescourt 24.06.1967 EF3 _
    BELGIQUE     Oostmalle 25.06.1967 EF3 _
    PAYS-BAS     Tricht 25.06.1967 EF3 5
    PAYS-BAS     Chaam 25.06.1967 EF3 2
    FRANCE     Argoules 25.06.1967 EF2 _
    ALLEMAGNE     Jüterbog 24.06.1967 ND _
 
Pour la France, deux tornades probables peuvent effectivement être citées: Merck-Saint-Liévin (EF2, Pas-de-Calais) et Bergues (EF2, Nord) survenues le 25 juin.
 
 
NB : Ce cas a pu être documenté grâce à une collaboration entre Keraunos et Jean Dessens (Anelfa).