Le 24 juin 1967, à 19h40 locales, une tornade de forte intensité (EF3) dévaste le sud du Santerre, et plus particulièrement la commune de Davenescourt (Somme). Le phénomène s'est rendu tristement célèbre pour avoir décimé un troupeau de bovins dans des circonstances extraordinaires.
 
La tornade de Davenescourt s'inscrit dans l'outbreak de tornades le plus intense du XXe siècle en France et en Europe. Durant les 24 juin et 25 juin 1967, pas moins de huit tornades (dont quatre en France) sont recensées et tuent une quinzaine de personnes. Pour sa part, la tornade de Davenescourt n'a pas été meurtrière. 
 
L'épisode orageux des 23, 24 et 25 juin 1967 a également fait l'objet d'une publication complète dans La Météorologie (Trombes et phénomènes exceptionnels des 23, 24 et 25 juin 1967 sur le Nord de la France, A. Bordes, 1968, pages 373-398).
 

Principales caractéristiques de la tornade

Localisation de la tornade de Davenescourt (80) du 24 juin 1967* intensité maximale : EF3, soit des vents estimés entre 220 km/h et 270 km/h
* distance parcourue : 9 kilomètres (distance minimale certaine)
* largeur moyenne : 400 mètres

* communes traversées : CONTOIRE (marais de Contoire), DAVENESCOURT, ARVILLERS, BOUCHOIR (D329)
* département : SOMME (80)
* altitude moyenne du terrain : 95 mètres
* type de terrain : territoires artificialisés, territoires agricoles, forêt et milieux semi-naturels

* principaux dégâts : hangar agricole, pourtant solidement arrimé sur des socles en béton, écroulé; milliers d'arbres déracinés ou brisés net, et emportés à grande distance (peupleraies, sapinières) (distance inconnue); une ferme éventrée ; vaches traînées et emportées sur des distances allant jusqu'à 600 mètres, l'une d'entre elles retrouvée pendue à un arbre à deux mètres de hauteur

NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
 

Trajectoire de la tornade

 
Trajectoire de la tornade EF3 de Davenescourt (Somme) du 24 juin 1967. © Keraunos (fond de carte : Géoportail)
© Keraunos (fond de carte : Géoportail)
 

Le massacre des vaches

La tornade de Davenescourt pourrait s'être développée au sein d'une supercellule, dont la trajectoire totale de 150 km aurait débuté au sud-ouest de Beauvais (Oise), pour s'achever au-delà de Locquignol (Nord). L'inventaire des dégâts, les témoignages ainsi que les horaires communiqués en divers points de cette trajectoire semblent tout à fait concordants. La tornade de Pommereuil et celle de Davenescourt pourraient donc être liées à cette même supercellule, mais dont les manifestations venteuses se seraient interrompues sur plusieurs dizaines de kilomètres entre Chaulnes (Somme) et Busigny (Nord).
 
Tornade EF3 de Davenescourt (Somme) du 24 juin 1967 - Aperçu d'un hangar effondré à SérévillersTrajectoire de la tornade EF3 de Davenescourt (Somme) du 24 juin 1967. © Le Parisien LibéréConcernant la tornade de Davenescourt, les éléments actuellement à disposition permettent d'attester d'un phénomène tourbillonnaire sur une trajectoire de 9 kilomètres environ. Les autres dégâts, répartis sur une distance complémentaire de 24 kilomètres, n'ont pu être analysés en détail, ce qui rend leur nature tourbillonnaire beaucoup plus hypothétique.  
 
La tornade de Davenescourt marque les esprits en raison des effets macabres produits par le vent sur un troupeau d'une trentaines de vaches. Le Courrier Picard revient sur ce fait-divers sinistre dans son édition du 26 juin 1967: 
 
"Qui a vu l'hécatombe des vaches à Davenescourt ne perdra jamais le souvenir de ce cyclone. A mi-distance entre ce village et Hangest-en-Santerre, se trouve un bosquet à l'orée duquel un hangar agricole, pourtant solidement arrimé sur des socles en béton, s'est écroulé. Derrière ce bois, en direction de Contoire-Hamel et de Pierrepont, une trentaine de vaches étaient en pâture samedi. La traite était finie depuis quelques instants seulement quand se déchaîna la tempête. Il n'y eut pas de témoin mais quel spectacle quelques heures plus tard : sur des distances allant de 300 à 600 m des vaches avaient été traînées et roulées. 14 bêtes à M. Ostyn, une dizaine d'autres à M. de Waèle, ont ainsi péri d'une mort affreuse, certaines agonisant encore dimanche matin.

Le plus incroyable : trois vaches furent emportées jusqu'au bois, l'une d'elles "entortillée" dans les fils de sa clôture électrique fut même retrouvée dans un arbre, à deux mètres du sol."
 

Un outbreak d'une ampleur historique

L'outbreak des 24 et 25 juin 1967 constitue l'épisode tornadique le plus intense du XXe siècle en Europe. En moins de 24 heures consécutives, huit tornades sont recensées dans le nord de la France, le Bénélux et le nord de l'Allemagne. Le bilan humain est lourd: 15 morts, et des centaines de blessés dont certains atteints grièvement et probablement décédés par la suite. Les pertes matérielles sont incalculables.
 
Le tableau ci-dessous récapitule les huit tornades recensées pour cet outbreak, sachant que d'autres phénomènes tourbillonnaires probables peuvent s'ajouter à cette liste:
 
Pays Commune Jour Intensité Décès
    FRANCE     Palluel 24.06.1967 EF5 6
    FRANCE     Pommereuil 24.06.1967 EF4 2
    FRANCE     Davenescourt 24.06.1967 EF3 _
    BELGIQUE     Oostmalle 25.06.1967 EF3 _
    PAYS-BAS     Tricht 25.06.1967 EF3 5
    PAYS-BAS     Chaam 25.06.1967 EF3 2
    FRANCE     Argoules 25.06.1967 EF2 _
    ALLEMAGNE     Jüterbog 24.06.1967 ND _
 
Pour la France, deux tornades probables peuvent effectivement être citées: Merck-Saint-Liévin (EF2, Pas-de-Calais) et Bergues (EF2, Nord) survenues le 25 juin.