En août 1927, une trombe marine, qui est observée depuis la commune d'Ault, touche brièvement terre dans les Bas-Champs de Cayeux-sur-Mer (Somme). Le phénomène, vu par de très nombreux témoins, a produit d"infimes dommages, d'où l'intensité EF0 retenue.
 

Principales caractéristiques de la tornade

Localisation de la tornade de Cayeux-sur-Mer (80) d'août 1927intensité maximale : EF0, soit des vents estimés de 105 km/h à 135 km/h
* distance parcourue : indéterminée
* largeur moyenne : 50 mètres (estimation)

* commune touchée : CAYEUX-SUR-MER (Bas-Champs)
* département : SOMME (80)
* altitude moyenne du terrain : 3 mètres
* type de terrain : zones humides, surfaces en eau

* principaux dégâts : sable soulevé ; quelques tas de foins éparpillés

NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen. 
 

Trajectoire de la tornade

 
Tornade EF0 de Cayeux-sur-Mer (Somme) d'août 1927 - Localisation présumée de la trombe marine une fois échouée dans les terres. © Keraunos (fond de carte : Géoportail)
© Keraunos (fond de carte : Géoportail)
 

Une trombe marine à l'origine du phénomène

La tornade de Cayeux-sur-Mer a fait l'objet d'une petite publication dans le Journal des Débats du 20 octobre 1927 :

"L'air ainsi agité et qui pouvait avoir 50 mètres de diamètre se déplaçait et se rapprochait de terre. Très nettement, elle constituait l'aboutissement sur l'eau d'un cône grisâtre à sommet dirigé vers le bas et à base formée par un nuage noir, très bas, se déplaçant aussi. L'aire agitée et le cône étaient manifestement liés. A la surface de contact, de l'eau était évidemment aspirée par le cône, à l'état liquide et peut-être aussi à l'état de brouillard. Mais les choses n’allèrent pas plus loin : il ne se forma pas de trombe liquide, et lorsque la trombe aborda le rivage, à l'extrémité sud des Bas-Champs, de Cayeux (elle venait de la direction du Tréport) toute agitation aquatique disparut. Sur terre, la trombe mobilisa du sable, d'aucuns disent des galets aussi, et mit quelque trouble dans des foins qui essayaient de sécher, et ainsi s’acheva sa carrière."