Le 6 décembre 1931, une tornade de faible intensité (EF1) est aperçue dans un bois situé à l'est de Bannalec, dans le Finistère. Le phénomène provoque des dégâts en lisière de forêt.
 

Principales caractéristiques de la tornade

Localisation de la tornade de Bannalec (29) du 6 décembre 1931intensité maximale : EF1, soit des vents estimés de 135 km/h à 175 km/h
* distance parcourue : indéterminée
* largeur moyenne : indéterminée

* communes traversées : BANNALEC (Quimerc'h)
* département : FINISTERE (29)
* altitude moyenne du terrain : 90 mètres
* type de terrain : forêt et milieux semi-naturels

* principaux dégâts : une trentaine de gros sapins et de pommiers arrachés de terre, dont certains projetés 15 mètres plus loin, et les extrémités à 100 mètres

NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen. 
 

Trajectoire de la tornade

 
Tornade EF1 de Bannalec (Finistère) du 6 décembre 1931 - Emplacement présumé du phénomène. © Keraunos (fond de carte : Géoportail)
© Keraunos (fond de carte : Géoportail)
 
Cette trajectoire approximative a été établie en fonction des informations disponibles (témoignage, coupure de presse, reconstitution du flux pour la journée du 6 décembre 1931).
 

Une tornade vue et entendue

La tornade de Bannalec a été aperçue par un agriculteur du hameau de Toul an Coat Braz, situé à quelques centaines de mètres du phénomène. Le récit suivant est emprunté à la presse locale : Un bruit assourdissant a précédé la tornade qui a arraché de terre une trentaine de sapins; quelques pommiers ont subi le même sort. Un gros nuage est descendu à toute vitesse, tourbillonnant, arrachant tout ce qui se trouvait sur son passage.  Quatre chasseurs, MM Capitaine, Guernec, Gaudulest et Charles Coëffec, se trouvaient dans les parages au moment du cataclysme, et c'est par un hasard extraordinaire que nos nemrods ne se sont pas réfugiés sous ces sapins, alors que la pluie tombait à torrents. La violence du cyclone était telle que des arbres ont été projetés à 15 mètres plus loin et que les extrémités ont été éparpillées devant le village de Penquelen, situé à 100 mètres du bois de Quimerch [Quimerc'h].

La tornade de Bannalec, dont la trajectoire apparaît indéterminée, peut être classée en intensité EF1 sur l'échelle améliorée de Fujita.