Durant l’automne 1907, des précipitations exceptionnelles sont enregistrées dans le sud de la France, et plus particulièrement sur le Languedoc-Roussillon et le sud du Massif Central. Le bilan humain est lourd : au moins 25 morts et de nombreux disparus.

 
 
Ce qu'il reste du village du Pouzin (Ardèche), après la crue éclair de l'Ouvèze des 8 et 9 octobre 1907. © Keraunos
Ce qu'il reste du village du Pouzin (Ardèche), après la crue éclair de l'Ouvèze des 8 et 9 octobre 1907. © Keraunos
 
 
La fin de l'année 1907 reste dans les annales météorologiques comme l'une des plus pluvieuses sur le sud du pays : entre le 12 septembre et le 12 novembre 1907, pas moins de 10 épisodes méditerranéens se succèdent sur le midi de la France. C'est ce qui ressort d'une étude réalisée par Keraunos à l’appui des données de précipitations de l'époque, ainsi que des données reconstituées par réanalyses sur l’ensemble de la saison. Ces pluies répétées affectent majoritairement l’Hérault, le Gard, la Lozère et l’Ardèche, mais aucun des départements de la zone climatique méditerranéenne n'est réllement épargné par cette succession exceptionnelle d'épisodes pluvio-orageux intenses.
 
 

Principales caractéristiques de l'automne 1907

Précipitations exceptionnelles dans le sud de la France durant l'automne 1907* lames d'eau maximales : jusqu'à 2.311 mm au Mont-Aigoual (1567 m, Gard), 2.232 mm à Villefort (597 m, Lozère) et 1.983 mm à Saint-Bauzille-de-Putois (138 m, Hérault) ; 20% des 274 stations pluviométriques disponibles pour cet événement totalisent plus de 1000 mm
 
* bilan humain : au moins 25 morts et de nombreux disparus
 
* départements les plus sinistrés : ARDÈCHE (07), GARD (30), HÉRAULT (34), LOZÈRE (48)
* autres départements touchés : ALPES DE HAUTE-PROVENCE (04), ALPES-MARITIMES (06), AUDE (11), AVEYRON (12), BOUCHES-DU-RHÔNE (13), CORSE-DU-SUD (2A), HAUTE-CORSE (2B), DRÔME (26), PYRÉNÉES-ORIENTALES (66), TARN (81), VAR (83), VAUCLUSE (84)
 
* principaux cours d'eau affectés par des crues (liste non exhaustive) :
 
- département de l'Ardèche : Ardèche, Ay, Cance, Chassezac, Déôme, Dunière, Eyrieux, Liopoux, Loire, Merdarie, Mialan, Ouvèze, Volane
- département du Gard : Cèze, Gardon, Rhône, Vidourle
- département de l'Hérault : Ensigaud, Gravezon, Hérault, Lène, Lergue, Lez, Libron, Orb, Peyne, Quarante, Thongue, Verdanson
- département de la Lozère : Chapeauroux, Lot, Mimente, Tarn
 
 

Un automne exceptionnellement pluvieux 

L'automne 1907 est marqué par un excédent de précipitations remarquable sur une large moitié sud de la France, et plus particulièrement autour de la Méditerranée. Les totaux pluviométriques, considérés comme exceptionnels à l’époque, font encore référence plus d’un siècle plus tard. Localement, les cumuls approchent ou dépassent 2.000 mm en l’espace de 60 jours dans les Cévennes, la Margeride et le Velay, ainsi que de manière isolée dans le nord de la plaine de l’Hérault.
 
Cumuls des précipitations relevées entre 1er septembre et le 30 septembre 1907. © KERAUNOS
 
 
Parmi le réseau des 274 stations météorologiques installées dans la zone climatique méditerranéenne à l'époque, le total pluviométrique dépasse 1.000 mm dans 20% des postes et 500 mm dans 69% des postes. Ce fait est d'autant plus remarquable qu'il est observé aussi bien en plaine qu'en zone de relief (l'altitude moyenne du réseau n'est que de 418 mètres). En moyenne, il tombe environ 3 fois plus de pluie que la normale, localement 4 fois dans certaines vallées cévenoles, l'est de la Lozère et au sud-ouest de l'Ardèche.
 
Cumul de précipitations des 20 stations les plus arrosées durant l'automne 1907 :
 
Cumul de précipitations des 20 stations les plus arrosées durant l'automne 1907 (annales du bureau météorologique de France)
 

Le bilan humain est lourd : au moins 25 personnes périssent noyées, emportées par des crues éclair pour l’essentiel. De nombreux troupeaux, cernés ou engloutis par les eaux, meurent de faim ou par noyade. Les pertes matérielles sont également incalculables : ponts emportés, voies  de communication arrachées, vignobles et cultures détruites (par la grêle ou les inondations), maisons et entreprises dévastées… Ces pertes viennent s’ajouter au désespoir d’un grand nombre de vignerons frappés par la grande crise viticole languedocienne. En certains points, les cours d’eau débordent à 10 reprises, ce qui finit par entraîner des inondations presque continues, notamment dans les plaines héraultaises et à proximité du Rhône.

L’énorme quantité d’eau déversée sur les reliefs auvergnats entraîne, dès la mi-octobre, des inondations généralisées qui se répercutent sur d’autres fleuves français, comme le Lot, le Tarn ou la Loire qui connaît l’une des pires crues du XXe siècle. En témoigne le pont d’Andrézieux (Loire) dont le tablier, accroché à des piliers fragilisés par le débit du fleuve, s’effondre définitivement le 17 octobre.
 
Début novembre, les sols saturés ne contiennent plus les précipitations, qui font déborder les cours d'eau et les grandes plaines viticoles à la moindre journée de pluie. Certaines villes restent inondées et isolées pendant près d'une semaine. En Lozère, des lacs se forment naturellement dans certaines vallées.  
 
Après le 12 novembre, les précipitations s'estompent temporairement, avant de reprendre en décembre mais dans des proportions moindres.
 
 

Cinq épisodes majeurs et meurtriers

Sur la période, cinq épisodes méditerranéens remarquables sont recensés, dont trois sur le seul mois d'octobre qui devient le mois le plus arrosé de la saison (jusqu'à 1.000 mm à Villefort en Lozère) :
 
Cumul de précipitations des 5 stations les plus arrosées en septembre, octobre et novembre 1907 : 
 
Cumul de précipitations des 5 stations les plus arrosées en septembre, octobre et novembre 1907 (annales du bureau météorologique de France)
 

-    25-28 septembre : au moins 400 mm à Lasalle (Gard) le 26 septembre ; pluies abondantes et crues éclair, surtout dans le Gard et l'Hérault ; gros dégâts à Servian (1 mort), Montagnac, Saint-Thibéry et Pézenas (Hérault); à Sommières et Quissac (Gard) :
 
AGDE (Hérault) - Crue de l'Hérault du 26 septembre 1907. La Grande Rue inondée (actuelle rue André Chassefières en direction de la place de la Marine). © Keraunos   AGDE (Hérault) - Crue de l'Hérault du 26 septembre 1907. Rue de la Poissonnerie en direction de la place de la Marine. © Keraunos   AGDE (Hérault) - Crue de l'Hérault du 26 septembre 1907. Aperçu de la rue Rabelais en direction des berges de l'Hérault et de la cathédrale. © Keraunos   AGDE (Hérault) - Crue de l'Hérault du 26 septembre 1907. Ancien pont suspendu. Actuelle vue depuis le quai du Chapitre. © Keraunos   AGDE (Hérault) - Crue de l'Hérault du 26 septembre 1907. Quai de l'Est (actuel quai Commandant Mages). © Keraunos
© Keraunos - Reproduction interdite
 
PÉZENAS (Hérault) - Crue de la Peyne du 26 septembre 1907. Place du Marché des Trois Six en direction des rives de la Peyne. © Keraunos   PÉZENAS (Hérault) - Crue de la Peyne du 26 septembre 1907. Aperçu de jardins et d'habitations dévastés près de la rivière. © Keraunos   PÉZENAS (Hérault) - Crue de la Peyne du 26 septembre 1907. Aperçu de jardins et d'habitations dévastés près de la rivière. © Keraunos   PÉZENAS (Hérault) - Crue de la Peyne du 26 septembre 1907. Domaine de Larzac. Une partie des chaix et des foudres emportés par la rivière. © Keraunos   PÉZENAS (Hérault) - Crue de la Peyne du 26 septembre 1907. Faubourg des Cordeliers. Aperçu de l'avenue Carion-Nizas en direction du centre-ville. Au premier plan, les berges de la Peyne. A l'arrière plan, le campanile de l'église collégiale Sain-Jean. © Keraunos
© Keraunos - Reproduction interdite
 
PÉZENAS (Hérault) - Crue de la Peyne du 26 septembre 1907. Ce qu'il reste de la maison et des machines servant à alimenter le réservoir d'eau de la ville. Au second plan, le tablier métallique du pont du chemin de fer emporté la rivière. © Keraunos   SAINT-ANDRÉ-DE-SANGONIS (Hérault) - Crue de la Lergue du 26 septembre 1907. Ce qu'il reste d'un pont au niveau du lieu-dit Cambous. © Keraunos   SAINT-ANDRÉ-DE-SANGONIS (Hérault) - Crue du ruisseau de Lagarel du 26 septembre 1907. Le mur des écoles après l'inondation. © Keraunos   SERVIAN (Hérault) - Crue de la Lène et catastrophe du 26 septembre 1907. Soldats du génie à la recherche de Mme Cabanel, 52 ans, finalement retrouvée morte sous les décombres de son habitation. © Keraunos   SERVIAN (Hérault) - Crue de la Lène et catastrophe du 26 septembre 1907. Soldats déblayant une maison effondrée. © Keraunos
© Keraunos - Reproduction interdite
 
SOMMIÈRES (Gard) - Vidourlade du 26 septembre 1907. Le quai Cléon Griolet pendant la crue du Vidourle. Vue prise en direction du pont. © Keraunos   SOMMIÈRES (Gard) - Vidourlade du 26 septembre 1907. La route de Montpellier (à hauteur du n°14) après le retrait des eaux. © Keraunos   SOMMIÈRES (Gard) - Vidourlade du 26 septembre 1907. Avenue Emile Jamais en direction de la route d'Aubais. © Keraunos   SOMMIÈRES (Gard) - Vidourlade du 26 septembre 1907. Quartier du Pont. Escalier emporté par les eaux. © Keraunos   SOMMIÈRES (Gard) - Vidourlade du 26 septembre 1907. Quartier du Pont. Murs emportés par les eaux. © Keraunos
© Keraunos - Reproduction interdite
 
SOMMIÈRES (Gard) - Vidourlade du 26 septembre 1907. Victimes animales. © Keraunos   SOMMIÈRES (Gard) - Vidourlade du 26 septembre 1907. Arrivée à la gare du Président de la République Armand Fallières, le 30 septembre. © Keraunos   QUISSAC (Gard) - Vidourlade du 27 septembre 1907. Rue du Pont après le retrait des eaux. © Keraunos   QUISSAC (Gard) - Vidourlade du 27 septembre 1907. Murs démolis au moulin du Bosc. © Keraunos   QUISSAC (Gard) - Vidourlade du 27 septembre 1907. Le pont après le retrait des eaux. Vue prise de l'actuel café du Pont. © Keraunos
© Keraunos - Reproduction interdite
 
QUISSAC (Gard) - Vidourlade du 27 septembre 1907. Ce qu'il reste de l'ancienne "remise des trois rois", dans le quartier du Pont. © Keraunos   QUISSAC (Gard) - Vidourlade du 27 septembre 1907. Bords du Vidourle au retrait des eaux. © Keraunos   SAINT-THIBÉRY (Hérault) - Crues des 25-30 septembre 1907 (Thongue et Hérault). Vue d'ensemble de la commune dans le périmètre du boulevard des Ecoles. Au fond, le clocher de l'église abbatiale. © Keraunos   SAINT-THIBÉRY (Hérault) - Crues des 25-30 septembre 1907 (Thongue et Hérault). Maisons écroulées par la crue de la Thongue. Trois personnes sont retirées des décombres saines et sauves. © Keraunos   SAINT-THIBÉRY (Hérault) - Crues des 25-30 septembre 1907 (Thongue et Hérault). Maisons écroulées par la crue de la Thongue. Vue sous un autre angle. © Keraunos
© Keraunos - Reproduction interdite
 

-    8-9 octobre : pluies exceptionnelles en Lozère et en Ardèche (jusqu'à 519 mm à Privas en 24 heures) ; crues éclair de plusieurs affluents du Rhône ; très gros dégâts au Pouzin (6 morts), à Sarras et à Saint-Péray (Ardèche) ; 1 mort à Saint-Brès (Gard) :
 
LE POUZIN (Ardèche) - Crue de l'Ouvèze des 8-9 octobre 1907. Ancienne école des Frères et bonneterie (actuelle route du Pont Romain). © Keraunos   LE POUZIN (Ardèche) - Crue de l'Ouvèze des 8-9 octobre 1907. Le moulin Faurel éventré après la crue (rive droite de la rivière à hauteur du pont romain). © Keraunos   LE POUZIN (Ardèche) - Crue de l'Ouvèze des 8-9 octobre 1907. Le moulin Faurel éventré après la crue (rive droite de la rivière à hauteur du pont romain). © Keraunos   LE POUZIN (Ardèche) - Crue de l'Ouvèze des 8-9 octobre 1907. Ancien hôtel du Louvre éventré (disparu, emplacement de l'actuelle église). © Keraunos   LE POUZIN (Ardèche) - Crue de l'Ouvèze des 8-9 octobre 1907. Ancienne distillerie du Midi éventrée après la crue (disparue, confluent de l'Ouvèze et du Rhône). © Keraunos
© Keraunos - Reproduction interdite
 
SAINT-PÉRAY (Ardèche) - Crue du Mialan des 8-9 octobre 1907. Les ruines du pont romain. © Keraunos   SAINT-PÉRAY (Ardèche) - Crue du Mialan des 8-9 octobre 1907. Eboulements de l'avenue de la Gare (aujourd'hui avenue du Docteur Marc Bouvat). © Keraunos   SAINT-PÉRAY (Ardèche) - Crue du Mialan des 8-9 octobre 1907. Chemin de Hongrie, en amont du village. © Keraunos   SAINT-PÉRAY (Ardèche) - Crue du Mialan des 8-9 octobre 1907. La route de Valence au lendemain de la crue. Vue prise de l'actuelle avenue Gross Umstadt. © Keraunos   SAINT-PÉRAY (Ardèche) - Crue du Mialan des 8-9 octobre 1907. La route de Valence au lendemain de la crue. © Keraunos
© Keraunos - Reproduction interdite
 
SAINT-PÉRAY (Ardèche) - Crue du Mialan des 8-9 octobre 1907. Ecroulement du pont (vue prise de la rive droite de la rivière). © Keraunos   SAINT-PÉRAY (Ardèche) - Crue du Mialan des 8-9 octobre 1907. Ecroulement du pont (vue prise de la rive droite de la rivière). © Keraunos   SAINT-PÉRAY (Ardèche) - Crue du Mialan des 8-9 octobre 1907. Ecroulement du pont (vue prise de la rive gauche de la rivière). © Keraunos   SARRAS (Ardèche) - Crue de l'Ay du 8 octobre 1907. Le pont du chemin de fer emporté par le courant. © Keraunos   SARRAS (Ardèche) - Crue de l'Ay du 8 octobre 1907. Lancement d'un pont provisoire Eiffel (le pont existe toujours aujourd'hui). © Keraunos
© Keraunos - Reproduction interdite
 

-    12-13 octobre : pluies orageuses sur l'Aude et les Pyrénées Orientales ; crue catastrophique et meurtrière du Tech et de ses affluents (10 morts) ; dégâts dans la plaine de l'Aude ; inondations qui se poursuivent dans l'Hérault et le Gard
 
AMÉLIE-LES-BAINS-PALALDA (Pyrénées-Orientales) - Crue du Tech et catastrophe du 12 octobre 1907. Maisons emportées (6 personnes décèdent à Amélie-les-Bains et 4 autres à Corsavy). © Keraunos   AMÉLIE-LES-BAINS-PALALDA (Pyrénées-Orientales) - Crue du Tech et catastrophe du 12 octobre 1907. Jardins dévastés. © Keraunos     
© Keraunos - Reproduction interdite
 

-    15-17 octobre : pluies orageuses généralisées ; tornade à Villeveyrac (Hérault) le 16 ; crues et dégâts dans l'agglomération de Montpellier, inondations dans la plaine de l'Hérault ; crue du Gardon et dégâts à Alès, 2 morts à Pont-Saint-Esprit (Gard) :
 
MONTPELLIER (Hérault) - Crue du Lez des 15-16 octobre 1907. Etendue de l'inondation au niveau du pont Juvénal le 15 octobre. © Keraunos   MONTPELLIER (Hérault) - Crue du Lez des 15-16 octobre 1907. Etendue de l'inondation au niveau du pont Juvénal le 16 octobre. © Keraunos   MONTPELLIER (Hérault) - Crue du Lez des 15-16 octobre 1907. Avenue du pont Juvénal le 16 octobre. © Keraunos   MONTPELLIER (Hérault) - Crue du Lez des 15-16 octobre 1907. Autre vue de l'avenue du pont Juvénal le 16 octobre. © Keraunos   BESSAN (Hérault) - Aperçu de la plaine de l'Hérault durant les inondations. © Keraunos
© Keraunos - Reproduction interdite
 
ALÈS (Gard) - Gardonnade du 16 octobre 1907. Aperçu du pont Vieux en direction du faubourg du Soleil. © Keraunos                   ALÈS (Gard) - Gardonnade du 16 octobre 1907. Aperçu du pont de Rochebelle en direction du faubourg de Rochebelle, vers 16h15 : la circulation est interdite. © Keraunos                   ALÈS (Gard) - Gardonnade du 16 octobre 1907. Aperçu du pont Vieux en direction du faubourg du Soleil, vers 16h30 : les dernières arches du pont sont presque recouvertes par les eaux du Gardon. © Keraunos                   ALÈS (Gard) - Gardonnade du 16 octobre 1907. Avenue des Platanes (quai de la Brigade du Languedoc), côté rive droite du Gardon. © Keraunos
© Keraunos - Reproduction interdite
 

-    6-9 novembre : pluies orageuses généralisées ; inondations à Narbonne (Aude) ; 250 mm en quelques heures à Béziers (2 morts et 2 disparus), crues éclair en Aveyron ; gros dégâts à Montagnac (Hérault) ; lames d'eau remarquables le 8 dans les Bouches-du-Rhône (2 morts à Marseille) ; inondations dans le Vaucluse le 9 ; persistance des pluies jusqu'au 12 novembre et des inondations jusqu'au 15 :

NARBONNE (Aude) - Inondations du 6 novembre 1907. Aperçu de la route de Lunes, au sud de l'agglomération. © Keraunos   NARBONNE (Aude) - Débordement du canal de la Robine le 6 novembre 1907. La rue Fabre d'Eglantine en direction du quai Victor Hugo. © Keraunos   BÉZIERS (Hérault) - Crue de l'Orb et catastrophe des 6-7 novembre 1907. Le service de ravitaillement. © Keraunos   BÉZIERS (Hérault) - Crue de l'Orb et catastrophe des 6-7 novembre 1907. Habitation effondrée, au pied du rempart (2 morts et 2 blessés). © Keraunos   MONTAGNAC (Hérault) - Crue du ruisseau d'Ensigaud du 9 novembre 1907. Vue de la promenade, des abattoirs, et de la partie écroulée par la crue. © Keraunos
© Keraunos - Reproduction interdite
 
BÉDARRIDES (Vaucluse) - Crue de l'Ouvèze et inondations des 8-15 novembre 1907. Un bateau de pêcheurs portant secours aux habitants, dans le centre-ville. © Keraunos   BÉDARRIDES (Vaucluse) - Crue de l'Ouvèze et inondations des 8-15 novembre 1907. Barque des pontonniers sur la rivière. © Keraunos   SORGUES (Vaucluse) - Crue de l'Ouvèze et inondations du 9 novembre 1907. Aperçu de la place de la République. © Keraunos   SORGUES (Vaucluse) - Crue de l'Ouvèze et inondations du 9 novembre 1907. Quartier Lacanau (chemin Grange des Roues) à proximité de la rivière. © Keraunos   BEAUCAIRE (Gard) - Crues du Rhône en novembre 1907. Vue d'ensemble de la commune (rive droite du fleuve) depuis le pont. © Keraunos
© Keraunos - Reproduction interdite
 
MONTPELLIER (Hérault) - Crues du Lez en novembre 1907. Premières cabanes touchées au sud de l'agglomération. © Keraunos   LATTES (Hérault) - Crues du Lez en novembre 1907. Aperçu de la crue aux environs de Lattes. © Keraunos
© Keraunos - Reproduction interdite
 
Le tableau ci-dessous synthétise les lames d'eau les plus remarquables relevées parmi les 274 stations qui figurent dans le périmètre d'étude :
 
Lames d'eau remarquables durant les quatre principaux épisodes méditerranéens de l'automne 1907 (annales du bureau météorologique de France)
 
Faute de relevés significatifs, l'épisode des 12-13 octobre, bien que meurtrier, ne figure pas dans le tableau. On constate également que certains relevés, dont ceux de la station de Lasalle (Gard) sont parfois sous-estimés car les pluviomètres n'étaient pas vidés à temps. Les cumuls apparaissent donc, dans certains cas, comme un minimum.
 
 

Analyse des conditions météorologiques

Les réanalyses NOAA/ESRL, même si elles ne fournissent qu’une reconstitution approximative de la situation synoptique de l’époque, permettent de mettre en évidence la récurrence remarquable durant l'automne 1907 d'un flux de sud à sud-est en basses couches sur les régions méditerranéenns, générant de ce fait un contexte durablement très instable, humide et dépressionnaire. L'analyse des cinq principaux épisodes détaillés ci-dessus témoigne de cette configuration persistante et répétée, typique des épisodes pluvio-orageux intenses sur ces régions.
 
Chacun de ces cinq épisodes est illustré ci-dessous avec 3 cartes qui présentent la configuration du flux en altitude, les caractéristiques du flux en basses couches, et l'instabilité de la masse d'air :
 
              
Configuration synoptique du 26 septembre 1907. Données NOAA/ESRL. © Keraunos
 
              
Configuration synoptique du 8 octobre 1907. Données NOAA/ESRL. © Keraunos
 
              
Configuration synoptique du 13 octobre 1907. Données NOAA/ESRL. © Keraunos
 
              
Configuration synoptique du 16 octobre1907. Données NOAA/ESRL. © Keraunos
 
              
Configuration synoptique du 8 novembre 1907. Données NOAA/ESRL. © Keraunos
 

Conclusion

Compte tenu des lames d'eau observées sur la saison, l'automne 1907 figure parmi les plus remarquables depuis plus d'un siècle sur cette région et sur le massif des Cévennes en général. Ce fait est d'autant plus vrai qu'il concerne une très large moitié sud du pays, y compris certaines zones de littoral et de plaine habituellement moins exposées.
 
Même si les incertitudes de mesure de certaines stations pluviométriques (données sous-estimées, modifications d'emplacement) rendent l'analyse comparative difficile avec d'autres années très pluvieuses et qui bénéficient de relevés incontestables, et même si les années 1900, 1933, 1940, 1958, 1988 ou 2002 ont également connu des crues meurtrières dont certaines ont dépassé les niveaux de 1907,  il ressort néanmoins que l'automne 1907 peut être globalement considéré comme une référence dans le sud de la France. En témoignent l'étendue géographique remarquable des inondations, la sévérité des dommages occasionnés et l'impact économique majeur causé par ces intempéries.