Un beau potentiel orageux était prévu pour la nuit du 17 au 18 juin 2012 dans le Centre-Ouest. Un MCS très dynamique est en effet prévu se former sur les côtes de la Charente-Maritime et remonterait ensuite du Poitou jusqu'au bassin parisien. Il remontera même jusqu'aux Ardennes au petit matin. Je décide de l'intercepter entre Parthenay dans les Deux-Sèvres (79) et Poitiers dans la Vienne (86).
Cette chasse est aussi l'occasion de tester pour la première fois mon nouveau reflex numérique (un Nikon D7000) et son nouvel objectif (Nikkor 16-85) à la place de mon fidèle mais vieillissant Nikon D70 (+ objectif 17-70). 
Je décide également dorénavant de passer au format RAW à la place du JPEG. J'espère que la qualité s'en ressentira.
Mais contrairement à d'habitude, je commencerais par commenter la vidéo réalisée cette nuit. En effet, grâce à une nouvelle technique apprise, je suis en mesure de réaliser maintenant des time-lapses photographiques fluides directement au format raw. 
La qualité est indéniablement meilleure qu'en filmant avec ma caméra, surtout de nuit. J'ai réalisé 2 séries de la sorte dans la vidéo.

 

Cette vidéo relate également l'ensemble de ma chasse cette nuit-là et montre de façon plus explicite la violence de cet orage. 
En effet vers la fin de la vidéo, on constate de nombreux dégâts sur la route ainsi qu'une intervention de pompiers dégageant les arbres tombés (entre Poitiers et Loudun dans la Vienne).
Des rafales de vents à plus de 90km/h ont été relevées (localement 100-110km/h). Un "bow echo" s'est amorcé mais il manque le critère de durée pour que la structure puisse être aboutie.

Place maintenant aux photos (l'évolution de ce premier arcus est visible dans la vidéo) :

  
00h35 puis 00h37 : arrivée et approche de l'arcus

  
00h38 : coup de foudre extranuageux à l'avant de l'arcus qui avance inexorablement à 00h39

 

   
00h40 : arcus avec nuage tabulaire et une minute plus tard coup de foudre extranuageux (le plus bel impact de la série et de la saison à cette heure)

 

  
00h42 : arcus parsemé d'intranuageux. A 00h44, plus il se rapproche, plus il devient actif

 

00h44, dernière photo avant de me réfugier, la foudre se fait de plus en plus proche, et si un autre extranuageux se manifeste à l'avant,
c'est en plein sur moi que cela risque de tomber.

 

Je laisse passer la pluie et l'orage. Je n'ai plus de connexion Internet, impossible de savoir ce qu'il se passe.
La pluie est de courte durée et je peux à nouveau observer cette ligne orageuse depuis l'arrière. (l'évolution de la ligne orageuse fuyante est visible dans la vidéo) :

  
01h14 : foudre moins visible à l'arrière tandis qu'à 01h27, le haut d'un cumulonimbus de cette ligne de grains s'active nettement

 

Mais très vite, de nouveaux flashs pointent le bout de leur nez derrière moi. Une nouvelle ligne orageuse arrive. Entre les deux, un vent violent se met à souffler. Mon trépied a du mal à tenir (cela souffle à plus de 90 km/h).


02h02, seule photo réussie de cette ligne (l'éclair du milieu était d'ailleurs surexposé, mais réussi à la rattraper grâce aux format raw, que je découvre). 
Le plafond nuageux est plus bas, un vent violent souffle et la pluie tombe bien avant l'orage. Des conditions difficiles donc. 
Je décide donc de filmer de l'intérieur de la voiture cette ligne (voir la vidéo donc).

J'essaye ensuite de rattraper cette ligne de grain très active. C'est de plus la même route que pour revenir chez moi, même si je ne prends pas le chemin le plus rapide (je passe par Poitiers). 


03h07, intervention des pompiers pour dégager la départementale qui relie Poitiers à Loudun dans la Vienne. 
Je n'aurais pas aimé être sur cette route bordée de platanes lorsque l'orage est passé (plus de détail dans la vidéo).

Enfin je termine avec des petites animations GIF :


Animation GIF réalisée avec mon vieux D70 (et en jpeg) lorsque la 1ere ligne orageuse était encore loin


Animation GIF avec le D7000 (en raw) de la 1ere ligne orageuse, du début à la fin (qualité bien meilleure dans la vidéo)

 
Animation GIF avec le D7000 (en raw) après le passage de la 1ere ligne orageuse (qualité bien meilleure dans la vidéo)

 

Voilà, en espérant que ce récit vous a plu. Je suis très content en tout cas d'avoir inauguré mon nouveau reflex sur un tel orage. :)