Laetitia Gibaud était positionnée dans le Doubs le 10 mai. Elle nous livre son récit et ses clichés.

En seconde partie d'après-midi, les premières cellules orageuses se développaient sur le Jura. Un premier système a poursuivi dans le canton du Jura suisse. D'autres cellules n'ont pas tardé à se développer.

Positionnés sur les hauteurs de la commune des Fins (Doubs), nous avons assisté à la formation et à l'évolution d'une cellule particulièrement virulente et peu mobile. Cette cellule a très vite adopté un caractère supercellulaire et est restée active pendant plus de 2 heures.

Communes des Fins - 18h21




Entre Les Fins et Noël-Cerneux - 19h00



Les grondements sont quasi en continu, la base adopte peu à peu un aspect particulier. Quelques décharges apparaissent.

Entre Les Fins et Noël-Cerneux - 19h09



La base de la cellule continue de se structurer.

Entre Les Fins et Noël-Cerneux - 19h11



Ce coup de foudre aura donné 3 arcs subséquents.

Entre Les Fins et Noël-Cerneux - 19h13





Entre Les Fins et Noël-Cerneux - 19h16



Même si sa base commence à se déstructurer, cette cellule restait très active.

La Chenalotte - 19h27



Son courant descendant prenait de l'importance. Nous l'avons ensuite suivie jusqu'aux portes de Maîche. Cependant, les précipitations étant très fortes, nous avons renoncé à la suivre.

La Chenalotte - 19h29