Christophe Coynault était positionné au Nord d'Angoulême le 18 juin. Il nous livre son récit et ses clichés.

Ce début de saison bien tardif dans le Centre Ouest a enfin débuté hier soir et m'a permis de dépoussiérer le 6D en ce début de saison catastrophique. Nous déciderons avec les amis, d'aller nous positionner en Charente juste au Nord d'Angoulême. Bon ou mauvais choix, nous verrons dans la soirée que les plus beaux impacts seront produits par des cellules naissantes périphériques au système multicellulaire qui nous remontait dessus. 

Toutefois, ce dernier va nous gratifier de beaux impacts en bordure du système. Un abaissement sera même constaté pendant un moment avec une possible structure à caractéristiques supercellulaire à moteur droit (sans certitude). 

Une fois cette ligne sur nous, nous nous sommes dépêché de partir plus nord pour échapper aux fortes rafales et à la grêle. Nous serons rapidement pris en entonnoir et enfermés par les pluies stratiformes en remontant vers le Niortais.

La nuit n'est pas encore totalement tombée. La ligne se rapproche.
















Zone surbaissée pas évidente à distinguer sur ce cliché.