Des orages potentiellement forts étaient prévus, notamment sur l'axe Massif Central / Nord Est. Je me suis d'abord placée au sud de Langres, en limite Haute-Saône / Haute-Marne, en attente de développements. Le risque semblait plus important plus au sud, j'ai donc repris la route direction de Champlitte (70) puis Gray (70). Ce foyer orageux très prometteur, que je vais finalement "suivre" jusque dans les Vosges, a produit 2 arcus, de puissantes rafales ainsi que des chutes de grêle.

La structure se met en place. Environ 1 km au nord de Chargey-Les-Gray (70), 19h59.




L'arcus se structure, donnant quelques coups de foudre. Toujours au nord de Chargey-Les-Gray, 20h08.




Chargey-Les-Gray, 20h13.




Chargey-Les-Gray, 20h17.




La structure est saisissante. On distingue les premières maisons de Chargey-Les-Gray (70), 20h17.




Juste avant de reprendre la route afin de rester à l'avant de l'orage. Chargey-Les-Gray (70), 20h19.




Le premier arcus s'est finalement déstructuré pour laisser place à de fortes précipitations. Une cellule s'est ensuite développée sur le flanc sud ouest du système. Une structure arquée s'est formée. Heuilley-le-Grand (52), 20h47.




Heuilley-le-Grand (52), 20h51.




Cette structure va rapidement se déliter. Le spectacle est cependant magnifique. Palaiseul (52), 21h05.




Je reprends la direction de Bourbonne-les-Bains (52) dans un premier temps, puis Epinal (88). Un magnifique rideau de grêle se dessine et l'activité électrique s'intensifie.

Coup de foudre en environnement grêligène. Coiffy-le-Bas (52), 21h44.




Le système va finalement me distancer. Attigny (88), 22h39.