Nicolas Gascard a traqué les orages dans le centre-ouest de la France le soir du 8 juin. Il nous livre ses clichés.


Positionné dans un premier temps à 40 km à l'ouest de Châteauroux, je me dirige plus à l'ouest à la frontière entre les Deux-Sèvres ainsi que le département de la Vienne. Une somptueuse lumière s'empare du paysage avec quelques décharges sporadiques mais très esthétiques.




30 minutes plus tar,d explosion d'une cellule de type supercellulaire entre Maine et Indre-et-Loire, je me dirige plus à l'est tout espérant une déviation de celle-ci du flux.

Malheureusement cette dernière se déplacera plus au nord est sans grand espoir. Une activité électrique intra avec de très rares impacts.






Replacement plus au nord est près de Loches (Indre-et-Loire), situation assez atypique en France avec un front de rafales plus au sud ainsi qu'un nouveau mésocyclone plus au nord près d'Orbigny.




La photo suivante présente une rotation persistante associée à un cisaillement variable :




En deuxième partie de nuit, j'abandonne les orages plus au nord afin de tenter une éventuelle une nouvelle observation avec des cellules récentes remontant au sud de Châteauroux. Malgré la couche d'altocumulus instables à l'étage moyen ainsi que des température de 21 degrés, seules quelques décharges au lointain illumineront le ciel à l'horizon. Un puissant outflow dominant s'emparera du secteur quelques minutes plus tard mettent fin à tout espoir.