Lucas Adler était positionné entre Luxembourg et Vosges du Nord le 15 juin. Il nous livre ses clichés et son récit.


Nous sommes le 15 Juin 2017. Les orages ont éclos à la mi-journée, et se propagent en direction du Luxembourg.

J’arrive sur une grosse cellule bien lancée près de Hayange, en Lorraine. Par un bon 32°C, l’inflow est fort vers cette immense base, un nuage mur se forme sous le bombardement de foudre :




Je me place au niveau de ce nuage-mur qui se désagrège déjà. Je me trouve alors dans l’outflow sous de fortes rafales qui viennent de l'orage, dont le front est matérialisé par des fractus très turbulents :




Poursuivant cet orage qui perd en structure mais pas en intensité, j’assiste au spectacle kéraunique à bonne distance :




Sous une zone de rotation localisée, un phénomène tourbillonnaire très léger type gustnado est visible pendant quelques minutes (masse sombre près du sol, au centre de l’image). 




Les rafales descendantes et la grêle me rattrapent très vite, je repars vers l’Est dans des conditions très difficiles.

Près de Saint-Avold, j’émerge du chaos avec une vue incroyable sur une zone de rotation extrêmement dynamique qui me laissa espérer le graal pendant de longues minutes :








La photo qui suit est très médiocre mais a le mérite de révéler plusieurs vortex alors que la rotation s’étire :




L’orage se déstructure temporairement, mais la foudre continue de s’abattre de tous les côtés, parfois très proches et malheureusement hors cadre :




Une nouvelle et dernière phase d’organisation commence :




La structure est remarquable et radicalement différente quelques dizaines de minutes plus tard, près de Sarre-Union :




La base est en perpétuelle évolution :




L'orage se dissipe rapidement, une belle chasse s’achève près de Phalsbourg sous le regard toujours très intéressé de nos amis les bovins :