Keraunos vient de mettre au jour 5 cas de tornades survenues en France entre 1853 et 1904. Ces découvertes ont été réalisées dans le cadre des recherches historiques menées de manière permanente en vue de compléter et d'affiner la climatologie des tornades françaises.

Parmi ces cas, 3 présentent une intensité significative (EF2) et 1 présente l'originalité d'avoir essentiellement concerné la Seine (trombe fluviale).

Ces tornades font l'objet de dossiers de synthèse, publiés ce jour :

  Tornade EF2 à Gussignies (Nord) le 20 août 1853, qui brise des centaines d'arbres et endommage des maisons ainsi qu'une église ;
  Tornade EF2 à Saint-Georges-sur-Eure (Eure-et-Loire) le 21 octobre 1855, qui endommage de nombreuses toitures ;
•  Tornade EF2 à Plouër-sur-Rance (Côtes-d'Armor) le 2 septembre 1864, qui retourne des pommiers et éjecte des toitures ;
•  Tornade EF1 au Boupère (Vendée) le 23 août 1878, qui brise une multitude d'arbres ;
  Tornade EF0 à Saint-Samson-de-la-Roque (Eure) en mars 1904, qui a essentiellement affecté la Seine.

Rappelons que l'intensité des tornades est déterminée ici sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, élaborée et mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen, ce qui permet une notation précise des tornades, homogène internationalement et valable autant pour les tornades contemporaines que pour les tornades du passé.


 
Trajectoire de la tornade EF2 de Plouër-sur-Rance (Côtes-d'Armor) du 2 septembre 1864 © Keraunos