L'ouragan Dorian en catégorie 5 le 1er septembre à 00h UTC - GOES/FVALK


La saison cyclonique 2019 qui avait commencé timidement sur le bassin Atlantique Nord s'est accélérée à la toute fin du mois d'août et en ce début de mois septembre.
Dorian, qui avait traversé l'arc antillais en tempête tropicale s'est progressivement renforcé au fil des jours pour devenir un ouragan au nord immédiat de Porto Rico à la fin du mois d'août. En rencontrant des conditions très favorables, Dorian s'est intensifié pour atteindre son intensité maximale le 1er septembre en catégorie 5. Dorian est ainsi devenu le deuxième ouragan le plus puissant en terme de vents dans le bassin Atlantique depuis 1950, à égalité avec Wilma (2005) et Gilbert (1988).

Dorian a déversé toute sa puissance sur le nord de l'archipel des Bahamas les 1er et 2 septembre, en ralentissant considérablement. Après avoir fortement touché les îles Abacos le 1er, il a gagné Grand Bahama le 2 en ralentissant encore pour ne se déplacer qu'à 5 km/h à peine. L'île de Grand Bahama a ainsi été traversée d'est en ouest comme l'illustre l'image satellite ci-dessous :




Il faut par ailleurs noter que l'ouragan Dorian est le plus puissant ouragan à avoir directement impacté les Bahamas depuis le début des observations (le précédent étant Andrew en 1992).
La vitesse de déplacement très lente de l'ouragan, alors redevenu catégorie 4 en fin de journée du 2 septembre contribue à aggraver la situation. Houle cyclonique, vents destructeurs et pluies diluviennes durent en effet bien plus longtemps.
Les dégâts sont considérables sur ces deux archipels des Bahamas comme l'illustrent les différentes images ci-dessous :











Dorian va lentement se décaler vers vers le nord. Il devrait donc tangenter la côte de Floride et les cote sud-est des USA. Le modèle ARW 5 km prévoit en effet que des vents de force ouragan touchent le littoral de la Floride. Les valeurs les plus fortes devraient rester en mer :