Orages actifs à partir de la Gironde

Quelques cellules orageuses se sont formées ce lundi 4 janvier, avant l'aube, aux abords du littoral girondin. Localement actifs, ces orages se sont organisés en plusieurs petits amas multicellulaires et ont balayé successivement la Gironde, le sud des Charentes, la Dordogne et l'ouest du Lot.
Durant cet épisode de plusieurs heures, 420 éclairs ont été détectés par le réseau Blitzortung dont la majorité entre 6h et 8h locales, lors du pic d'activité.
 
Activité électrique détectée le 4 janvier entre 00h et 09h locales
 
Parmi ces cellules orageuses, au moins deux possibles supercellules LT ont été identifiées. Des structures de cette nature ne sont pas surprenantes dans le contexte à la fois instable et fortement cisaillé qui prévalait en fin de nuit sur ces départements.
 
Animation radar de 6h à 9h locales - Météo France
 
 
Ces orages se sont formés dans un contexte de traîne active, au passage d'un thalweg d'altitude secondaire. De fortes averses avec petite grêle ou grésil ont été signalées, et des dégâts ont été rapportés dans le Lot en raison de puissantes rafales de vent, dont la nature est en cours d'analyse.
 
Le radiosonsage de Bordeaux-Mérignac, tiré à 00h locale, mettait déjà en évidence l'environnement faiblement instable et surtout très cisaillé sur le secteur. Il ressortait en effet une MUCAPE de 234 J/kg au niveau de l'instabilité et des valeurs d'hélicité de 309 m²/s² sur la tranche 0-3 km et de 170 m²/s² sur la tranche 0-1 km. Ces valeurs se sont encore accentuées en fin de nuit, lors du développement des orages.
 
Radiosondage de 00h à Bordeaux