Le 2 mars 2016, vers 14h00 locales, une tornade de faible intensité (EF1), traverse trois communes normandes. Le phénomène, associé à une ligne de grains active qui balaie tout le Nord-Ouest du pays, a produit les dommages les plus significatifs sur la commune de Litteau, dans le Calvados
 

Principales caractéristiques de la tornade

Localisation de la tornade EF1 de Litteau (Calvados) du 2 mars 2016
* intensité maximale : EF1, soit des vents estimés entre 135 km/h et 175 km/h
* distance parcourue : 4 kilomètres
* largeur moyenne : indéterminée

* communes traversées : SAINT-GEORGES-D'ELLE (D195), BÉRIGNY (l'Elle, Saint-Quentin-de-Bas, la Gendarmerie), LITTEAU (D972, D66, la Mare)
* départements : MANCHE (50), CALVADOS (14)
* altitude moyenne du terrain : 110 mètres
* type de terrain : terres arables hors périmètres d'irrigation; prairies; surfaces essentiellement agricoles, interrompues par des espaces naturels importants

* principaux dégâts : parcelles cultivées endommagées ; arbres feuillus adultes ébranchés ; arbres fruitiers brisés net ; pans de toitures arrachés (habitations, hangars, ateliers) et projections de débris à 400 mètres ; muret de clôture renversé ; objets déplacés par le vent (mobilier de jardin, tuiles, socle de statue)

NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
 

Parcours de la tornade


Trajectoire de la tornade EF1 de Litteau (Calvados) du 2 mars 2016. © Keraunos (fond de carte : Géoportail)
© Keraunos (fond de carte : Géoportail)

Un socle de statue de 80 kg déplacé

La tornade de Litteau du 2 mars 2016, qui a fait l'objet d'une enquête de terrain par Thibault Cormier, a parcouru une distance totale de 4 kilomètres selon un sens de déplacement de l'Ouest/Nord-Ouest vers l'Est/Sud-Est.

Les premiers dommages sont identifiés à proximité de la rivière de l'Elle, à flanc de coteau, à proximité de la D195 (commune de Saint-Georges-d'Elle). En survolant la rivière, la tornade traverse le territoire de Bérigny, où elle endommage faiblement la toiture d'un bâtiment agricole à Saint-Quentin-de-Bas. Jusqu'au lieu-dit la Gendarmerie, la tornade endommage principalement de la végétation : branches d'arbres brisées, arbres fruitiers couchés en direction de l'axe parcouru par la tornade, ce qui permet d'identifier un axe de convergence.

Au Nord-Est du lieu-dit la Gendarmerie, la tornade survole plusieurs bâtiments et cause des dégâts assez importants sur la toiture d'une dépendance agricole bâtie en dur. Un pan entier de la couverture, accompagné d'une partie de la charpente, est arraché et projeté à distance. Plusieurs tuiles sont fichées dans le sol à proximité.
La toiture d'une maison voisine est également touchée, mais dans une moindre mesure. Non loin de là, une cage de but est déplacée par le vent.

Le long de la D972, du côté de Litteau, la tornade traverse plusieurs bâtiments, dont ceux de M. et Mme Martin. Leur entreprise artisanale, spécialisée dans la fabrication de cheminées, de foyers et de barbecues, est bien endommagée : des pans de toitures de l'habitation, d’une dépendance et d'un atelier de stockage sont arrachés. Des morceaux de toitures sont retrouvés à près de 400 mètres dans les champs voisins. Xavier Martin confie d'ailleurs à Ouest-France : « J’ai vu le toit s’envoler en quelques secondes et le camion dans la cour a failli se retourner » [Edition du 3 mars 2016].

Dans la cour de l'entreprise, des objets assez lourds sont déplacés par le vent, dont un socle de statue dont la masse est estimée à 80 kg. D'autres objets en pierre sont également dégradés.

Au-delà de ce point, la tornade marque encore son passage dans les champs, les haies et les bois sur un parcours de 2 kilomètres : arbres fruitiers couchés ou brisés, arbres feuillus adultes ébranchés, quelques arbres de plus faible dimension couchés par le vent. Dans certaines parcelles de champs endommagées, des pieds sont entrelacés ou couchés en direction du cœur de l'axe parcouru par la tornade. Enfin, peu après la ferme de la Mare, le phénomène se dissipe.

Compte tenu des dégâts observés et des projections à distance, la tornade de Litteau du 2 mars 2016 est classée en intensité EF1 sur l'échelle de Fujita améliorée.

Les photographies suivantes illustrent les principaux dégâts causés par la tornade :

  • Tornade EF1 de Litteau (Calvados) du 2 mars 2016. Arbres fruitiers couchés à Saint-Quentin-de-Bas, commune de Bérigny (Manche). Axe de convergence identifié dans leur sens de chute. © Thibault Cormier

  • Tornade EF1 de Litteau (Calvados) du 2 mars 2016. Toiture d'une solide dépendance agricole faiblement endommagée à Saint-Quentin-de-Bas, commune de Bérigny (Manche). © Thibault Cormier

  • Tornade EF1 de Litteau (Calvados) du 2 mars 2016. Pan de toiture arraché et projeté à faible distance au Nord-Est du lieu-dit la Gendarmerie, à Bérigny (Manche). © Thibault Cormier

  • Tornade EF1 de Litteau (Calvados) du 2 mars 2016. Toiture d'un atelier partiellement arrachée près de la D972, commune de Litteau (Calvados). © Thibault Cormier

  • Tornade EF1 de Litteau (Calvados) du 2 mars 2016. Socle d'une statue déplacé par la tornade à Litteau (Calvados). © Thibault Cormier

  • Tornade EF1 de Litteau (Calvados) du 2 mars 2016. Pan de toiture d'une habitation arraché près de la D972, à Litteau (Calvados). © La Renaissance

  • Tornade EF1 de Litteau (Calvados) du 2 mars 2016. Débris de toitures projetés jusqu'à 400 mètres en direction de l'Est/Sud-Est. © Thibault Cormier

  • Tornade EF1 de Litteau (Calvados) du 2 mars 2016. Tronc d'un arbre fruitier brisé net, non loin de la D66, commune de Litteau (Calvados). © Thibault Cormier

  • Tornade EF1 de Litteau (Calvados) du 2 mars 2016. Axe de convergence identifié dans une parcelle de champ endommagée. © Thibault Cormier