Le dimanche 13 septembre 2015, vers 20h30 locales, une tornade de très faible intensité (haut de l'échelon EF0) traverse plusieurs communes du Marais Poitevin, dans le département de la Vendée. Le phénomène, qui a été vu et filmé, provoque quelques dommages sur une trajectoire de plus de 11 kilomètres, notamment au sud de la commune de Chaillé-les-Marais.
 
Il est à noter qu'à environ 3 kilomètres au nord-ouest du point de départ de la tornade, sur le territoire de Champagné-les-Marais, des dégâts venteux isolés (mobil-home couché notamment) ont également été identifiés, mais la nature du phénomène reste indéterminée à ce jour.
 
Enfin, la tornade de Chaillé-les-Marais s'inscrit dans un outbreak de tornades (épisode de tornades groupées), qui totalise 3 cas pour les journées des 13 et 14 septembre 2015 (24 heures glissantes), dont celui de Saint-Bonnet-sur-Gironde (Charente-Maritime) et de la Ferté-Frênel (Orne).
 

Principales caractéristiques de la tornade

Localisation de la tornade EF0 de Chaillé-les-Marais (85) du 13 septembre 2015* intensité maximale : EF0 soit des vents estimés de 105 à 135 km/h
* distance parcourue : 11,4 kilomètres
* largeur moyenne : 30 mètres

* communes traversées : CHAMPAGNÉ-LES-MARAIS (les Trois Pignons), [PUYRAVAULT], SAINTE-RADÉGONDE-DES-NOYERS (la Grande Guinée), CHAILLÉ-LES-MARAIS (le Vigneau, le Pain Béni)
* département : VENDÉE (85)
* altitude moyenne du terrain : 2 mètres
* type de terrain : terres arables hors périmètre d'irrigation ; systèmes culturaux et parcellaires complexes ; surfaces essentiellement agricoles, interrompues par des espaces naturels importants

* principaux dégâts : haie de conifères arrachée avec projections de branches jusqu'à 50 mètres ; arbres feuillus de faible dimension couchés, arrachés ou vrillés ; champs de maïs couchés sur une largeur de 30 mètres ; deux cabanons en bois (offrant une grande prise au vent) soulevés et détruits ; portail en fer arraché et déporté sur 5 mètres ; plusieurs hangars agricoles métalliques endommagés : nombreuses tôles tordues et transportées jusqu'à 100 mètres ; une partie d'un abri de piscine soulevée sur plusieurs mètres et emportée à 100 mètres (vitres de l’abri par ailleurs explosées) ; panneaux photovoltaïques et bardages soulevés ; chapeau de cheminée en béton cassé et emporté, store banne déplacé à faible distance ; voiture sans permis déplacée de 10 mètres
 
NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
 

Trajectoire de la tornade

Cliquer sur les cartes suivantes pour les agrandir :
 
Trajectoire de la tornade EF0 de Chaillé-les-Marais (Vendée) du 13 septembre 2015. © Keraunos (fond de carte : Géoportail)
© Keraunos (fond de carte: Géoportail
 
Tornade EF0 de Chaillé-les-Marais (Vendée) du 13 septembre 2015. Points rouges : principaux dégâts relevés. Oeil : position d'un témoin et vidéo qui filme le phénomène en direction de l'ouest, lors du point de départ de la tornade. © Keraunos (fond de carte : Géoportail)
© Keraunos (fond de carte: Géoportail)
 
Nous remercions Valentin Perrault (Climat-Vendée) pour sa contribution sur ce cas de tornade.
 

Une trajectoire de plus de 11 kilomètres à travers le Marais Poitevin

Une enquête de terrain a été effectuée par Valentin Perrault (Climat-Vendée) pour cette tornade. Une vidéo a par ailleurs été réalisée par un témoin positionné à proximité du canal de l'Epine (commune de Puyravault). La tornade semble se constituer quelques instants avant le début de la séquence, en direction de l'ouest, au moment où elle frappe le hameau des Trois Pignons à Champagné-les-Marais :
 
 

 
Les premiers dégâts de la tornade sont identifiés près du hameau des Trois Pignons et de la route de la Pointe aux Herbes, commune de Champagné-les-Marais. A cet endroit, les tôles d'un cabanon sont arrachées et certaines emportées à distance. Une haie de conifères de faible dimension est également arrachée. Enfin, une voiture sans permis est déplacée de 10 mètres environ.
 
Au-delà de ce premier point, aucun dégât n'a pu être identifié sur une bande de terrain de plus de 6 kilomètres entre le sud de Champagné-les-Marais et l'est de Sainte-Radégonde-des-Noyers. Ce constat vient corroborer la séquence vidéo qui montre une déstructuration assez rapide du tourbillon, même s'il persiste sous forme d'un tube très allongé. Egalement, sur ces anciens territoires marécageux aujourd'hui couverts de parcelles cultivées délimitées par des canaux, les investigations au niveau du sol sont difficiles et toute la trajectoire n'a pas pu être explorée. En revanche, en d'autres points accessibles, aucun dégât n'a été identifié, ce qui peut laisser supposer que la tornade a connu des phases de rétractation ou d'intensification sur une bonne partie de sa trajectoire.
 
C'est à l'approche du lieu-dit la Grande Guinée (commune de Sainte-Radégonde-des-Noyers), que de nouveaux dégâts sont perceptibles, toujours dans l'axe parcouru par le tourbillon. Un champ de maïs est notamment couché sur une largeur de 30 mètres. Un axe de convergence est parfaitement identifié à cet endroit. Plus loin, la tornade endommage un hangar à la Grande Guinée : certaines tôles sont retrouvées à une centaine de mètres. La porte du hangar est également arrachée et retrouvée sur la berge d'un canal voisin. Jean-Marie Faucher, présent sur les lieux au moment du phénomène, confie : « J’ai cru ma dernière heure arrivée ». [Ouest-France du 15/09/2015].
 
Entre la Grande Guinée et le Vigneau (commune de Chaillé-les-Marais), les traces du passage de la tornade sont perceptibles sur plusieurs parcelles cultivées.
 
La tornade traverse ensuite une partie du hameau du Vigneau et prend en écharpe le chemin du Retour. C'est dans cette partie de la commune qu'elle provoque les dommages les plus significatifs qui relèvent du haut de l'échelon EF0 : une partie d'un abri de piscine soulevée et projetée à 100 mètres vers le nord-est, panneaux photovoltaïques soulevés, arbres de faible dimension vrillés ou couchés, mobilier de jardin déplacé, store banne emporté à faible distance.
 
Au nord-est de la rue Nationale, la tornade provoque d'ultimes dommages au lieu-dit le Pain Béni, où un petit hangar, qui offre une grande prise au vent, est retourné par la tornade. Concomitamment, un frêne est renversé vers le nord-est. Aucun dégât n'est perceptible au-delà de ce point.
 
* * *
 
Photographies des principaux dégâts  :
 
Tornade EF0 de Chaillé-les-Marais (Vendée) du 13 septembre 2015. Premières traces identifiées au Trois Pignons, commune de Champagné-les-Marais. Haie de conifères couchée. Flèche orange : sens de déplacement de la tornade. © Valentin Perrault   Tornade EF0 de Chaillé-les-Marais (Vendée) du 13 septembre 2015. Champ de maïs couché près de la Grande Guinée (Sainte-Radégonde-des-Noyers). Axe de convergence identifié dans le sens de chute des épis. © Valentin Perrault   Tornade EF0 de Chaillé-les-Marais (Vendée) du 13 septembre 2015. La Grande Guinée. Toiture en tôles d'un hangar soufflée. © Valentin Perrault   Tornade EF0 de Chaillé-les-Marais (Vendée) du 13 septembre 2015. Le Vigneau (Chaillé-les-Marais). Une partie de cet abri de piscine a été soulevée et projetée à une centaine de mètres. © Valentin Perrault
 
Tornade EF0 de Chaillé-les-Marais (Vendée) du 13 septembre 2015. Le Vigneau. Store banne emporté et arbre fruitier vrillé. © Valentin Perrault   Tornade EF0 de Chaillé-les-Marais (Vendée) du 13 septembre 2015. Le Vigneau. Panneaux photovoltaïques soulevés. © Valentin Perrault   Tornade EF0 de Chaillé-les-Marais (Vendée) du 13 septembre 2015. Le Vigneau. Cabanon en bois légèrement soulevé et déplacé. © Valentin Perrault   Tornade EF0 de Chaillé-les-Marais (Vendée) du 13 septembre 2015. Le Pain Béni. Petit hangar dont le toit est retourné par la tornade. Frêne couché vers le nord-est. © Ouest-France
© Valentin Perrault
 

Analyse des conditions météorologiques

La tornade de Chaillé-les-Marais s'est formée sous une cellule convective de petite dimension, au sein d'une ligne d'averses très morcelée, composée d'une série de petites monocellules. Celles-ci ont présenté des réflectivités passagèrement fortes, mais sans activité orageuse associée. L'analyse des images radars et de la vidéo de la tornade laissent penser que le phénomène est issu d'un misocyclone au comportement chaotique, avec plusieurs phases d'intensification et de déstructuration.
 
Comme le montre le champ ci-dessous à gauche, issu du modèle WRF 13 km Europe, un rapide flux sud-ouest est en position ce mercredi 13 septembre 2015 sur la France, en altitude, à l’avant d’un thalweg très dynamique qui approche par l’Atlantique. Le département de la Vendée et ses environs se trouvent dans une configuration de sortie gauche de courant-jet fortement diffluente. Conjointement, à l'étage moyen, un thalweg thermique bien dessiné circule du Golfe de Gascogne en direction du Poitou et de la Bretagne (ci-dessous à droite) :
 
Vent moyen 250 hPa et Z250, le 13 septembre 2015 à 17h locales. Modèle WRF 13 km Europe. Run du 13.09.2015 12Z. © KERAUNOS              Température à 500 hPa, le 13 septembre 2015 à 17h locales. Modèle WRF 13 km Europe. Run du 13.09.2015 12Z. © KERAUNOS.
 
 
La circulation simultanée d'une onde de hautes valeurs de thêta en basses couches sur le sud-ouest du pays (advections d'air chaud et humide) a contribué à instabiliser les profils tout en accentuant les cisaillements de vent dans les premiers kilomètres de l'atmosphère :
 
Thêta'w à 850 hPa, le 13 septembre 2015 à 17h locales. Modèle WRF 7 km France. Run du 13.09.2015 12Z. © KERAUNOS.              MUCAPE, le 13 septembre 2015 à 17h locales. Modèle WRF 7 km France. Run du 13.09.2015 12Z. © KERAUNOS.
 
 
Le profil vertical constitué sur la base du radiosondage effectué par ballon-sonde à Bordeaux, à 14h00 locales, est présenté ci-dessous. Il s'agit du profil atmosphérique le plus proche temporellement et spatialement de la formation de la tornade. On remarque une instabilité peu marquée, mais des cisaillements particulièrement forts, qui corroborent les diagnostics des modèles :
 
* MUCAPE de 380 J/kg
* MLCAPE de 165 J/kg
* MULI de -2 K
* MLLI de -1 K
* LCL bien abaissés à 893 mètres
* EL situés à 8.811 mètres
* cisaillements 0-6 km de 28 m/s
* SRH 0-1 km de 196 m²/s²
* SRH 0-3 km de 272 m²/s²
 
Emagramme oblique représentant le profil vertical pour Bordeaux (Gironde) le 13 septembre 2015 à 14h00 locales. © KERAUNOS       Hodographe associé au profil vertical reconstitué pour Gerbépal (Vosges) le 13 mai 2015 vers 20h00 locales. © KERAUNOS
 
 

En savoir plus sur les tornades en région Pays-de-la-Loire

 
Evénéments orageux remarquables en région Pays-de-la-Loire          Climatologie des tornades en région Pays-de-la-Loire.