Le 22 août 2014, vers 15h50 locales, une tornade de très faible intensité (EF0) frappe principalement la commune de Wambrechies, située au nord-ouest immédiat de Lille (département du Nord). Le phénomène, qui a été ressenti par plusieurs témoins, a produit de faibles dommages sur sa trajectoire. La tornade, qui est également passée sur une école, a causé une certaine frayeur parmi les enfants.
 

Principales caractéristiques de la tornade

Localisation de la tornade EF0 de Wambrechies (59) du 22 août 2014* intensité maximale : EF0 soit des vents estimés de 105 à 135 km/h
* distance parcourue : 3,7 kilomètres
* largeur moyenne : 60 mètres

* communes traversées : WAMBRECHIES (le Mouton Boulonnais, rue d'Ypres, rue du Maire Marquillies, rue des Ecoles, parc de Robersart, parc d'activités du Moulin), [MARQUETTE-LEZ-LILLE] (aérodrome de Lille-Marcq-en-Baroeul), BONDUES (le Cheval Blanc)
* département : NORD (59)
* altitude moyenne du terrain : 20 mètres
* type de terrain : tissu urbain discontinu ; zones industrielles et commerciales ; équipements sportifs et de loisirs ; terres arables hors périmètres d'irrigation

* principaux dégâts : cagettes en bois éparpillées dans un champ sur une distance de quelques dizaines de mètres ; habitations très faiblement endommagées (tuiles enlevées, palissades inclinées, antennes pliées, véranda désarticulée, mobilier de jardin déplacé) ; grosses branches cassées sur des arbres feuillus (saules et peupliers adultes) ; un peuplier couché (racines superficielles) ; un frêne déraciné (il avait les racines dans l'eau) ; deux plaques de plexiglas arrachées dans une école et emmenées dans les airs ; débris emmenés dans le tourbillon
 
NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
 

Trajectoire de la tornade

Cliquer sur les deux cartes suivantes pour les agrandir :
 
Trajectoire de la tornade EF0 de Wambrechies (Nord) du 22 août 2014. © Keraunos (fond de carte : Géoportail)
© Keraunos (fond de carte: Géoportail)
 
Tornade EF0 de Wambrechies (Nord) du 22 août 2014. Points rouges : principaux dégâts relevés. © Keraunos (fond de carte : Géoportail)
© Keraunos (fond de carte: Géoportail)
  

Témoignage d’un habitant de Wambrechies

A. Dubois a vécu directement le passage de la tornade sur son habitation. Il nous livre le témoignage suivant :

"Alors que j’étais chez moi, j’ai soudain entendu un bruit anormal en provenance de l’extérieur, juste après une brève chute de grêle. La porte de ma maison, qui était ouverte, s’est soudain trouvée aspirée vers l’extérieur et s'est refermée toute seule. Mon mobilier de jardin a commencé à se soulever en l’air et j’ai voulu sortir pour voir ce qui se passait. La porte de ma maison a résisté : elle restait aspirée en direction de l’extérieur. J’ai réussi à l’ouvrir et j’ai alors vu quantité de feuilles et de débris divers monter en l’air dans une spirale, en tous sens. La clôture de mon jardin s’est mise à trembler et à s’incliner alors même qu’elle est enfoncée de plusieurs dizaines de centimètres dans le sol, tandis que ma toiture s’est mise à vibrer. Un siège de jardin s’est soulevé, comme s’il était en lévitation. Instinctivement, je suis rentré chez moi pour me mettre à l’abri. Cela n’a duré qu’un bref instant avant un retour au calme instantané."

Nous remercions A. Dubois pour sa contribution à l'étude de ce cas, et pour la précision de son témoignage.
 

Une tornade qui traverse successivement une école, un parc urbain et un aérodrome

Une enquête de terrain a été effectuée par KERAUNOS pour cet événement.
 
La tornade s'est constituée à l'ouest de Wambrechies, lieu-dit le Mouton Boulonnais. Dans une exploitation agricole, plusieurs cagettes en bois sont dispersées à plusieurs dizaines de mètres de leur emplacement d'origine.
 
En poursuivant sa route vers l'est, la tornade atteint l'agglomération de Wambrechies par la rue d'Ypres et la rue du Maire Marquillies. Quelques habitations sont légèrement endommagées (tuiles enlevées, palissades inclinées, antennes pliées, véranda désarticulée). Jusqu'à l'entrée de la rue du Général Leclerc, les chaussées sont recouvertes de feuilles d'arbres et de petits branchages.
 
Dans la rue des Ecoles, la tornade endommage le préau de l’école Louis-Leroy en pleine kermesse : deux plaques de plexiglas qui forment le préau se détachent ; l'une d'entre elles atterrit près de l'hôtel de ville, environ 150 mètres au nord. Les enfants n'éprouvent heureusement aucun autre mal que la peur.
 
La tornade traverse ensuite le parc de Robersart. Dans une peupleraie située au sud du parc, de nombreuses branches sont brisées (certaines d'entre elles mesurent plusieurs mètres de long). A cet endroit, un axe de convergence est établi dans le sens de chute d'un frêne, couché vers le sud-est, en périphérie nord-ouest de la trajectoire. 
 
A l'entrée du parc d'activités du Moulin, la tornade soulève quelques tuiles et ébranche quelques arbres de faible dimension. A l'intersection avec l'allée Hélène Boucher et l'avenue Clément Ader, plusieurs poubelles sont renversées, un panneau de signalisation plié et des cabanons de jardin partiellement détruits.
 
Sur le territoire communal de Marquette-lez-Lille, la tornade survole l'aérodrome de Lille-Marcq-en-Baroeul, mais aucun dégât n'a pu être identifié. Les dernières traces de la tornade sont en revanche observées à l'extrémité Est de l'aérodrome, au lieu-dit le Cheval Blanc (commune de Bondues). Quelques branches sont cassées sur un saule-pleureur, et de multiples feuilles d'essences diverses (encore fraîches) sont éparpillées au sol sur une grande superficie, preuve que le tourbillon a encore exercé une influence au niveau du sol à cet emplacement. Au-delà de l'avenue du Général de Gaulle, aucun dégât n'a pu être identifié. 
 
Bien que la tornade de Wambrechies soit de très faible intensité, il faut noter qu'elle aurait pu avoir des conséquences dramatiques. Ainsi, par exemple, tout promeneur qui se serait trouvé dans le parc de Robersart au moment de la tornade aurait pu être mortellement blessé par la chute des branches. Cette situation rappelle le danger accru que représentent les tornades lorsqu'elles surviennent en milieu urbain.
 
 
Wambrechies - Cagettes en bois éparpillées sur plusieurs dizaines de mètres dans un champ. © KERAUNOS     Wambrechies, rue d'Ypres - Volet roulant aspiré vers l'extérieur. © A. DUBOIS     Wambrechies, rue d'Ypres - Véranda aspirée vers le haut et partiellement détruite. © A. DUBOIS     Wambrechies, rue du Maire Marquillies - Planche transportée à distance. © KERAUNOS
 © KERAUNOS / P. MAHIEU - E. WESOLEK  (à gauche)  - A. DUBOIS (au centre)  -  KERAUNOS / P. MAHIEU - E. WESOLEK (à droite)
 
Wambrechies - Entrée du parc de Robersart - Guérite retournée. © Keraunos     Wambrechies - Parc de Robersart - Peupliers adultes ébranchés. Flèches rouges : sens de déplacement de la tornade. © Keraunos     Wambrechies - Parc de Robersart - Frêne déraciné vers le sud-est. Flèche rouge : sens de déplacement de la tornade. © Keraunos     Wambrechies - Parc de Robersart - Grosse branche cassée sur un peuplier. © Keraunos
© KERAUNOS / P. MAHIEU - E. WESOLEK
 
Wambrechies - Rue de Marquette - Tuiles légèrement aspirées. © Keraunos     Wambrechies - Parc d'activités du Moulin - Poubelles renversées et panneau de signalisation plié, à l'angle de l'allée Hélène Boucher et de l'avenue Clément Ader. © Keraunos     Wambrechies - Parc d'activités du Moulin - Abris de jardin et palissades endommagés. © Keraunos     Bondues - Le Cheval Blanc - Branches cassées sur un saule-pleureur. Le site était ponctué de feuilles d'arbres éparpillées (saules, peupliers, frênes). © Keraunos
© KERAUNOS / P. MAHIEU - E. WESOLEK
 
 

Analyse des conditions météorologiques

Image radar de 16h00 locales, le 22 août 2014. (c) MétéoxLa tornade de Wambrechies s'est formée dans un contexte instable de masse d'air froid, sur le flanc ouest d'une cellule convective de petite dimension, non orageuse et de structure monocellulaire. Cette cellule a présenté temporairement un noyau très resserré de fortes réflectivités au moment de la tornade.
 
L'image radar ci-contre présente la situation à 16h00 locales. On remarque un axe de précipitations à composante convective qui s'étire de la Bretagne au Nord - Pas de Calais. Cet axe correspond à un front froid, qui s'enfonçait alors lentement vers le sud-est. La cellule qui a donné naissance à la tornade s'est développée à l'arrière immédiat, dans les advections froides d'altitude liées à l'installation d'un ciel de traîne.
 
Un rapide flux d’ouest était alors en position sur le nord de la France, en bordure sud d'un très vaste thalweg d'altitude étiré de la Scandinavie à l'Europe de l'ouest. La région Nord - Pas de Calais est alors située sur le flanc nord d'un jet streak, comme l'illustre le champ de vent à 250 hPa (vers 10.000 mètres d'altitude) ci-dessous à gauche (modèle WRF 13 km Europe).
De fortes advections froides circulent à l'étage moyen au sein de ce flux, le long d'un axe Irlande / sud Angleterre / Nord - Pas de Calais  (voir ci-dessous à droite), avec jusqu'à -21°C à 500 hPa.
 
Vent moyen 250 hPa et Z250, le 22 août 2014 à 17h locales. Modèle WRF 13 km Europe. Run du 21.08.2014 18Z. (c) KERAUNOS              Température à 500 hPa et Z500, le 22 août 2014 à 17h locales. Modèle WRF 13 km Europe. Run du 21.08.2014 18Z. (c) KERAUNOS
 
 
Ces invasions d'air froid en altitude ont généré une instabilité modérée à l'arrière du front froid, comme l'illustrent ci-dessous les champs du modèle à ultra-haute résolution  WRF 1 km France. Ce dernier génère ainsi une MUCAPE voisine de 400 J/kg sur la région de Lille, avec un indice de Thompson compris entre 25 et 30.
 
SBCAPE (instabilité latente), le 22 août 2014 à 16h locales. Modèle WRF 1 km France. Run du 22.08.2014 12Z. (c) KERAUNOS              Indice de Thompson (instabilité), le 22 août 2014 à 16h locales. Modèle WRF 1 km France. Run du 22.08.2014 12Z. (c) KERAUNOS
 
 

En savoir plus

 
Evénéments orageux remarquables dans le Nord - Pas de Calais.          Climatologie des tornades dans le Nord - Pas de Calais.