Une tornade de faible intensité (EF1) s'est manifestée dans le centre de la Bretagne, le mercredi 12 février 2014, peu après 15h15 locales. Le phénomène, qui a parcouru une faible trajectoire entre le Morbihan et les Côtes-d'Armor, a principalement frappé la commune de Kergrist.
 

Principales caractéristiques de la tornade

Localisation de la tornade EF1 de Kergrist (Morbihan) du 12 février 2014* intensité maximale : EF1 soit des vents estimés entre 135 et 175 km/h
* distance parcourue : 2,9 kilomètres (distance minimale reconnue à ce jour)
* largeur moyenne : 50 mètres

* communes traversées : KERGRIST (Quelvéhen), HEMONSTOIR (Kermaria)
* départements : MORBIHAN (56), COTES-D'ARMOR (22)
* altitude moyenne du terrain : 145 mètres
* type de terrain : territoires agricoles

* principaux dégâts : arbres feuillus déracinés ou brisés net ; hangars endommagés (tôles arrachées) voire effondrés ou vrillés à leur base ; toitures d'habitations touchées (20 à 30% du toit) ; projection de tôles à grande distance ; tuiles emportées à 200 mètres ; fils électriques arrachés
 
NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
 

Trajectoire de la tornade

 
Trajectoire de la tornade EF1 de Kergrist (Morbihan) du 12 février 2014. © Keraunos (fond de carte : Géoportail)
© Keraunos (fond de carte : Géoportail)
 
Cette trajectoire, établie en fonction des informations disponibles, est considérée comme un minimum. Elle pourrait être supérieure.
 

Une "durée de cinq secondes"

Les informations recueillies sur ce cas permettent d'attester d'un phénomène tourbillonnaire sur une trajectoire minimale d'au moins trois kilomètres, à travers deux territoires communaux distincts. Selon le maire de Kergrist, Bruno Servel, la tornade s'est manifestée "dans un couloir très petit, de 25 m de large." En réalité, en intégrant les aspirations périphériques, le phénomène a été ressenti au niveau du sol sur une largeur d'environ 50 mètres.
 
La presse locale, qui s'est rapidement emparée de l'événement, apporte les précisions suivantes :
 
"J’étais occupé à faire des soudures dans un bâtiment, raconte Roland Cléquin, un agriculteur touché par la tornade, dans le village de Quelvéhen, à Kergrist (Morbihan). J’ai entendu comme des cailloux tomber sur le toit. Il y a eu une coupure de courant. Je suis sorti. Mon hangar tremblait. Le bâtiment était vrillé. Tout est à refaire." Son voisin se trouvait dans sa salle de stabulation… quand le toit s’est envolé au-dessus de sa tête. "Il s’est caché sous son tracteur?!" Deux kilomètres plus loin, dans la campagne d’Hémonstoir, au lieu-dit Kermaria, dans les Côtes-d’Armor, un producteur de porcs a également été victime de la tornade. Son exploitation a été mise sens dessus-dessous. [Ouest-France du 12 février 2014].
 
Marc le Boudec, installé à Kergrist, témoigne : "Ça a duré 5 secondes [...]. Tout a été éparpillé partout. Les toitures des bâtiments ont été aspirées. J’ai retrouvé des ardoises au milieu des champs, à 200 m de l’exploitation. Qu’est-ce que c’était?? Je ne sais pas. Une tornade vraisemblablement."

Compte tenu des dégâts observés, la tornade de Kergrist peut être classée d'intensité EF1 sur l'échelle améliorée de Fujita.
 
 
Tornade EF1 de Kergrist (Morbihan) du 12 février 2014 - Hangar effondré à l'ouest de Quelvéhen, commune de Kergrist. © Ouest-France    Tornade EF1 de Kergrist (Morbihan) du 12 février 2014 - Enchevêtrement de tôles et poteau électrique à terre, à l'ouest de Quelvéhen, commune de Kergrist. © Ouest-France    Tornade EF1 de Kergrist (Morbihan) du 12 février 2014 - Arbres arrachés en périphérie nord du couloir : axe de convergence identifié dans le sens de chutes de branches (N>S ou NO>SE) - Hameau de Quelvéhen, Kergrist. © Ouest-France    Tornade EF1 de Kergrist (Morbihan) du 12 février 2014 - Couverture d'une d'habitation partiellement arrachée à Kermaria, commune de Hémonstoir. © Ouest-France
© Ouest-France