Le 22 mai 2014, vers 18h00 locales, une tornade de faible intensité (bas de l'échelon EF1) est aperçue dans le Val-de-Saire (Manche) et frappe plus particulièrement la commune de Crasville. Le tourbillon, qui a été photographié depuis Saint-Vaast-la-Hougue, a produit quelques dégâts matériels.
 

Principales caractéristiques de la tornade

Localisation de la tornade de Crasville (50) du 22 mai 2014* intensité maximale : EF1, soit des vents estimés entre 135 et 175 km/h
* distance parcourue : 1,8 kilomètre
* largeur moyenne : 60 mètres

* communes traversées : OCTEVILLE-L'AVENEL (le Moulin), CRASVILLE (Hameau Ruel, le Perron)
* département : MANCHE (50)
* altitude moyenne du terrain : 45 mètres
* type de terrain : terres arables hors périmètres d'irrigation, prairies

* principaux dégâts : végétation endommagée (un arbre étêté avec projection de la cime, plusieurs autres couchés, grosses branches cassées sur un chêne) ; toitures d'habitations détuilées ; un trampoline emporté sur 300 mètres ; tôles enroulées sur des poteaux électriques ; couverture en tôles d'un hangar enlevée dont une partie aspirée sur 60 mètres ; gouttière de 8 mètres retrouvée à 500 mètres environ ; container retourné et ayant roulé sur 5 à 10 mètres ; bungalow en bois déplacé de 40 mètres ; projections de grosses branches à une distance de 50 mètres ; tôles emmenées dans les airs à 20 mètres
 
NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
 

Trajectoire de la tornade

 
Trajectoire de la tornade EF1 de Crasville (Manche) du 22 mai 2014. © Keraunos (fond de carte : Géoportail)
© Keraunos (fond de carte : Géoportail)
 
Tornade EF1 de Crasville (Manche) du 22 mai 2014 - Dégâts représentés par des plages de couleur rouge. Débris représentés par des points jaunes. © Keraunos (fond de carte : Géoportail)
© Keraunos (fond de carte : Géoportail)
 

Enquête de terrain et photographies

Une enquête de terrain a été effectuée par G. Yvon pour Keraunos. Elle atteste d'un phénomène tourbillonnaire sur une distance de 1,8 kilomètre et une largeur moyenne de 60 mètres. La tornade prend naissance près du Moulin, commune d'Octeville-l'Avenel, où quelques arbres sont atteints. Progressant en ligne droite, le tourbillon touche l'ouest de Hameau Ruel où se concentrent les principaux dégâts. Après avoir traversé plusieurs parcelles de prairies, la tornade frappe le hameau du Perron, mais son intensité est moindre. Le phénomène se dissipe près des Landes, au nord de Crasville.
 
La photographie ci-dessous, prise à l'aide d'un drone, met en évidence le flux convergent en surface, caractéristique des phénomènes de tornade :
 
Tornade EF1 de Crasville (Manche) du 22 mai 2014 - Vue aérienne en direction du SSO - La trajectoire de la tornade est indiquée par les flèches rouges (du Sud vers le Nord) - La convergence des dégâts sur la végétation est indiquée par les flèches bleues - A droite, on aperçoit l'église d'Octeville-l'Avenel. © Grégoire Yvon
© Grégoire Yvon
 
 
La tornade est décrite par les témoins comme une masse noire chargée de débris et accompagnée d'un bruit puissant, tel un vacarme assourdissant. Elle a pu être photographiée depuis l'extrémité de la commune de Saint-Vaast-la-Hougue, en direction de l'Ouest/Sud-Ouest:
 
Tornade EF1 de Crasville (Manche) du 22 mai 2014 - Vue d'ensemble de la tornade - La distance est estimée à 5 kilomètres environ, vers l'ouest-sud-ouest. © La Presse de la Manche
© La Presse de la Manche
 
 
L'intensité EF1 est retenue sur la base de projections significatives à distance (tôles, grosses branches d'arbres) qui ont été observées en divers points de la trajectoire. Les photographies suivantes donnent un aperçu des principaux dégâts :
 
 
Tornade EF1 de Crasville (Manche) du 22 mai 2014 - Grosses branches de chêne emmenées à distance (c) - G. Yvon      Tornade EF1 de Crasville (Manche) du 22 mai 2014 - Dégâts sur un hangar à Hameau Ruel (Crasville) (c) - G. Yvon
© Grégoire Yvon
 
 
Tornade EF1 de Crasville (Manche) du 22 mai 2014 - Couverture d'un hangar enlevée à Hameau Ruel (Crasville) (c) - Ouest-France      Tornade EF1 de Crasville (Manche) du 22 mai 2014 - Bungalow traîné sur 40 mètres (c) - La Manche Libre
© Ouest-France / La Manche Libre
 
 
Tornade EF1 de Crasville (Manche) du 22 mai 2014 - Tôle plantée dans la toiture d'une habitation au Perron (c) - G. Yvon      Tornade EF1 de Crasville (Manche) du 22 mai 2014 - Toiture faiblement détuilée au Perron. (c) - G. Yvon
© M. Letterier / Grégoire Yvon
 

Analyse des conditions météorologiques

La tornade de Crasville s'est formée sous une cellule convective de petite dimension et peu active. Cette cellule a constitué en réalité l'une des dernières manifestations d'une ligne convective formée six heures plus tôt sur la Bretagne. Cette ligne a balayé les Pays de la Loire en début d'après-midi avec des intensités faibles à modérées, avant de se morceler en progressant sur la région Centre et la Basse-Normandie. En arrivant sur le département de la Manche, les dernières cellules convectives encore en activité sont moribondes et ne génèrent que des averses peu intenses. Une activité électrique résiduelle est toutefois détectée, et c'est sous l'une de ces cellules faiblement orageuses qu'une tornade s'est brièvement formée avant de gagner la mer.
 
 
Cette cellule s'est constituée au sein d'un flux de sud cyclonique, en proche périphérie d'un minimum d'altitude positionné au sud de l'Irlande. Le courant-jet était alors étiré le long d'un axe Gibraltar - Baléares - Mer du Nord, positionnant la Manche dans une sortie gauche faiblement diffluente (ci-dessous à gauche). Des advections froides circulaient conjointement à l'étage moyen, notamment entre Manche et Angleterre, où une goutte froide lâche est pointée à -24°C à 500 hPa dans la simulation du modèle WRF Europe en résolution 16 km (ci-dessous à droite).
 
 
Vent moyen 250 hPa et Z250, le 22 mai 2014 à 17h locales. Modèle WRF 16 km Europe. Run du 22.05.2014 00Z. (c) KERAUNOS         Température à 500 hPa et Z500, le 22 mai 2014, à 17h locales. Modèle WRF 16 km Europe. Run du 22.05.2014 00Z. (c) KERAUNOS
 
 
Ces intrusions froides en altitude ont instabilisé les profils verticaux, d'autant qu'elles ont circulé en surplomb d'un air doux et bien humidifié en basses couches (thêta'w > 10°C). Les valeurs de MUCAPE avoisinaient ainsi 1.000 J/kg lorsque la tornade s'est formée sur le département de la Manche. Les indices de soulèvement se sont abaissés jusqu'à -4 K au même moment.
 
 
Thêta'w et vent à 850 hPa, le 22 mai 2014 à 18h locales. Modèle WRF 8 km France. Run du 21.05.2014 18Z. (c) KERAUNOS         MUCAPE et MULI, le 22 mai 2014 à 18h locales. Modèle WRF 8 km France. Run du 21.05.2014 18Z. (c) KERAUNOS
 
 
 
Les cisaillements de basses couches qui ont accompagné cette situation sont restés modestes. Le modèle WRF 8 km France simule ainsi des valeurs comprises entre 5 et 7 m/s sur l'épaisseur 0-1 km, ce qui correspond à des valeurs basses pour un potentiel tornadique (voir ci-dessous à gauche). Les cisaillements profonds étaient pour leur part faibles (< 10 m/s), le département de la Manche se situant à l'écart du courant-jet.
 
Cisaillements 0-1 km, le 22 mai 2014 à 18h locales. Modèle WRF 8 km France. Run du 21.05.2014 18Z. (c) KERAUNOS         Cisaillements 0-6 km, le 22 mai 2014 à 18h locales. Modèle WRF 8 km France. Run du 21.05.2014 18Z. (c) KERAUNOS
 
 
 

Un "vacarme assourdissant"

Le quotidien Ouest-France consacre un article sur la tornade de Crasville dans son édition du 23 mai 2014:
 
À Crasville, une tornade dévastatrice
 
La toiture de cette entreprise a été arrachée

Le phénomène s'est produit vers 18 h, hier, à Crasville, dans le Val-de-Saire (Manche).

« Nous avons entendu un vacarme assourdissant », s'exclament les habitants touchés par la tornade qui, sur 80 m de large, a tout emporté sur 1 000 mètres. D'une force ahurissante, elle a emporté la toiture d'une entreprise, de nombreuses tuiles d'habitations. « Un bungalow de 1 500 kg a été déplacé de 40 mètres. Nous avons retrouvé le trampoline d'enfants habitant à 300 m de l'entreprise », explique un salarié. La tornade a arraché les câbles d'une ligne électrique de 20 000 volts. « Plus de 40 foyers ont été privés d'électricité mais un groupe électrogène a été mis à disposition par ErDF », explique Jacqueline Hubert, le maire. Aucun blessé n'est à déplorer.