Une tornade de faible intensité (EF1) a frappé aux moins deux communes de Saintonge, situées au sud-est de Saint-Jean-d'Angély, en Charente-Maritime. Ce phénomène tourbillonnaire a succédé de peu à un autre phénomène venteux destructeur non élucidé qui s'est produit à Dœuil-sur-le-Mignon, dans le même département. Enfin, une seconde tornade a touché une commune de Picardie en fin d'après-midi de cette même journée.

Principales caractéristiques de la tornade

* intensité maximale : EF1, soit des vents estimés de 135 km/h à 175 km/h
* distance parcourue : 6 kilomètres (distance minimale certaine)
* largeur moyenne : 60 mètres

* communes traversées : AUMAGNE (la Cabourne, la Cagouille), LA BROUSSE (les Perrogons, le Nougereau, le Grand Esset, les Alberts)
* département : CHARENTE MARITIME (17)
* altitude moyenne du terrain : 43 mètres
* type de terrain : systèmes culturaux et parcellaires complexes, terres arables hors périmètre d'irrigation, vignobles

* principaux dégâts : rang de vigne affaissé; arbres endommagés (grosses branches cassées sur feuillus) et branches projetées à distance; une cabane de jardin soulevée et projetée; dégâts nombreux au mobilier de jardin; un portail arraché; un morceau de mur couché; toitures d'habitations détuilées, parfois de faibles portions de charpentes fragilisées et dégradées, tôles de hangar (couverture en tôles uniquement) enlevées en partie

NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.

Parcours de la tornade

 
© Keraunos (fond de carte : Géoportail)

Détermination du phénomène

Ce cas a pu être analysé et expertisé grâce à des comptes-rendus très détaillés des mairies d'Aumagne et de la Brousse. Les dégâts se sont manifestés en ligne presque droite, sur une trajectoire certaine de 6 kilomètres et une largeur moyenne de 60 mètres. La tornade semble avoir établi un contact ponctuel avec le sol en amont de la Cabourne, mais le contact au sol permanent n'est toutefois établi qu'à partir de Trotte-Chien.

L'intensité EF1 est retenue sur la base d'éléments de toitures arrachés avec des morceaux de charpente. On note toutefois que ce niveau d'intensité n'a pas été atteint de façon continue.
   

Coupure de presse

Le journal Sud-Ouest évoque brièvement le phénomène dans son édition du 25 septembre 2012:

Charente-Maritime : mini-tornades à Doeuil-sur-le-Mignon, Aumagne et La Brousse

Des toitures ont été endommagées par un coup de vent. Aucun blessé n'est à déplorer.

Des mini-tornades ont affecté, aujourd'hui, trois communes de Saintonge. A Doeuil-sur-le-Mignon, dans le canton de Loulay, les toitures de cinq des six habitations situées au lieu-dit Le village aux moines, ont été endommagées par un très fort coup de vent survenu vers 12h30. Ce petit hameau a été saccagé par la mini-tornade ; tuiles, câbles électriques et arbres ont été arrachées.

Les secours se sont vite organisés et des mesures ont été prises pour mettre hors d'eau les habitations sinistrées. Un phénomène similaire s'est produit peu après 15 heures à quarante kilomètres plus au sud, sur la commune de La Brousse, au lieu-dit Le Grand Esset.

Le toit d'un garage a été "brisé en mille morceaux" selon Louisette Hucteau, la propriétaire sinistrée. Les tuiles d'autres maisons ont été, elles aussi, emportées par le vent. "Les dégâts sont très importants", témoigne Mme Hucteau.

La commune d'Aumagne a été, elle aussi, affectée par cette mini-tornade. Les toitures de plusieurs maisons d'un lotissement situé au lieu-dit la Cabourne ont été endommagées. Aucun blessé n'est à déplorer dans les trois communes.