Une tornade de très faible intensité (EF0) parcourt la commune de Villey-Saint-Etienne (Meurthe-et-Moselle) le 5 août 2011, à 17 heures locales. Le phénomène a produit quelques dégâts avant de se dissiper près de la Moselle.

Principales caractéristiques de la tornade

intensité maximale : EF0, soit des vents estimés de 105 km/h à 135 km/h
distance parcourue : 1,5 kilomètre
largeur moyenne : 70 mètres

commune traversée : VILLEY-SAINT-ETIENNE (Sur Mottières, village, rive de la Moselle)
département : MEURTHE-ET-MOSELLE (54)
altitude moyenne du terrain : 220 mètres
type de terrain : tissu urbain discontinu ; terres arables hors périmètre d'irrigation ; prairies ; forêts de feuillus

principaux dégâts : végétation basse endommagée, cultures détruites, grosses branches cassées, arbres de dimensions moyennes couchés ou brisés à mi-hauteur, toitures endommagées (<20%), portail en fer enfoncé et arraché de ses blocs de béton, mobilier de jardin déplacé ou envolé, une serre (armature métallique légère et couverture en bâche) détruite et déplacée sur 20 mètres, une bâche emmenée dans les airs à plusieurs centaines de mètres 

NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
 

Parcours de la tornade

 © Keraunos (fond de carte : Géoportail)
 

Un "vent tourbillonnant" soufflant à grande vitesse

Le cas a pu être renseigné grâce à la précieuse contribution de Bastien Davrainville et d'Alexandre Mariotte ; ces derniers ont pu effectuer une enquête de terrain détaillée pour Keraunos. Kevin Leclercq et Stéphane Lescure ont également pu compléter leurs investigations. 

L'organisation des dégâts (phénomène d'aspiration et axe de convergence), l'unanimité des témoignages et la trajectoire parcourue permettent de valider sans conteste le passage d'un phénomène tourbillonnaire sur ce secteur. Les dégâts les plus significatifs (arbres de faible importance brisés à mi-hauteur, vrillés ou renversés) permettent de classer ce cas en intensité EF0 (niveau haut de l'échelle). 

 Sur Mottières - branches cassées (point de départ):© B. DAVRAINVILLE - A. MARIOTTE

Sur Mottières - branches cassées éparpillées à plusieurs dizaines de mètres:
© B. DAVRAINVILLE - A. MARIOTTE
 
Exploitation de Mottières - dégâts significatifs sur les cultures fruitières:
© B. DAVRAINVILLE - A. MARIOTTE
 
Exploitation de Mottières - serre détruite:
© B. DAVRAINVILLE - A. MARIOTTE
 

D 191 - passage de la tornade visible dans le champ, avec convergence des épis endommagés vers le centre,
arbres effeuillés ou ébranchés (d'autres le sont à gauche):

© B. DAVRAINVILLE - A. MARIOTTE
 

Village - bâche de l'exploitation de Mottières accrochée à un portail, à plus de 800 mètres du lieu où
elle était posée:

© K. LECLERCQ - S. LESCURE

Village - bouquet d'arbres endommagé, rue de Fontenoy:

© B. DAVRAINVILLE - A. MARIOTTE
 

Village - mur de clôture renversé, rue du Chauffour:

© B. DAVRAINVILLE - A. MARIOTTE

Village - tuiles soulevées, rue du Chauffour:

© K. LECLERCQ - S. LESCURE

Rive de la Moselle - arbres ébranchés, renversés ou brisés à mi hauteur.
Au fond, un toit d'habitation de la rue de Bellevue:

© B. DAVRAINVILLE - A. MARIOTTE
 

Rive de la Moselle - arbre couché:

© B. DAVRAINVILLE - A. MARIOTTE
 

Rive de la Moselle - sorbier couché, derniers dégâts:

© B. DAVRAINVILLE - A. MARIOTTE
 

Témoignages

Bastien Davrainville et Alexandre Mariotte ont pu recueillir plusieurs témoignages qui permettent d'étayer ce cas et d'apporter de précieuses informations sur la nature du phénomène:

- observation de la tornade par le propriétaire des serres, dans lesquelles se trouvaient le fils du propriétaire et deux employées,
- vents tourbillonnants en altitude à de grandes vitesses (phénomène vu par le personnel des serres),
- pluie précédant le phénomène mais pas pendant celui-ci (pas de grêle observée),
- phénomène extrêmement rapide et surprenant,
- bâche observée en train de traverser le village, puis s’enroulant littéralement autour d’une maison voisine avant de se dérouler et d’être emportée à nouveau par le tourbillon,
- nuages blancs visibles autour de la zone de vents tourbillonnaires,
- présence de projectiles.

Coupure de presse

L'Est Républicain évoque le phénomène dans son édition du 6 août 2011 :

Une mini-tornade dévaste des serres dans le Toulois

Villey-Saint-Etienne. Le propriétaire des Jardins de Mottières est encore bouleversé par ce qu’il vient de vivre. En quelques secondes, cet après-midi, Benoît Cusin a vu deux années de travail s’envoler, emportées par un soudain et violent tourbillon dévastateur...

La mini-tornade qui s’est formée sous ses yeux a arraché une de ses serres pour la déposer au sol en pièces détachées sur plusieurs centaines de mètres jusqu’à la salle polyvalente de Villey-Saint-Etienne. Une deuxième a été écrasée sur place alors que des employées se trouvaient à l’intérieur — elles en sont sorties indemnes. Les deux autres ont été en grande partie dégradées aussi.

« C’est devenu tout blanc, les nuages ont pris la forme d’un entonnoir et la tornade a tout emporté », raconte le maraîcher qui se console en répétant qu’il n’y a aucune victime à déplorer. Dans le village, plusieurs habitants ont également vu le tourbillon se diriger vers la Moselle en pulvérisant des arbres sur son passage.