Une tornade de très faible intensité (EF0) a brièvement touché le sol au Sud-Est de la commune d'Hermeville (Seine-Maritime) le 18 septembre 2011 à 15h20 locales. Ce phénomène succède à un autre cas très probable observé à Tancarville une heure auparavant.

Principales caractéristiques de la tornade

intensité maximale : EF0, soit des vents estimés de 105 km/h à 135 km/h
distance parcourue : 500 mètres
largeur moyenne : 15 mètres

commune traversée : HERMEVILLE (route d'Angerville)
département : SEINE-MARITIME (76)
altitude moyenne du terrain : 115 mètres
type de terrain : terres arables hors périmètres d'irrigation

principaux dégâts : mobilier de jardin déplacé ou soulevé et emmené dans les airs, un arbre de faibles dimensions couché, panneaux en bois d'un mur de clôture décrochés, toiture d'habitation endommagée (<20%), tuiles fichées dans un champ à 400 mètres de leur lieu d'origine

NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.

Parcours de la tornade

 © Keraunos (fond de carte : Géoportail)

Un gros bruit "d'avion ou de moto"

Une enquête de terrain a été effectuée par Nicolas Gaillard pour Keraunos. L'organisation des dégâts (traces d'aspiration, extrême brièveté du phénomène, mobilier de jardin passant au-dessus d'une habitation, tuiles fichées dans le sol à 400 mètres de leur lieu d'origine) confirme le passage d'un phénomène tourbillonnaire. Ces observations viennent s'ajouter à de précieux témoignages recueillis dans le lotissement touché par le phénomène, et dont l'un d'eux évoque un bruit d'avion ou de moto d'une durée extrêmement brève, pendant que des tuiles étaient projetées à distance. 

La tornade a parcouru quelques centaines de mètres et traversé deux propriétés qu'elle a faiblement endommagées. La largeur du tourbillon correspond approximativement à celle d'un mur de clôture détérioré, soit une quinzaine de mètres.

 Jeu pour enfant sorti de terre, enfoncé de 40 cm à l'origine :

© N. Gaillard

  Arbre de gauche qui a été couché, table blanche dont le poids est supérieur à 60 kg:
 © N. Gaillard

Murets de clôture détruits (supports en bois et béton):
© N. Gaillard

Toiture endommagée:
© N. Gaillard

Tuiles dispersées dans un jardin:
© N. Gaillard

Coupure de presse

Paris-Normandie évoque le phénomène dans son édition du 19 septembre 2011 :

Une mini-tornade s'abat près du Havre

Dimanche vers 15h30 à Hermeville, Séverine Lemaine a entendu comme un gros bruit « d’avion ou de moto », loin de se douter de ce qu'il se passait. De sa fenêtre de salon, Séverine et son fils Thibaud, 12 ans, ont assisté impuissants au passage d’une mini-tornade ravageuse. Trente secondes de cauchemar pendant lesquelles ils ont vu le salon de jardin en résine soulevé à une hauteur de deux mètres, s’envoler et être projeté avec force sur le mur de la clôture. Le portique des enfants a été déraciné, plié, ainsi qu’une table en fonte dont il ne reste plus qu’une ossature déformée. Le vent s’est même infiltré dans la maison, où des objets ont été abîmés. La toiture a énormément souffert ainsi que celle du voisin, Thierry Malherbe dont des tuiles ont été projetées à plus 200 m, dans un champ. « Je pensais que c’était terminé quand j’ai vu ma voiture, un trafic, avancer toute seule. J’ai vu aussi des motards arrêtés au carrefour, il y en a un qui est tombé. Mon fils a été traumatisé, il n’a pas dormi cette nuit. » Des habitants du village, ainsi que le premier adjoint au maire, se sont déplacés pour l’aider.