Le 29 mars 2010, durant l'après-midi, une tornade de très faible intensité (EF0) traverse le Nord-Ouest de Carentan, dans la Manche. Accompagnée d'un bruit typique de réacteur d'avion, elle s'est formée sous une cellule convective non orageuse.

La tornade de Carentan s'inscrit dans un outbreak de tornades (épisode de tornades groupées) qui totalise 3 cas pour les journées du 29 et du 30 mars 2010 (24 heures glissantes), dont celui de Blennes (Seine-et-Marne) et de Hyères (Var).

Principales caractéristiques de la tornade

intensité maximale : EF0, soit des vents estimés de 105 km/h à 135 km/h
distance parcourue : indéterminée
largeur moyenne : indéterminée

commune traversée: CARENTAN (Pommenauque)

département : MANCHE (50)
altitude moyenne du terrain : 5 mètres
type de terrain : prairies

principaux dégâts :  tuiles envolées, arbres couchés, portail électrique arraché, bateau sur remorque soulevé

NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, 
mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.

 

Parcours de la tornade

© Keraunos (fond de carte : Géoportail)

Un bruit d'avion

La tornade de Carentan s'est manifestée à l'ouest de la commune, dans le quartier de Pommenauque. Sophie Delagarde, témoin du phénomène et sinistrée, livre le récit suivant au quotidien Ouest-France : « J'ai entendu un grand bruit, comme un bruit d'avion, [...] j'étais devant ma fenêtre au téléphone avec ma fille, et j'ai crié. Je voyais les tuiles du toit qui tombaient par terre. Notre gros zodiac et sa remorque qui pivotaient sous l'effet du vent. Tous les objets du jardin passaient par-dessus la maison. Je n'ai jamais vu ça de ma vie ! »

Selon les informations disponibles, le phénomène s'est manifesté en ligne droite, sur une bande de terrain large de quelques dizaines de mètres, et selon un sens de déplacement du Sud vers le Nord. En l'absence d'enquête de terrain, la distance parcourue apparaît indéterminée.

Le relevé des dommages permet de classer la tornade de Carentan en intensité EF0 sur l'échelle améliorée de Fujita : mobilier de jardin détruit et objets transportés au-dessus d'une maison, tôle en fibrociment éjectée à une cinquantaine de mètres, un zodiac avec sa remorque pivotant sous l'effet du vent, tuiles délogées et emportées à faible distance, arbres de faible dimension arrachés.

 
 
© OUEST-FRANCE

Cartes d'analyse météorologique

 
 
 
 

Coupure de presse

Ouest-France consacre une brève à cet événement, en date du 29 mars 2010 :

Une mini-tornade passe sur un pavillon, à Carentan

« Cela a duré entre 30 secondes et une minute, avec un énorme bruit et des tuiles qui volaient partout. J’ai eu très peur, j’ai crié et puis plus rien. » C’est ainsi que Sophie Delagarde a vécu le passage d’une mini-tornade cet après-midi. Le faîtage du pavillon, situé à Carentan (Manche), est entièrement soulevé. « Dans le jardin, tout a volé et surtout le portail électrique a été arraché. Le bateau dans la cour s’est soulevé. »

Le pavillon s’est trouvé sur la ligne de passage de cette mini-tornade qui a aussi cassé des arbres dans un champ voisin. Pour remettre en état la toiture et se préparer à la nuit, les amis ont donné le coup de main pour replacer des tuiles