Un cyclone tropical de catégorie 2 naît le 29 octobre 2010 sur le sud de l'arc Antillais. Cet ouragan impacte fortement Sainte-Lucie et Saint-Vincent, où de nombreuses victimes sont à déplorer.
Il touche également la Martinique avec vents violents et fortes pluies, et dans une bien moindre mesure la Guadeloupe.



Principales caractéristiques du cyclone

Trajectoire du cyclone TOMAS - 2010

* intensité maximale :  cyclone tropical CAT 2 soit des vents de 154 à 177 km/h
* intensité sur les DOM-TOM impactés : cyclone tropical CAT 1 soit des vents de 119 à 176 km/h
* pression minimaleau centre du système :  982 hPa

* données générales observées :
vents moyens maxi sur 1 min de 160 à 200 km/h avec rafales de 150 à 200 km/h sur Saint-Vincent-et-les-Grenadines et Sainte-Lucie. A Sainte-Lucie, il tombe 688 mm à Desraches et 593 mm à l'aéorport de Hewanorra où les rafales atteignent 158 km/h.
* données générales et dégâts observés sur les DOM-TOM impactés : vents moyens maxi de 60 à 115 km/h de Lamentin à Fonds-Saint-Denis à 1600 m avec rafales de 100 à 110 km/h près du littoral jusqu'à 172 km/h à 1600 m d'altitude. Il tombe jusqu'à 215 mm à Marin et 172 mm à Fort-de-France. Dégâts localisés dus au vent et aux fortes pluies, mais sans dommages majeurs.

 

Données météorologiques observées au passage du cyclone

Les graphes ci-dessous présentent sur 10 jours, les évolutions de l'eau précipitable et du MULI sur la Martinique. Le tracé rouge correspond au passage de TOMAS au plus près de l'île. A noter que l'instabilité et le potentiel en eau précipitable se maintiennent largement bien après le passage de TOMAS.  Un temps très instable, ponctué de fortes averses a en effet prédominé.
 
    
 
 
 

Données observées hors DOM-TOM

Les îles de Sainte-Lucie, de Saint-Vincent et des Grenadines sont concernées par des inondations, des dégâts significatifs aux infrastructures électriques et à la végétation. Une vingtaine de victimes sont à signaler. Sur les îles d'Aruba, Curaçao et Bonnaire, des inondations sont signalées. De même, Haïti est touché de plein fouet et plusieurs victimes sont à déplorer dans les camps de réfugiés du séisme de janvier 2010. Des inondations parfois sévères sont en effet observées dans la capitale Port-au-Prince. A Cuba, un avion traversant les bandes convectives du cyclone s'écrase à Guasimal avec 68 personnes à bord.
 

Image satellite

Le cyclone TOMAS à son arrivée près de Saint-Vincent-et-les-Grenadines le 30 octobre 2010 à 14h30 UTC :

Image satellite NOAA / GOES