Une tornade de faible intensité (EF1) touche deux communes du département du Nord, le 26 mai 2009 à 02h00 locales. Le phénomène, confirmé par une enquête de terrain et une reconnaissance aérienne, s'est déroulé durant une dégradation orageuse majeure qui a surtout affecté la moitié Nord de la France. Plusieurs supercellules productrices de puissantes macrorafales et de grêlons géants y ont notamment été observées. 
 

Principales caractéristiques de la tornade

Localisation de la tornade de Marchiennes (59) du 26 mai 2009* intensité maximale : EF1 soit des vents estimés de 135 à 175 km/h
* distance parcourue : 3,3 kilomètres
* largeur moyenne :  60 mètres

* communes traversées : RIEULAY (Moulin de l'Enfer, les Hudions), MARCHIENNES (la Grande Tourbière, le Rivage, Grande Rosière)
* département : NORD (59)
* altitude moyenne du terrain : 17 mètres
* type de terrain : tissu urbain discontinu ; terres arables hors périmètres d'irrigation ; surfaces essentiellement agricoles, interrompues par des espaces naturels importants ; forêts de feuillus ; marais intérieurs

* principaux dégâts : toitures très partiellement envolées (<20% du toit); grosses branches cassées sur peupliers et frênes de grande dimension; arbres feuillus, parfois de belles dimensions, déracinés ou brisés net à mi-hauteur; projection de branches à distance; hangars et dépendances dont les toits ont été soufflés
 
NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
 

Parcours de la tornade

 Cliquer sur la carte pour l'agrandir :
 
Trajectoire de la tornade EF1 de Marchiennes (Nord) du 26 mai 2009. © Keraunos (fond de carte : Géoportail)
© Keraunos (fond de carte : Géoportail)
 

Des dégâts dans des tourbières et des peupleraies

La tornade de Marchiennes a fait l'objet d'une enquête de terrain et d'un survol aérien par KERAUNOS, afin de couvrir certaines zones difficiles d'accès (tourbières notamment).
 
Les dégâts sont clairement délimités par un couloir net et continu sur une trajectoire totale de 3,3 kilomètres et une largeur moyenne de 60 mètres. Un axe de convergence est visible dans des peupleraies touchées. Plusieurs aspirations périphériques ont également été observées.

La tornade, qui a contourné l'agglomération de Marchiennes par l'est, a essentiellement provoqué des dégâts sur la végétation : de nombreux saules, frênes et peupliers ont été déracinés ou brisés net. Ces dégâts relèvent d'une tornade d'intensité EF1.

Aperçu des photographies aériennes : 
 
Tornade EF1 de Marchiennes (Nord) du 26 mai 2009 - Point de départ de la tornade à Rieulay - Peupleraie endommagée. © M. Brin / Keraunos        Tornade EF1 de Marchiennes (Nord) du 26 mai 2009 - Vue générale. Principaux dégâts matérialisés par des cercles rouges en pointillés. © M. Brin / Keraunos
 © M. BRIN / KERAUNOS
 
 
Aperçu des dommages au niveau du sol :
 
Marchiennes - Arbre fruitier déraciné près de la Scarpe. © Keraunos    Marchiennes - Tôles d'un abri de jardin aspirées rue F. Rombeau. © Keraunos    Marchiennes - Parc de la clinique - Grosses branches cassées et arbres cassés net à mi-hauteur. © Keraunos    Marchiennes - Parc de la clinique - Grosses branches cassées et arbres cassés net à mi-hauteur. © Keraunos
© KERAUNOS
 
Marchiennes - Rue du Bois de la Motte - Saule-pleureur couché et toiture endommagée. Flèche rouge : sens de chute de l'arbre. Flèche bleue : trajectoire de la tornade. © Keraunos    Marchiennes - Tuiles dispersées à distance. © Keraunos    Marchiennes - Le Rivage - Peupleraie très endommagée (initialement étêtés, mais ici déjà coupés pour le déblaiement). © Keraunos    Marchiennes - Toiture endommagée rue d'Elpret. © Keraunos
© KERAUNOS