Une tornade de très faible intensité (EF0) a touché la commune de Nielles-lès-Bléquin (Pas-de-Calais) le 17 décembre 2004, à 15h10 locales. Le phénomène, qui a été vu par un habitant, s'est développé au sein d'une dépression tempétueuse qui a frappé le nord de la Seine.
 

Principales caractéristiques de la tornade

* intensité maximale : EF0, soit des vents estimés entre 105 km/h et 135 km/h
* distance parcourue : indéterminée
* largeur moyenne : indéterminée

* commune traversée : NIELLES-LÈS-BLÉQUIN
* département : PAS-DE-CALAIS (62)
* altitude moyenne du terrain : 82 mètres
* type de terrain : tissu urbain discontinu

* principaux dégâts : arbre ébranché sur un côté ; toitures endommagées (rangées de tuiles enlevées et projetées à faible distance)

NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
   

Trajectoire de la tornade

 
Trajectoire de la tornade EF0 de Nielles-lès-Bléquin (Pas-de-Calais) du 17 décembre 2004
© Keraunos (fond de carte : Géoportail)
 

Comme un mixeur

La tornade de Nielles-lès-Bléquin est décrite par Jean-Paul Paque, témoin du phénomène : «Tout à coup, j'ai entendu un bruit intense, une sorte de mini-tornade est arrivée de l'autre côté de la rue. En passant sur le toit de la maison de Léonce Ducrocq, notre voisin d'en face, elle a fait s'envoler les tuiles sur une surface de deux mètres sur deux. Les tuiles volaient et se sont abattues dans la rue, sur la voiture neuve de l'aide ménagère qui travaille chez moi [...] Ça faisait un bruit d'enfer [...]. On aurait dit, comme un mixeur. J'étais pris dedans, je me suis recroquevillé pour me protéger. Ça me fait penser à une hélice qui tournait très vite et qui projetait les ardoises dans tous les sens. Certaines ont atterri sur le tas de bois, à une dizaine de mètres de là. » [La Voix du Nord du 22 décembre 2004].

Si le caractère tourbillonnaire du phénomène ne fait aucun doute, la trajectoire de la tornade reste en revanche indéterminée à ce jour.