Une tornade de faible intensité (EF1) est observée au Vernet-Sainte-Marguerite (Puy-de-Dôme) le 12 septembre 2000 à 14h30 locales. Le phénomène, qui a été photographié, fait partie des rares cas survenus à une altitude supérieure à 1000 mètres en France.
 

Principales caractéristiques de la tornade

* intensité maximale : EF1, soit des vents estimés entre 135 km/h et 175 km/h
* distance parcourue : 0,7 kilomètre
* largeur moyenne : 70 mètres

* commune traversée : LE VERNET-SAINTE-MARGUERITE (D5, rivière de la Monne)
* département : PUY-DE-DÔME (63)
* altitude moyenne du terrain : 1005 mètres
* type de terrain : prairies

* principaux dégâts : une remorque renversée ; un fourgon projeté dans le fossé ; arbres sectionnés (nature non précisée)

NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
 

Trajectoire de la tornade

 
Trajectoire de la tornade EF1 du Vernet-Sainte-Marguerite (Puy-de-Dôme) du 12 septembre 2000
© Keraunos (fond de carte : Géoportail)

Un fourgon projeté dans le fossé

La tornade du Vernet-Sainte-Marguerite a été photographiée par plusieurs témoins, dont l'un d'eux se trouvait au sommet du Puy-de-Dôme, à 17 kilomètres au Nord de la tornade : 

Tornade EF1 du Vernet-Sainte-Marguerite (63) du 12 septembre 2000 - Vue de la tornade du sommet du Puy-de-Dôme (c) Aufeminin.com       Tornade EF1 du Vernet-Sainte-Marguerite (63) du 12 septembre 2000 - Vue de la tornade du sommet du Puy-de-Dôme (c) Aufeminin.com              Tornade EF1 du Vernet-Sainte-Marguerite (63) du 12 septembre 2000 (c) CDM 63
                                                             © Aufeminin.com                                                                                        © CDM 63                              

Selon les éléments à disposition, la tornade a évolué sur une courte trajectoire (700 mètres) mais a perduré une dizaine de minutes, ce qui peut vouloir signifier qu'elle s'est maintenue un certain temps au stade de tuba. Selon un habitant de Saulzet-le-Froid, "un éclair accompagné d’un coup de tonnerre assez sec a précédé la tornade. Un tourbillon de plusieurs centaines de mètres de hauteur s’est alors formé et s’est déplacé quelques minutes avant de disparaître. Le phénomène, très violent, a provoqué quelques dégâts dans le secteur : arbres sectionnés, haies couchées…" [La Montagne du 13 septembre 2000].

Les dommages se concentrent entre la D5 et la rivière de la Monne. Sur la route départementale, une remorque d'une bétaillère est renversée. Plus loin, un fourgon est projeté dans le fossé. Quelques arbres ont également été sectionnés dans le secteur. Ce type de dommages relève d'une intensité EF1.