Une tornade de très faible intensité (EF0) a traversé une partie du bourg breton de Châtelaudren (Côtes-d'Armor), le 15 octobre 2004. Le phénomène a été vu et a surpris plusieurs habitants.
  

Principales caractéristiques de la tornade

* intensité maximale : EF0, soit des vents estimés entre 105 km/h et 135 km/h
* distance parcourue : 200 mètres (distance minimale certaine)
* largeur moyenne : indéterminée

* commune traversée : CHÂTELAUDREN
* département : CÔTES-D'ARMOR (22) 
* altitude moyenne du terrain : 110 mètres
* type de terrain : tissu urbain discontinu

* principaux dégâts : panneaux publicitaires emportés ; balconnières soulevées ; tuiles envolées (ardoises enlevées) ; automobilistes secoués dans leurs voitures

NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
  

Trajectoire de la tornade

 
Trajectoire de la tornade EF0 de Châtelaudren (Côtes-d'Armor) du 15 octobre 2004
© Keraunos (fond de carte : Géoportail)
 

Une "vrille pleine de feuilles"

C'est une tornade de très faible intensité (EF0) qui a été aperçue par plusieurs habitants de la commune de Châtelaudren, le vendredi 15 octobre 2004 en soirée. Le Télégramme nous fait part du phénomène dans son édition du 18 octobre 2004: 

De mémoire de Châtelaudrinais, personne n'avait souvenir d'un phénomène aussi bizarre que celui de vendredi, en soirée. Une sorte de mini-tornade a, semble-t-il, pris naissance du côté de la venelle des Moulins pour remonter vers la place Saint-Vincent (vers La Poste), l'église, puis la rue du Canal. La femme de service du Crédit mutuel a vu les balconnières de fleurs installées à l'étage, voler sur la place ; de nombreux panneaux publicitaires ont également joué les filles de l'air ; les ardoises de certaines maisons en ont fait de même. Certains automobilistes ont été «secoués» dans leurs voitures, sur la place Saint-Vincent. Plusieurs personnes ont vu une sorte de «vrille» avec plein de feuilles remonter vers le Mouton. Les riverains ont pu voir les feuilles encore bien vertes complètement retournées sur leurs branches. Le phénomène était accompagné d'une forte pluie.