Une tornade d'intensité modérée (haut de l'échelon EF2) frappe plusieurs hameaux des communes de Saint-Genou et de Buzançais (Indre) le 4 janvier 2001, vers 15 heures locales. Le phénomène a provoqué d'importants dégâts matériels.

La tornade de Buzançais s'inscrit dans un outbreak de tornades (épisode de tornades groupées) qui totalise 2 cas pour la journée du 4 janvier 2001, dont celui d'Usseau (Vienne).
 

Principales caractéristiques de la tornade

* intensité maximale : EF2, soit des vents estimés entre 175 km/h et 220 km/h
* distance parcourue : 10 kilomètres
* largeur moyenne : 300 mètres

* communes traversées : SAINT-GENOU (Champeau), BUZANÇAIS (Gué Beuvrier, la Maison Bodier, Villadon, Beigneux, Chaillauroy)
* département : INDRE (36)
* altitude moyenne du terrain : 130 mètres
* type de terrain : terres arables hors périmètres d'irrigation, prairies, systèmes culturaux et parcellaires complexes, forêts de feuillus

* principaux dégâts : fenêtres arrachées ; arbres déracinés, dont des charmes ; hangars écroulés et tôles emportées par le vent ; poteaux téléphoniques et électriques arrachés ou brisés ; deux toitures soufflées ; voitures retournées ; balles de foins déplacées (pas plus d'informations sur leur nature)

NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
 

Trajectoire de la tornade

 Cliquer sur la carte pour l'agrandir:
 
Trajectoire de la tornade EF2 de Buzançais (Indre) du 4 janvier 2001
© Keraunos (fond de carte : Géoportail) 

Voitures retournées

La tornade de Buzançais, qui s'est manifestée après une averse de grêle, a parcouru une distance totale de 10 kilomètres. Les dommages, observés sur une bande de terrain large de 300 mètres, relèvent d'une intensité EF2 sur la quasi-totalité du parcours. 

Plus particulièrement à la Maison Bodier (commune de Buzançais), les vents sont estimés supérieurs à 200 km/h et la tornade semble atteindre ponctuellement le haut de l'échelon EF2. A cet endroit, des hangars agricoles se sont écroulés. Six maisons particulières sont très endommagées ; deux d'entre elles sont inhabitables car leur toiture est intégralement soufflée. Dans le même périmètre, des voitures ont été retournées et des ballots de paille déplacés par le vent

Aucun blessé n'est à déplorer suite à cette tornade. Toutefois, quasiment au même moment, un carambolage est survenu sur l'autoroute A20 à hauteur de Brion, à cause de la grêle. Sept personnes ont été blessées dans l'accident. Il pourrait s'agir de la même cellule également à l'origine de la tornade de Buzançais. 

Coupure de presse

La tornade de Buzançais a été fortement médiatisée. Voici un article de La Nouvelle République du 6 janvier 2001:

Buzançais (Indre)

Mini-tornade : gros dégâts

Une mini-tornade s’est abattue hier après-midi sur la commune de Buzançais. De très gros dégâts mais pas de victimes.

Des toitures arrachées, des arbres déracinés, des tôles de hangar emportées par le vent, des voitures retournées, des balles de foins déplacées, des poteaux téléphoniques et électriques brisés… hier, en début d’après-midi, une mini-tornade a ravagé une partie de la ville de Buzançais.

Sur un couloir de 300 mètres de large localisé sur la route de Villegouin, sur la route d’Argy, sur la route de Levroux, aux lieux-dits « La Maison Bodier », « Beigneux » « Chaillauroy », « Gué Beauvrier » et « Villadon », ce très violent phénomène météorologique a tout balayé sur son passage.

Tout a commencé vers 14h30 par une très violente averse de grêle accompagnée de rafales de vent qui ont, semble-t-il, atteint les 100 km/h. Quelques minutes seulement ont suffi pour donner à cette microrégion un aspect de désolation.

Dégâts très lourds

Par chance, aucune victime n’est à déplorer. Mais les dégâts sont particulièrement lourds. Notamment sur le secteur géographique de la « Maison Bodier ». Une vingtaine d’arbres, principalement des charmes, sont tombés. Des hangars agricoles se sont écroulés. Six maisons particulières sont endommagées. Deux d’entre elles sont inhabitables.

Devant son hangar détruit, Pierre Bezard, agriculteur à la « Maison Bodier », raconte comment il a pu sauver ses vaches grâce à l’aide de plusieurs voisins. « Tout est mort, le foin, le matériel mais heureusement on a sauvé les bêtes ! »

Immédiatement après la tornade, Régis Blanchet, le maire de Buzançais, entouré de responsables des services de secours, a tenu une réunion de crise à l’hôtel de ville. Des charpentiers-couvreurs ont été réquisitionnés pour parer aux travaux les plus urgents. En attendant, les sinistrés ont été relogés dans leur famille.

La tornade a également endommagé un hangar situé au lieu-dit « Champeau », sur le territoire de la commune de Saint-Genou. Par ailleurs, l’averse de grêle est à l’origine d’un carambolage survenu au même moment sur l’autoroute A20, à la hauteur de la commune de Brion. Sept blessés légers sont à déplorer dans cet accident.