Le 31 août 2001 en soirée, une trombe marine s'échoue sur la plage de Bray-Dunes (Nord). Le phénomène endommage un chapiteau gonflable et blesse deux enfants, dont l'un grièvement. Les dégâts, extrêmement limités, relèvent de l'intensité EF0.
 

Principales caractéristiques de la tornade

* intensité maximale : EF0, soit des vents estimés entre 105 km/h et 135 km/h
* distance parcourue : 300 mètres (sur terre)
* largeur moyenne : indéterminée

* commune traversée : BRAY-DUNES (Bray-Dunes Plage)
* département : NORD (59)
* altitude moyenne du terrain : 2 mètres
* type de terrain : tissu urbain discontinu ; plages, dunes et sable ; zones intertidales

* principaux dégâts : chapiteau gonflable envolé ; projections de sable

NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
  

Trajectoire de la tornade

 
Trajectoire de la tornade EF0 de Bray-Dunes (Nord) du 31 août 2001 
© Keraunos (fond de carte : Géoportail)

Deux enfants blessés

Le 31 août 2001, vers 20 heures, deux trombes marines simultanées et contiguës sont observées au large de Bray-Dunes Plage. L'une d'elles touche terre et se maintient au stade de tornade sur un parcours d'environ 300 mètres, entre la plage et la digue de mer.

Un chapiteau gonflable, dans lequel jouaient deux enfants, est arraché du sable et violemment projeté contre la façade d'une habitation de la digue de mer, à environ 20 mètres de distance. Les deux enfants sont blessés : une fillette de 4 ans est sérieusement touchée à la tempe et conduite inconsciente au centre hospitalier de Dunkerque ; un adolescent de 15 ans souffre d’une blessure légère à l’arcade sourcilière et à la cuisse. Par ailleurs, trois autres enfants, choqués, sont également conduits à l'hôpital.

Un témoin du drame livre le récit suivant : « Nous avons vu deux tornades arriver de la mer ; une petite et une beaucoup plus importante. La plus faible a contourné l’aire de jeux et s’en est allée. Quant à la plus grosse, nous l’avons vue au moins soulever des gerbes d’eau et du sable avant qu’elle ne s’abatte sur le chapiteau gonflable. Il devait bien y avoir une dizaine d’enfants en train de jouer. Nous avons entendu l’animatrice de l’aire de jeux demander aux enfants au micro de quitter immédiatement les lieux. Mais il était trop tard. Le vent a emporté la bâche et l’a propulsée contre le mur. »

Bien que de très faible intensité (ce type de structure gonflable offre une très grande prise au vent), la tornade de Bray-Dunes aurait pu avoir des conséquences bien plus dramatiques si elle s'était déroulée durant une heure de forte affluence.