Une tornade de faible intensité (EF1), issue d'une trombe marine, est observé à l'est de l'embouchure du Petit-Rhône, à Saintes-Maries-de-la-Mer (Bouches-du-Rhône) le 6 octobre 1997, vers 14h30 locales. Le phénomène, issu d'une trombe marine, endommage plusieurs mas sur une distance de 3 kilomètres.

Principales caractéristiques de la tornade

* intensité maximale : EF1, soit des vents estimés entre 135 km/h et 175 km/h
* distance parcourue : 3 kilomètres (distance minimale reconnue à ce jour)
* largeur moyenne : indéterminée

* commune traversée : SAINTES-MARIES-DE-LA-MER (plage de Copacabana, l'Amarée, Clamador, mas de l'Estelle)
* département : BOUCHES-DU-RHONE (13)
* altitude moyenne du terrain : 1 mètre
* type de terrain : plages, dunes et sable; marais maritimes

* principaux dégâts : caravane soulevée et disloquée; arbres arrachés; toitures d'établissements hôteliers atteintes

NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
 

Trajectoire de la tornade

 Cliquer sur la carte pour l'agrandir:
 
Trajectoire de la tornade EF1 de Saintes-Maries-de-la-Mer (Bouches-du-Rhône) du 6 octobre 1997. © Keraunos (fond de carte : Géoportail)

© Keraunos (fond de carte : Géoportail)

 

Une tornade venue de la mer

La tornade de Saintes-Maries-de-la-Mer, qui est issue d'une trombe marine, s'est propagée dans une étroite bande de terre située à proximité de l'embouchure du Petit Rhône. Selon un témoin présent sur la plage, c'était "comme une boule d'eau qui s'est élevée très haut pour se diriger à une vitesse incroyable vers le Petit Rhône".
 
Le journal La Provence apporte des informations sur le phénomène dans son édition du 7 octobre 1997 : "Hier après-midi vers 14h30, alors qu'un orage d'une violence inhabituelle sévissait sur les Saintes-Maries-de-la-Mer, une tornade venant de la mer à proximité de l'embouchure du Petit Rhône s'est abattue en quelques secondes sur la plage aménagée de Copacabana."
 
Le phénomène, qui parcourt une trajectoire de 3 kilomètres, endommage successivement la plage de Copacabana, l'Amarée, Clamador et le mas de l'Estelle.

Les dégâts observés relèvent d'une intensité EF1 : caravane soulevée et disloquée, arbres arrachés, toitures d'établissements hôteliers atteintes.