Une tornade d'intensité modérée (EF2) traverse deux communes du département des Bouches-du-Rhône, le 19 septembre 1999 à 13h30 locales. Le phénomène produit de gros dégâts matériels, notamment à Marignane.
 

Principales caractéristiques de la tornade

* intensité maximale : EF2, soit des vents estimés entre 175 km/h et 220 km/h
* distance parcourue : 6,0 kilomètres
* largeur moyenne : 150 mètres

* communes traversées : GIGNAC-LA-NERTHE (D 48a, les Maurs), MARIGNANE (les Paluds, plage du Jaï)
* département : BOUCHES-DU-RHÔNE (13)
* altitude moyenne du terrain : 30 mètres
* type de terrain : tissu urbain discontinu, zones industrielles et commerciales, équipements sportifs et de loisirs, terres arables hors périmètres d'irrigation, systèmes culturaux et parcellaires complexes, lagunes littorales

* principaux dégâts : arbres arrachés; toitures d'habitations arrachées; toitures et clôtures envolées, voitures fracassées par la chute d’arbres; une caravane et une fourgonnette envolées; bateaux jetés comme des fétus de paille; mobile-home projeté de son campement (pas plus d'informations); tôles de hangar emmenées à 500 mètres; hangar détruit; toiture du collège Le Petit Prince arrachée sur une centaine de mètres carrés

NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
 

Trajectoire de la tornade

 Cliquer sur la carte pour l'agrandir:
 
Trajectoire de la tornade EF2 de Marignane (Bouches-du-Rhône) du 19 septembre 1999. © Keraunos (fond de carte : Géoportail)
© Keraunos (fond de carte : Géoportail)
 

Jusqu'à l'étang de Berre

La tornade de Marignane, qui a blessé légèrement une dizaine de personnes, a parcouru 6 kilomètres selon une trajectoire orientée du Sud-Est vers le Nord-Ouest. Le phénomène, décrit comme un cylindre vertical noir accompagné d'un bruit de réacteur par un habitant de Gignac-la-Nerthe (rue de la Fonse) a produit des dégâts importants. Encore aperçue jusqu'à la plage de Jaï, la tornade a vraisemblablement poursuivi sa route sur l'étang de Berre, bien qu'aucun témoignage ne puisse le confirmer à ce jour.
 
La tornade est ressentie par plusieurs autres témoins : "Le ciel était noir, et il y avait un bruit effarant, plein de sifflements et de hurlements, décrit horrifié une Marignanaise, et c’était comme une main de fer qui broyait tout sur son passage, les antennes, les arbres, les portes. J’ai vu un pin tourner comme une toupie" (La Provence du 20 septembre 1999).
 
Le phénomène touche en premier lieu l'ouest de l'agglomération de Gignac-la-Nerthe : "A Gignac, la tornade a traversé l’ouest de la commune, frappant sur son passage la poste et un supermarché où les dégâts étaient plutôt légers, un lotissement où de nombreuses toitures ont été arrachées, mais surtout le collège Le Petit Prince dont le toit a été arraché sur des centaines de mètres carrés. Une gigantesque bâche protège les salles de classes pour permettre l’ouverture du collège ce matin."

A Marignane, l'importance des dégâts conduit le maire à réclamer un arrêté de catastrophe naturelle : "A Marignane, dont le maire a demandé le classement en zone sinistrée, la tornade a traversé la ville, du sud jusqu’à la plage du Jaï. Arbres arrachés, toitures et clôtures envolées, voitures fracassées par la chute d’arbres se comptaient hier par dizaines. Une caravane et une fourgonnette se sont même envolées tout comme un hangar agricole et des bateaux, jetés comme des fétus de paille."
 
Les dégâts de cette tornade d'intensité EF2 sont parfois importants : arbres arrachés, toitures d'habitations arrachées, clôtures envolées, voitures fracassées par la chute d’arbres, une caravane et une fourgonnette envolées, bateaux jetés comme des fétus de paille, mobile-home projeté de son campement (pas plus d'informations), tôles de hangar emmenées à 500 mètres, hangar détruit, toiture du collège Le Petit Prince arrachée sur une centaine de mètres carrés.