Une tornade d'intensité modérée (EF2) est observée à Fromental (Haute-Vienne) le 4 novembre 1994. Le phénomène, qui est confirmé par la presse locale, n'a pu faire l'objet d'une enquête de terrain, d'où une trajectoire minimale de 9 kilomètres retenue à ce jour.
 
La tornade de Fromental s'inscrit dans un outbreak de tornades (épisode de tornades groupées) qui totalise au moins 2 cas pour les journées des 4 et 5 novembre 1994 (période de 24 heures glissantes), dont celui de Saint-Yrieix-la-Perche.

Principales caractéristiques de la tornade

* intensité maximale : EF2, soit des vents estimés entre 175 km/h et 220 km/h
* distance parcourue : 9 kilomètres
* largeur moyenne : 200 mètres

* communes traversées : BESSINES-SUR-GARTEMPE (Pierrefiche, le Vieux-Pont), FROMENTAL
* département : HAUTE-VIENNE (87)
* altitude moyenne du terrain : 350 mètres
* type de terrain : tissu urbain discontinu, zones industrielles et commerciales, décharges, prairies, systèmes culturaux et parcellaires complexes, autres territoires agricoles, forêts de feuillus, forêts mélangées

* principaux dégâts : arbres arrachés; toitures endommagées ou envolées; une stabulation intégralement détruite à Fromental

NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
 

Trajectoire de la tornade

 Cliquer sur la carte pour l'agrandir:
 
Trajectoire de la tornade EF2 de Fromental (Haute-Vienne) du 4 novembre 1994. © Keraunos (fond de carte : Géoportail)

© Keraunos (fond de carte : Géoportail)

Cette trajectoire approximative a été établie en fonction des informations disponibles (coupure de presse, reconstitution du flux pour la journée du 4 novembre 1994).
 

Un couloir de 200 mètres

La tornade de Fromental a parcouru une trajectoire d'environ 9 kilomètres, en empruntant un couloir de 200 mètres de largeur. Le phénomène, qui est annoncé par un bruit caractéristique, est retracé par un habitant du hameau de Pierrefiche, commune de Bessines-sur-Gartempe : "Ca n’a duré que quelques secondes, mais on s’est senti aspiré", déclare le locataire de Pierrefiche, près de Bessines-sur-Gartempe. "C’est venu de Saint-Pardoux et tout a été arraché sur un couloir de 200 mètres. Mon fils qui était à l’intérieur de la maison a pensé que c’était un tremblement de terre tant le grondement était fort !" (Le Populaire du Centre du 7 novembre 1994).
 
Les dégâts sont nombreux en plusieurs points de la trajectoire : arbres arrachés, toitures endommagées ou envolées, blocs de pierre effondrés sur une maison, stabulation entièrement détruite.
 
 
© Le Populaire du Centre du 7 novembre 1994