Une tornade d'intensité modérée (bas de l'échelon EF2) s'abat sur les communes de Chabanais et d'Etagnac (Charente) le 5 mai 1997 à 15h50 locales. Le phénomène produit d'importants dégâts matériels et blesse trois personnes.
 

Principales caractéristiques de la tornade

* intensité maximale : EF2, soit des vents estimés entre 175 km/h et 220 km/h
* distance parcourue : 7 kilomètres (trajectoire minimale certaine)
* largeur moyenne : indéterminée

* communes traversées : CHABANAIS, ÉTAGNAC (Rouillac)
* département : CHARENTE (16)
* altitude moyenne du terrain : 190 mètres
* type de terrain : tissu urbain discontinu, terres arables hors périmètres d'irrigation, prairies, systèmes culturaux et parcellaires complexes, forêts de feuillus, cours et voies d'eau

* principaux dégâts : habitations endommagées (toits partiellement enlevés, chute de cheminées); arbres couchés; poteaux électriques renversés; toitures arrachées; ambulance soulevée sur ses deux roues; perte du contrôle d'une voiture en marche (véhicule non retourné)

NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
 

Trajectoire de la tornade

 Cliquer sur la carte pour l'agrandir:
 
Trajectoire de la tornade EF2 de Chabanais (Charente) du 5 mai 1997. © Keraunos (fond de carte : Géoportail)
© Keraunos (fond de carte : Géoportail)
 

Les deux roues d'une ambulance se soulèvent

La tornade de Chabanais a parcouru une trajectoire d'au moins 7 kilomètres, entre la vallée de la Vienne et la commune d'Etagnac, où des dégâts sont encore observés à l'est de la commune. Faute d'enquête de terrain, cette trajectoire apparaît comme un minimum et pourrait être supérieure.
 
Le sens de propagation du phénomène, du Sud-Ouest vers le Nord-Est, est conforme au flux reconstitué pour la journée du 5 mai 1997. Il vient toutefois contredire les propos de certains témoins qui, pris sans doute par l'émotion, prétendent avoir vu la tornade circuler en sens contraire : "La tornade s'est déplacée d'Est en Ouest. Le vent et la pluie couraient à l'horizontale, « exactement comme lorsqu'on voit des images de cyclones », confie François Gouaud. Ils ont déraciné des arbres, scalpé les têtes feuillues" (Sud-Ouest du 6 mai 1997).
 
Sans que le phénomène n'ait été vu directement, il a été ressenti par plusieurs habitants : "Un peu avant 16 heures hier, le ciel s'est soudain assombri. Quelques secondes plus tard, un vent excessivement violent et une pluie drue, précédés par un coup de tonnerre inquiétant, se sont abattus brusquement dans un périmètre restreint du centre ville, délimité par la place de la Croix Blanche et celle de la gare." [...] "J'étais chez un commerçant lorsque la tornade est passée. C'était très impressionnant et j'ai eu très peur. Des bidons, des branches d'arbres traversaient la place. J'ai vu les deux roues avant d'une ambulance se soulever. L'ambulancière est sortie hébétée de son véhicule », se souvient Isabelle Gouaud, la fille de François."
 
Les dégâts sont importants sur l'axe parcouru par le tourbillon : 80 habitations endommagées (toits partiellement enlevés, chute de cheminées, vitres brisées), arbres déracinés ou brisés, poteaux électriques renversés, toiture en ardoises arrachée sur une coopérative agricole, plusieurs entreprises atteintes, une ambulance soulevée sur ses deux roues, perte du contrôle d'une voiture en marche (véhicule non retourné). Ce type de dommages relève ponctuellement d'une intensité EF2 (bas de l'échelon).
 
La tornade de Chabanais a blessé trois personnes. Deux d'entre elles, situées dans une voiture en marche, ont été blessées dans un accident causé par la tornade, qui a déporté le véhicule et fait perdre le contrôle au chauffeur.