Le 13 décembre 1978, en milieu de journée, une tornade de forte intensité (EF3) traverse plusieurs communes du pays des Mauges, dont le Fief-Sauvin (Maine-et-Loire) qui est particulièrement éprouvé. Faute d'enquête de terrain, la trajectoire est retracée à l'appui de témoignages recueillis par les mairies concernées au lendemain de la tornade. La distance retenue à ce jour est de 20 kilomètres. Au-delà, elle demeure plus incertaine.
 
La tornade du Fief-Sauvin s'inscrit dans un outbreak de tornades (épisode de tornades groupées) qui totalise 2 cas pour la journée du 13 décembre 1978, dont celui d'Izé (Mayenne) survenu moins de deux heures plus tard. Le lendemain, 14 décembre, une nouvelle tornade meurtrière de forte intensité est observée à la Caillère-Saint-Hilaire, en Vendée.
 

Principales caractéristiques de la tornade

Localisation de la tornade du Fief-Sauvin (49) du 13 décembre 1978* intensité maximale : EF3, soit des vents estimés entre 220 km/h et 270 km/h
* distance parcourue : 20 kilomètres (distance minimale certaine)
* largeur moyenne : 100 mètres

* communes traversées : LA CHAUSSAIRE, LE PUISET-DORÉ, LE FIEF-SAUVIN (Villeneuve), LA SALLE-ET-CHAPELLE-AUBRY, LA POITEVINIÈRE
* département : MAINE-ET-LOIRE (49)
* altitude moyenne du terrain : 85 mètres
* type de terrain : territoires artificialisés, territoires agricoles

* principaux dégâts : arbres arrachés, tordus ou coupés; atelier en maçonnerie entièrement détruit; hangars et granges démolis; poteaux électriques et téléphoniques arrachés; toitures avec charpentes arrachées; église très fortement endommagée à Villeneuve (hameau du Fief-Sauvin), avec nef éventrée; façades de maisons abîmées par des projectiles
 
NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
 

Parcours de la tornade

 Cliquer sur la carte pour l'agrandir:
 
Tornade EF3 du Fief-Sauvin (Maine-et-Loire) du 13 décembre 1978 - Trajectoire retenue (flèches rouges) et supposée (tirets rouges). © Keraunos (fond de carte : Géoportail) 
© Keraunos (fond de carte : Géoportail)
 

Le clocher de l'église de Villeneuve, seul vestige intact de l'édifice après la tornade

La tornade du Fief-Sauvin a parcouru une distance d'au moins 20 kilomètres entre la Chaussaire et la Poitevinière. Il est à noter que cette dernière commune avait déjà été touchée par une tornade EF2 le 30 septembre 1874.
 
Tornade EF3 du Fief-Sauvin (Maine-et-Loire) du 13 décembre 1978 - Effets de la tornade sur l'église Notre-Dame de Villeneuve, dont il ne reste que le clocher (c) - Google Street View (octobre 2008)Le phénomène a plus particulièrement dévasté l'église Notre-Dame de Villeneuve, un hameau du Fief-Sauvin situé à environ 1 kilomètre du centre du village. La nef de l'édifice, qui a été éventrée par la tornade, a dû être totalement détruite, puis reconstruite quelques années plus tard. Il ne reste aujourd'hui que le clocher de l'église primitive du XIXe siècle.
 
L'église Notre-Dame de Villeneuve apparaît aujourd'hui comme l'un des rares symboles français encore visibles des effets dévastateurs d'une tornade sur un lieu de culte. 
 
 
* * *
 
L'épisode tornadique des 13 et 14 décembre 1978 a été peu médiatisé dans l'ensemble. Une brève de la Dépêche fait tout de même mention du phénomène dans son édition du 15 décembre 1978:
 
Près de Cholet, l'église de Fief-Sauvin, dont la toiture avait été soufflée, a dû être entièrement détruite. Les sinistrés se comptent par dizaines : vingt maisons et sept hangars à Fief-Sauvin, cinquante maisons à Saint-Lézin où l'église est également détériorée.
 
 
NB : Ce cas a pu être documenté grâce à une collaboration entre Keraunos, François Paul (Climat-Energie-Environnement) et Jean Dessens (Anelfa).