Une tornade de forte intensité (EF3) frappe la commune de Lanrivoaré (Finistère) le 7 juillet 1975 à 17h00 locales. Le phénomène, qui a été vu, a fait l'objet d'un descriptif minutieux par un habitant de la commune.
 

Principales caractéristiques de la tornade

Localisation de la tornade de Lanrivoaré (29) du 7 juillet 1975* intensité maximale : EF3, soit des vents estimés de 220 km/h à 270 km/h
* distance parcourue : 3 kilomètres (distance minimale certaine)
* largeur moyenne : indéterminée

* commune traversée : LANRIVOARÉ
* département : FINISTÈRE (29)
* altitude moyenne du terrain : 75 mètres
* type de terrain : territoires agricoles

* principaux dégâts : toitures arrachées; hangars démolis; murs d'une habitation écroulés; plusieurs animaux d'élevage tués; personne soulevée à plusieurs mètres de hauteur
 
NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
 

Parcours de la tornade

 
 
Localisation exacte non définie
 
 

Une personne soulevée par la tornade

La tornade de Lanrivoaré a provoqué des dégâts importants sur son passage. D'après le maire de la commune, les toitures ont été arrachées et des hangars agricoles complètement détruits. Des bêtes (vaches et porcs) ont été tuées dans les champs. Une maison a été "complètement détruite" (pas plus d'informations). Un cultivateur a même été soulevé par le tourbillon.
 
Un témoin de la tornade livre le récit suivant : "Vers 17 heures j'ai entendu un bruit énorme, impossible à rendre par des mots, un bruit de feuilles hachées, de sable projeté dans une centrifugeuse. De la fenêtre je ne voyais rien de particulier. La pluie semblait même avoir cessé. Je me suis précipité à la fenêtre Est. J'ai alors aperçu la tornade qui venait attaquer une ferme et anéantissait un hangar agricole. Il s'agissait d'un cône de poussière roussâtre d'une cinquantaine de mètres de hauteur qui s'élevait en oblique du Sud vers le Nord et était fortement incurvé. Au bout de 5 à 6 secondes, le cône s'est redressé, a pris de la hauteur (une centaine de mètres) et s'est mis à avancer en suivant un talus. Il a brusquement viré vers l'ouest en quittant la surface du sol et en devenant moins opaque."
 
Le quotidien national Le Monde évoque également le phénomène dans son édition du 9 juillet 1975:
 
Tornade dans les environs de Brest

Vers 17 heures, le lundi 7 juillet, une tornade s'est abattue à proximité de Lanrivoaré, une localité agricole située à environ 20 kilomètres de Brest. Elle n'a duré que quelques minutes. Cependant, les éléments ont ravagé cinq corps de ferme, arrachant les toits, faisant s'écrouler les murs. On déplore trois blessés : un jeune cultivateur, M. Jean-Claude Calvez, qui a été soulevé de plusieurs mètres de hauteur, sa mère, son père François, soixante-trois ans, sur qui s'est effondrée une porcherie.
 
 
NB : Ce cas a pu être documenté grâce à une collaboration entre Keraunos, François Paul (Climat-Energie-Environnement) et Jean Dessens (Anelfa).