Le 19 août 1989 à 10h45 locales, une tornade de faible intensité (EF1) est observée à l'aéroport de la Rochelle-Ile de Ré (Laleu). Le tourbillon endommage deux avions de tourisme. Faut d'enquête de terrain, la trajectoire précise de cette tornade n'a pu être établie.
 
Il est à noter que le secteur de la Rochelle, déjà touché le 25 janvier 1971, le 11 juin 1863 et peut-être en 1703 (cas validé en liste secondaire), présente à l'heure actuelle une occurrence de tornades sensiblement supérieure à la moyenne nationale.
 

Principales caractéristiques de la tornade

Localisation de la tornade de la Rochelle (17) du 19 août 1989* intensité maximale : EF1, soit des vents estimés de 135 km/h à 175 km/h
* distance parcourue : indéterminée
* largeur moyenne : 50 mètres

* commune traversée : LA ROCHELLE (aéroport de la Rochelle-Ile de Ré)
* département : CHARENTE-MARITIME (17)
* altitude moyenne du terrain : 20 mètres
* type de terrain : territoires artificialisés, territoires agricoles

* principaux dégâts : un avion de tourisme détruit, un autre endommagé; projection de barrières de chantier à 20 ou 30 mètres du sol
 
NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
 

Parcours de la tornade

 
Tornade EF1 de la Rochelle (Charente-Maritime) du 19 août 1989 - Emplacement de la tornade au niveau de l'aéroport. © Keraunos (fond de carte : Géoportail)© Keraunos (fond de carte : Géoportail)
 

Deux avions de tourisme touchés

La tornade de la Rochelle du 19 août 1989 s'est déroulée durant une dégradation orageuse généralisée sur la côte atlantique. L'hypothèse d'un dustdevil est donc écartée.
 
Le phénomène, qui a été vu de plusieurs témoins, a endommagé deux avions de tourisme, dont l'un sérieusement : "Le phénomène est connu, bien que relativement rare : une « cheminée de sorcière » d’un diamètre de 50 mètres environ est responsable de l’incident qui s’est produit vers 10h45 sous les yeux de plusieurs témoins, qui n’ont rien pu faire. Régulièrement parqués sous la tour de contrôle, le Rallye et le Cessna 190 ont été « retournés comme des crêpes » (selon les termes d’un responsable de l’Aéro-club) par le coup de vent." (Sud-Ouest du 20 août 1989).
 
Faute d'enquête de terrain, la trajectoire de la tornade de la Rochelle reste indéterminée à ce jour.