Le 14 décembre 1978 dans l'après-midi, une tornade meurtrière supposée de forte intensité (EF3) est observée à la Caillère-Saint-Hilaire (Vendée). Le phénomène, qui a tué une personne, provoque des dégâts très importants aux habitations. Faute d'enquête de terrain et d'éléments plus précis sur la nature exacte des dégâts, l'intensité et la trajectoire parcourue par cette tornade sont à considérer avec prudence. 
 
La tornade de la Caillère-Saint-Hilaire fait suite à un outbreak meurtrier de 2 tornades survenu la veille, au Fief-Sauvin (Maine-et-Loire) et à Izé (Mayenne).
 

Principales caractéristiques de la tornade

Localisation de la tornade de la Caillère-Saint-Hilaire (85) du 14 décembre 1978* intensité maximale : EF3, soit des vents estimés de 220 km/h à 270 km/h
* distance parcourue : 600 mètres (distance minimale certaine)
* largeur moyenne : 100 mètres

* commune traversée : LA CAILLÈRE-SAINT-HILAIRE
* département : VENDÉE (85)
* altitude moyenne du terrain : 100 mètres
* type de terrain : territoires artificialisés, territoires agricoles, forêt et milieux semi-naturels

* principaux dégâts : une maison détruite à 100%; quatre maisons détruites à 70%; quatre maisons fortement endommagées; entrepôt frigorifique totalement détruit; quatre bâtiments d'élevage détruits à 100%
 
NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
 

Parcours de la tornade

 
 
Trajectoire exacte non définie
 
 

Une nouvelle tornade meurtrière après l'outbreak du 13 décembre

La tornade de la Caillère-Saint-Hilaire survient au lendemain de l'outbreak meurtrier qui avait affecté les communes du Fief-Sauvin (Maine-et-Loire) et d'Izé (Mayenne), toutes deux frappées par une tornade d'intensité EF3.
 
Le phénomène, peu médiatisé dans l'ensemble, est brièvement évoqué dans la presse écrite. "A l'intérieur des terres, de nouvelles bourrasques ont fait des dégâts. A La Caillère, en Vendée, jeudi, à 15 heures, une véritable tornade soufflant de l'Ouest a balayé huit maisons faisant un mort et deux blessés qui ont dû être hospitalisés." (La Dépêche du 15 décembre 1978).
 
Le témoignage de Maurice Durand, maire de la Caillère-Saint-Hilaire, est également édifiant:
 
« Il y avait un nuage très noir, devenant couleur terre ensuite ; on entendait le tonnerre au lointain ainsi qu'un bruit d'une soufflerie puissante avec grondement sourd. Il y a eu une brève chute de grêle, durant 4 à 5 secondes avec de gros grêlons. La tornade s'est dirigée de l'Ouest vers l'Est sur 600 mètres de longueur sur 100 mètres de largeur et a duré de 10 à 15 secondes.

Les dégâts ont été très importants sur cette superficie. Une maison a été détruite à 100%, 4 à 70%, 4 autres fortement endommagées. Un entrepôt frigorifique a été détruit à 100%, ainsi qu'un garage auto, qu'un dépôt de plâtrerie et carrelages. 4 bâtiments d'élevage sur 6 ont aussi été détruits à 100%. »

Ces dégâts, qui n'ont pu être expertisés plus en détail, relèvent a minima d'une intensité EF3 et le cas pourrait être reclassé si d'autres informations complémentaires pouvaient être obtenues.
 
 
NB : Ce cas a pu être documenté grâce à une collaboration entre Keraunos, François Paul (Climat-Energie-Environnement) et Jean Dessens (Anelfa).